Comment palisser les rosiers grimpants

Comment palisser les rosiers grimpants

Les longues pousses des rosiers grimpants doivent être accrochées régulièrement afin qu’elles ne se cassent pas ou qu’elles ne prennent pas une vilaine forme.

Les novices & experts

Entendons nous bien : ce n’est pas encore la bonne époque pour palisser régulièrement l’ensemble des branches de vos rosiers grimpants, mais juste une précaution qui permet de ne pas gâcher tout le potentiel de floraison pour la fin de l’été si c’est un rosier remontant, ou pour l’année prochaine si c’est un rosier qui ne fleurit qu’une fois.

– Si votre rosier grimpant est palissé sur des fils, un grillage de clôture ou un treillage contre un mur, contentez-vous d’attacher les jeunes pousses déjà bien longues qui menacent de vous accrocher à chaque passage. N’utilisez pas de liens serrés et noués, mais fabriquez de petits crochets en S avec du fil de fer : le but est simplement de maintenir les branches verticales contre le support, pas de les y attacher de manière trop ferme. Veillez à ce que ces nouvelles pousses ne se frottent pas contre les branches plus anciennes.

– Si votre rosier grimpe dans un arbre, guidez les nouvelles pousses vers des fourches et essayez de les caler pour bien les orienter dans la direction où elles devront s’épanouir. Souvent il faut couper quelques petites branches plus âgées afin de faire un peu de place. Dès que la floraison sera terminée, il ne vous restera plus qu’à supprimer les branches les plus anciennes pour que les nouvelles pousses prennent rapidement leur place.