Comment fleurir un tronc d’arbre ?

Comment fleurir un tronc d’arbre ?

Alors que certains arbres vivants accueilleront avec bonne grâce les assauts de la végétation, les lianes fleuries et autres cascades de lierre, les arbres morts et les souches poursuivront leur bonne action en accueillant la petite faune, des rampants, des volants et toute une série de décorations végétales. Découvrez ces plantes idéales pour fleurir les troncs, accompagner le vivant et sublimer les vestiges de bois…

À l’assaut d’un arbre vivant !

Alors que l’habillage d’un arbre mort, d’un tronc étêté, d’une souche laisse une liberté entière, fleurir un arbre vivant implique de respecter les besoins de l’hôte, ses fragilités éventuelles et d’unir des végétaux aux conditions culturales compatibles.

 

Choisissez des végétaux adaptés à la taille et à la robustesse de l’arbre qui l’accueille pour qu’il ne l’étouffe pas ou ne fragilise pas sa structure et son enracinement en ajoutant de la lourdeur, de la prise au vent, de l’enserrement.

 

Assurez-vous d’apporter un complément de nutriment et d’eau si nécessaire car plante grimpante et arbre puisent dans un même substrat.

 

Enfin, prenez en compte l’ombre déployée par l’hôte et selon sa densité, choisissez des végétaux plus ou moins sensibles à l’ensoleillement.

Nos conseils de plantation

 

Bien sûr, l’installation variera selon l’espèce végétale et les variétés choisies mais quelques règles de base seront à appliquer en toutes circonstances.

 

Sondez délicatement le sol en amont afin de repérer les grosses racines et de creuser entre elles sans les blesser.

Créez des poches de plantation profondes au pied de l’arbre, à environ une quarantaine de centimètres de celui-ci, bien ameublies et enrichies de compost et de terreau de feuilles. Arrosez copieusement avant plantation. Faites des cuvettes d’arrosage pour faciliter l’humidification de la plante sans que l’arbre ne pompe toute l’eau.

 

Si le sol vous paraît très pauvre, vous pouvez extraire une partie de la terre et la remplacer par un mélange de terre de jardin et de terreau ou de terre végétale enrichie.

Référez-vous aux besoins spécifiques des plantes apportées – couche drainante de billes d’argile ou feutre de drainage, apport de compost ou d’engrais, etc. – et prévoyez les aménagements nécessaires pour tuteurer ou simplement accompagner les lianes et rameaux jusqu’à l’arbre. Vous pouvez également envisager d’habiller le tronc d’un support sur lequel vous ferez grimper la plante choisie. Fils tendus, cage de grillage, structure en bois, tout est envisageable…

Quelles plantes choisir ?

Des rosiers lianes ou grimpants

 

Parmi les plantes qui adoreront grimper dans vos arbres, privilégiez les rosiers lianes se fixant aux troncs grâce à leurs épines : ‘Mermaid’ ou ‘Félicité et Perpétue’ formeront en deux ou trois ans pour certains des décors de rêve.

 

Ils sont à réserver à l’habillage d’arbres de grande taille tant leur développement peut être important.

 

Du premier on retient le contraste élégant entre un feuillage vert sombre, brillant et une floraison lumineuse et surtout interminable, de grandes fleurs simples dont les pétales jaune paille sont rehaussés par un cœur jaune vif.

Ses lianes peuvent atteindre 8 m et fleurissent sans discontinuer de juin aux gelées, même à l’ombre.

Il est à protéger en-deçà de -10°C.

Quand à ‘Félicité et Perpétue’, il est d’une robustesse hors du commun et résistera particulièrement bien au climat chaud et à la sécheresse. Grande liane pouvant atteindre assez rapidement les 5 m de long pour la moitié d’envergure, il offre au début de l’été des boutons rose vif puis une floraison en pompons très dense, blanche aux reflets rosés. Il s’adaptera à merveille aux climats les plus chauds, aux sols les pus secs et caillouteux et sera tout aussi généreux au soleil qu’à la mi-ombre voire même à l’ombre.

 

Pour investir des arbres plus petits, optez plutôt pour un rosier grimpant. Pour un rendu hors pair, choisissez, parmi les innombrables variétés, des grimpants remontants c’est-à-dire qu’ils fleuriront plusieurs fois sur une longue période, généralement dès la fin du printemps et jusqu’aux portes de l’hiver. On citera ‘Madame Alfred Carrière’, d’une élégance rare avec ses grandes roses anciennes, doubles, d’un blanc-crème subtilement rosé ou le très solaire ‘Golden Gate’ et ses fleurs jaune d’or qui foisonnent de mai jusqu’en décembre sous les climats les plus cléments.

Astuce Jardiland : si vous installez des rosiers grimpants, plantez-les à 50 cm environ du tronc et inclinez les rameaux vers celui-ci. Ceci afin de permettre au rosier de se développer normalement.

Envie d’en savoir plus sur les rosiers grimpants ? Nous vous disons comment les tailler et comment les palisser.

Des clématites et des vivaces à leurs pieds

 

Autre star qui grimpe avec aisance dans les arbres les plus vigoureux : la clématite montana – ou clématite des montagnes – que l’on pourra choisir rose et parfumée ou blanche toute simple. Elle fleurit très généreusement et très précocement tout au long de lianes pouvant atteindre 10 m.

 

Pour habiller des supports plus modestes, des arbres jeunes, des troncs bas ou fragiles, tournez-vous vers une clématite d’Armand qui excède rarement les 4 m, produit une jolie floraison blanche légèrement parfumée et un feuillage persistant qui offrira donc un habillage tout au long de l’année.

Toutes se plantent toute l‘année hors période de sécheresse ou de gelées, au soleil ou à la mi-ombre, dans tous les sols frais et bien drainés.

Pour conserver l’ombre à leur pied et éviter les eaux stagnantes, installez des vivaces :

de petites pervenches de sous-bois, des campanules des murs ou un géranium vivace

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article sur les clématites : les variétés, la plantation, l’entretien, la taille.

Des chèvrefeuilles grimpants

 

Dans le genre Lonicera, vous choisirez le chèvrefeuille du Japon ou un chèvrefeuille des bois, tous deux grimpants. Le premier, avec ses 10 m de haut, est à réserver à de grands arbres qu’il habillera de son feuillage semi-persistant et de sa longue floraison estivale et automnale. Le second, plus modeste avec une hauteur moyenne de 5 m embaumera très généreusement le jardin tout l’été. En automne, des baies viendront régaler les oiseaux…

 

Installé au soleil ou à la mi-ombre, le chèvrefeuille se plaira partout en France. Protégez-le des rayons ardents et des sols détrempés. Comme la clématite, il nécessitera d’être guidé jusqu’au tronc sur un support, un fil de fer solide, un tuteur assez fin.

 

Découvrez plus de détails dans notre article sur la culture du chèvrefeuille, sa plantation, son entretien….

Des feuillages de caractère

 

On ne peut terminer cette sélection sans citer quelques feuillages incontournables.

 

Le lierre bien sûr que l’on choisira commun, mais aussi de Colchide, d’Irlande ou des Canaries selon le climat d’implantation, l’exposition, et les dimensions recherchées.

 

Des verts sombres aux plus vifs, des unis et des panachés, des découpés, des trilobés.

 

De petits gabarits ou de longues lianes qui coloniseront tout avec leurs petites racines crampons.

 

Découvrez en plus sur le lierre grimpant  : ses variétés, sa plantation et sa culture et, sujet à débat, nous vous disons également pourquoi laisser le lierre sur les arbres et a fortiori en installer !

Autre plante ligneuse à feuillage remarquable, la vigne vierge dont on regrettera seulement le fait qu’elle soit caduque c’est-à-dire, qu’au contraire du lierre, elle perdra ses feuilles au cœur de l’hiver non sans avoir brillé de mille feux durant l’automne.

 

Que vous choisissiez les feuilles palmées d’une vigne vierge de Henry, celles toutes petites d’une délicate ‘Minutifolia’ ou le feuillage trilobé vert presque jaune d’un ‘Golden Wall’, vous ne pourrez que vous régaler du spectacle aux portes de l’hiver quand tonalités de rouge carmin, écarlate, bronze et cuivre viendront enflammer le jardin.

 

Faites votre choix de variétés et d’esthétisme en découvrant notre article sur la vigne vierge, sa plantation et sa culture.

Fleurir des souches et des arbres morts...

Dans le cas d’un arbre mort, inutile de s’interroger sur les besoins de l’hôte, la compatibilité entre végétaux… Par contre, outre l’emplacement, le climat, la nature du sol qui bien sûr conditionneront votre choix, tenez également compte de la solidité du support, de sa résistance. Si vous faites grimper un végétal volumineux sur un tronc mort, et donc peu solide, assurez-vous qu’il n’y a pas de risque de chute de l’ensemble.

 

Pour les souches, vous pouvez là aussi laisser libre cours à votre imagination. Que choisirez-vous ? L’assaillir avec un lierre toujours, qui peu à peu investira les interstices du bois. La dissimuler derrière des feuillages fins, graphiques, des graminées… Dans un nuancier de couleurs bois et ocre, une laîche ‘Prairie en feux’ laissera à peine entrevoir la souche noueuse. Dans un esprit de sous-bois, des fougères – la jolie silhouette persistante d’une aspidie du Japon – et des bruyères de Toussaint, d’hiver et d’été pour une floraison toute l’année.

Dans des cavités existantes ou que vous aurez creusées, faites un apport de terre et de terreau de rempotage. Peaufinez ce contenant en perçant un trou pour le drainage et plantez selon vos envies et l’exposition.

 

À l’ombre, l’helxine et ses allures de mousse servira d’écrin délicat à quelques cyclamens.

À la mi-ombre, un coussin persistant de saxifrage parsemé de ravissantes petites fleurs crème, roses ou rouges.

Au soleil, des bulbes en mélange, de différentes hauteurs, se donnent en spectacle : de complexes dahlias, de fières tulipes, de champêtres renoncules… Le choix est vaste pour un bel effet assuré. Nous vous aidons à choisir avec nos sélections de bulbes à floraison printanière,  de bulbes incontournables à floraison automnale ou de bulbes à fleur d’été.

Enfin, ne vous privez pas bien sûr de succulentes en cascades, des aeoniums aux allures de petits arbres, des joubarbes et leurs rosettes tapissantes, de résistants et ravissants orpins

Notre sélection de plantes pour fleurir votre arbre

Rosier Golden Gate®

À partir de 58,38 €

Clématite 'Blue River'™

À partir de 17,95 €

Clématite d'Armand

À partir de 18,82 €

Rosier 'Mme Alfred Carriere'

À partir de 15,90 €

Laîche 'Prairie en feux'

À partir de 5,95 €

Clématite des Montagnes 'Superba'

À partir de 11,90 €

Lierre Commun 'Kolibri'

À partir de 9,50 €

Rosier 'Mermaid'

À partir de 12,95 €

Rosier 'Felicite Perpetue'

À partir de 15,90 €

Chèvrefeuille du Japon 'Sweet Isabelle'

À partir de 13,50 €

5 vivaces pour un jardin fleuri tout l’été

Lire la suite

9 plantes grimpantes qui poussent vite

Lire la suite

Comment prendre soin des jeunes arbres ?

Lire la suite