Vigne vierge : plantation, culture et entretien

Vigne vierge : plantation, culture et entretien

De la famille des Vitacées qu’elle partage avec la Vigne à raisin, la Vigne vierge est une plante ligneuse caduque au feuillage remarquable. Elle habillera vos murs, façades, pergolas comme nulle autre. Choisissez votre variété, plantez et… admirez cette belle grimpante qui ne demandera que peu de soins !

Principales variétés de vignes vierges et caractéristiques

La Vigne vierge, originaire d’Asie et d’Amérique du Nord, se décline en une quarantaine d’espèces. Parthenocissus et Ampelopsis, les plus communes sous nos cieux, sont toutes deux d’un esthétisme irréprochable, d’une croissance ultra-vigoureuse et d’une rusticité exemplaire. Leur pouvoir ornemental n’a d’égal que leur simplicité de culture. Dotées de ventouses ou de vrilles, ces lianes progressent partout, souvent sans nécessiter de supports et sans causer de dommages. On ne peut que regretter que leur beauté fasse une pause puisque toutes ont un feuillage caduc !

Il ne vous reste plus qu’à choisir votre beau feuillage, qu’à élire votre variété ! Toutes proposeront une floraison très discrète mais utilement mellifère. La plupart donneront une jolie fructification, non comestible, mais bien agréable à voir, et tellement prisée des oiseaux. Toutes offriront en plus d’un habillage hors pair un gîte pour la petite faune…

Si vous aimez la simplicité et le classicisme, optez pour la plus répandue des vignes vierges, Parthenocissus quinquefolia ; elle tient son nom des cinq folioles qui composent chacune de ses grandes feuilles. Cette variété à ventouse grimpera à quelques 10 m, couvrira généreusement de larges surfaces et se parera de rouge orangé et de pourpre l’automne venu.

 

Commune également, Parthenocissus tricuspidata Veitchii offre des feuilles trilobées, d’assez petite taille, d’un vert franc qui se parent de feu en automne. Cette variété supporte toutes les expositions, est d’envergure moyenne et ne nécessite pas de palissage puisqu’elle grimpe elle aussi seule grâce à ses ventouses.

 

À trois lobes également, les feuilles de ‘Golden Wall’® ont, elles, la particularité de rester jaunes tout au long de leur vie, un beau jaune lumineux, légèrement cuivré aux premières heures de leur pousse.

Peut-être vous laisserez vous séduire par des feuillages un peu plus complexes.

Celui de Parthenocissus tricuspidata Lowii vous plaira pour sa délicatesse, un découpage fin, une taille de feuilles plus petite que d’ordinaire, un vert très pomme, et tout aussi écarlate en automne. Cette variété à petit développement sera parfaite pour vos murets ou en pot sur un balcon.

Dans les vignes vierges à l’esthétisme délicat, ‘Minutifolia’ est un ‘must have’ ; ses feuilles sont parmi les plus petites, le vert est plus brillant que d’ordinaire et son bronze légèrement pourpré en automne n’a pas son égal. Il sera lui aussi parfait pour les petits espaces.

Chez Parthenocissus tricuspidata ‘Purpurea’ c’est le jeu incessant de couleur qui sera remarquable. Au fil des saisons, profitez d’un feuillage tour à tour bordeaux, bronze puis, enfin, pourpre. Profitez de cette variété à fort développement – 15 m de haut pour 15 m d’envergure – pour couvrir avec flamboyance de larges surfaces. Pour ne rien gâcher, les oiseaux profiteront d’une jolie fructification, de petites baies bleu profond au cœur de l’été.

Plus inattendue, la Vigne vierge de Henry. Cette vigne de Chine à l’aspect palmé se fixe grâce à ses vrilles. Son feuillage vert très foncé laisse apparaître des nervures principales soulignées de blanc argenté. L’ensemble revêt une belle couleur rouge dès l’automne, sombre virant à l’écarlate à l’approche de l’hiver. Parthenocissus henryana conviendra pour une exposition à l’ombre.

Si vous aimez les feuillages panachés, Parthenocissus quinquefolia ‘Star Shower’ fera votre bonheur. Vigne vierge japonaise à vrilles, ses feuilles panachées n’auront de cesse de vous surprendre passant d’un duo de vert et de blanc à d’infinies nuances de rose et de rouge à l’approche de l’automne.

 

De la même famille mais du genre Vitis, on citera l’originale Vigne de Coignet. Reconnaissable à ses feuilles en forme de cœur, elle aimera les situations ensoleillées et vous fera alors profiter de toutes ses nuances de vert à la belle saison. À l’automne, c’est un spectacle flamboyant qui vous attend, une ode à la couleur avec une succession de jaune, de cuivre et de rouges, des plus sombres aux plus vifs.

Quand et comment planter la vigne vierge ?

La Vigne vierge s’installe au printemps dès le risque de gelées écarté. On peut également planter en automne.

Elle s’adaptera à tous les climats, se satisfera de toutes les expositions. Elle affectionne particulièrement le soleil (mais pas les rayons ardents) et la mi-ombre, mais s’accommode de l’ombre tant que cette dernière n’est pas constante.

 

Installez-la au pied d’un support – muret, façade ou treillis. Inutile de prévoir de soutien supplémentaire, elle grimpera quelles que soient les conditions, grâce à ses ventouses ou à ses vrilles selon l’espèce choisie.

 

Elle se satisfera d’une terre ordinaire même si elle apprécie plus particulièrement les terres argilo-calcaires. Assurez-vous que le sol soit fertile et bien drainé.

Une fois l’emplacement choisi, ameublissez-le sol et creusez un trou 3 fois supérieur à la motte.

Prévoyez un bon drainage au fond de celui-ci de type gravier.

Mélangez la terre du jardin à un peu de terreau ou, si celle-ci est pauvre, un peu de compost bien mûr.

Placez la motte de votre plant – que vous aurez pris soin de préalablement tremper – au centre du trou et rebouchez.

Arrosez copieusement.

 

Certaines variétés sont adaptées à une culture en pot. Ce dernier devra être suffisamment grand, placé près d’un mur, au pied d’un pilier ou équipé d’un support indépendant pour permettre à la Vigne vierge de grimper. Pensez impérativement au drainage en fond de contenant que ce soit du gravier ou des billes d’argile. Arrosez généreusement.

Conseil Jardiland : ne perdez pas de vue que la vigne vierge est un végétal vigoureux et très couvrant. Certaines montent particulièrement haut, d’autres couvrent jusqu’à 10 m2. Référez-vous à la fiche de la variété choisie et prévoyez-lui suffisamment d’espace pour s’épanouir.  De même, ne la laissez pas grimper sur un support fraîchement crépi ou enduit, au risque que votre plante ne le détériore, après plusieurs années.

Comment entretenir la vigne vierge ?

En pleine terre comme en pot, maintenez un arrosage régulier tout au long de la première année. C’est le seul entretien que votre Vigne vierge réclamera.

Aucune fertilisation supplémentaire ne sera nécessaire ni aucun traitement puisqu’elle n’est sensible à aucun parasite et à aucune maladie.

 

Vous n’aurez alors qu’à vous souciez de sa progression. Assurez-vous qu’elle s’installe bien là où vous le souhaitez sans envahir des espaces sensibles comme les gouttières ou le toit par exemple. Si nécessaire, forcez le chemin en palissant puis taillez.

 

Deux tailles annuelles pourront être nécessaires.

En été, éliminez les rameaux morts et réduisez les rebelles qui partent dans une direction qui ne vous convient pas.

 

En hiver, une taille s’impose, plus ou moins vigoureuse selon l’espèce.

 

Pour les variétés à vrilles, supprimez toutes les tiges mal orientées, vous conserverez ainsi une couverture bien régulière.

Supprimez les bois abîmés, rebelles ou morts.

 

Pour les variétés à ventouse, taillez moins sévèrement car la repousse est moins généreuse. Coupez simplement les branches hors limites ou trop mal orientées.

Quelles plantes grimpantes pour une pergola ?

Lire la suite

Tout savoir sur les plantes grimpantes

Lire la suite

Ipomée, Volubilis : plantation, culture et entretien

Lire la suite