Chèvrefeuille : plantation, entretien et taille

Chèvrefeuille : plantation, entretien et taille

Habillant parfaitement les murs et treillages de ses belles fleurs colorées et de ses tiges volubiles, le chèvrefeuille est un doux plaisir pour les sens. Son parfum subtil est enchanteur pour quiconque se trouve à proximité lors de la floraison. Le chèvrefeuille présente également l’avantage de s’adapter à tous les climats, sans nécessiter d’entretien trop important.

Présentation du chèvrefeuille

Le chèvrefeuille est une plante grimpante et vivace très robuste appartenant à la famille des Caprifoliacées, de genre Lonicera, provenant d’Europe ou d’Asie.

La plante se caractérise par des tiges volubiles qui recouvrent très facilement tout support disgracieux du jardin ou qui habillent généreusement les clôtures. Selon les variétés et le climat, on peut trouver du chèvrefeuille persistant ou ayant un feuillage caduc. Les feuilles, apparaissant dès le mois de mars, peuvent prendre différentes teintes, du vert pâle au vert foncé, en passant par le vert bleuté. Le chèvrefeuille peut atteindre 2 à 10 m de hauteur pour 2 à 4 m de largeur à maturité.

Ses fleurs parfumées arborent des couleurs chaudes : rouge, rose, orange, jaune ou encore blanc, et peuvent être bicolores. La floraison se produit des mois de mai à octobre, en fonction des variétés.

Espèces et variétés de chèvrefeuille

Le genre Lonicera rassemble un peu moins de 200 espèces comprenant de nombreux hybrides et cultivars que l’on retrouve dans l’hémisphère nord. Sous sa forme arbustive, le chèvrefeuille sera utilisé en couvre-sol ou pour produire une haie. Sous sa forme grimpante, il recouvrira les clôtures et autres supports. La forme du chèvrefeuille dépend de l’espèce à laquelle il appartient.

– Lonicera nitida est un chèvrefeuille arbustif au feuillage assez dense et persistant. Ses petites feuilles s’apparentant à celles du buis, il est utilisé pour former des haies ou taillé en topiaire. Il supporte des températures de -15 °C et peut atteindre 3 m de hauteur.

– Lonicera fragrantissima ou chèvrefeuille d’hiver, est un chèvrefeuille arbustif au feuillage semi-persistant fleurissant de décembre à mars. Ses fleurs d’un beau blanc nacré sont parfumées. Il est rustique jusqu’à -20 °C.

– Lonicera japonica ou chèvrefeuille du Japon, est un chèvrefeuille grimpant pouvant atteindre 6 à 10 m de haut, au feuillage semi-persistant. Il fleurit des mois de juillet à octobre. Il se décline en diverses variétés telles que ‘Sweet Isabelle’, ‘Mint Crisp’, ‘Chinensisou ‘Halliana’.

– Lonicera caprifolium, ou chèvrefeuille des jardins, est un chèvrefeuille grimpant à la floraison d’été très parfumée. Il peut atteindre 5 à 6 m de hauteur.

Plantation du chèvrefeuille

Le chèvrefeuille s’épanouit sous tous les climats en France, bien qu’un climat tempéré soit l’idéal. Il apprécie les sols bien drainés et peu calcaires ainsi qu’une exposition au soleil ou à mi-ombre, notamment pour son pied dans ce dernier cas. Attention toutefois au soleil brûlant qu’il pourrait craindre.

La plantation du chèvrefeuille peut se faire en pleine terre ou en pot. Il est préférable de le planter en automne ou au printemps, lorsque les fortes chaleurs et le gel sont exclus. 

Les chèvrefeuilles grimpants pourront être tuteurés afin de faciliter leur ascension et leur enroulement autour du support. De même, n’hésitez pas à guider les rameaux lors de leur progression sur celui-ci.

Le chèvrefeuille en pot sera rempoté chaque année au printemps ou à l’automne dans un contenant de diamètre supérieur, avec un mélange de terreau et terre de jardin. Si le rempotage est compliqué, procédez à un surfaçage.

Culture et entretien du chèvrefeuille

En pleine terre, le chèvrefeuille ne nécessite aucun entretien particulier. Pensez simplement à arroser les chèvrefeuilles récemment plantés (moins de 2 ans) et ceux qui sont soumis à une sécheresse prolongée en été. La sécheresse stoppera la croissance et la floraison de la plante.

Le chèvrefeuille en pot demandera un arrosage plus régulier durant la belle saison.

Taille du chèvrefeuille

La taille du chèvrefeuille intervient une fois l’hiver passé et consiste à rabattre les pousses de l’année puis enlever tout le bois mort des tiges volubiles.

Attention, ne taillez pas les branches charpentières qui sont enroulées sur le support !

Maladies et parasites du chèvrefeuille

Le chèvrefeuille peut souffrir d’une maladie cryptogamique, l’oïdium, ou être victime d’une attaque de pucerons :

– Pour lutter contre les pucerons, introduisez des coccinelles sur la plante, qui sont leurs prédateurs naturels. Vous pouvez également opter pour la pulvérisation d’un mélange d’eau et de savon noir.

– Pour venir à bout de l’oïdium ou maladie du blanc sur le chèvrefeuille, supprimez les parties atteintes et pulvérisez du soufre sur le feuillage.

Notre sélection

Chèvrefeuille grimpant 'Gold Flame' 

À partir de 8,23 €

Chèvrefeuille grimpant 

À partir de 15,50 €

Chèvrefeuille des bois 'Serotina'

À partir de 11,61 €

Primevère : plantation, culture et entretien

Lire la suite

Œillet : plantation, culture et entretien

Lire la suite

Renoncule : plantation, culture et entretien

Lire la suite