Comment installer son bassin de jardin ?

Comment installer son bassin de jardin ?

Plaisir des sens, repos de l’âme, écrin pour la biodiversité, le bassin de jardin est un joyau.

Qu’il soit préformé ou construit de A à Z par vos soins, il sera nécessaire de respecter quelques règles pour choisir l’emplacement et réussir l’installation. Puis viendra le plaisir de l’aménagement, du choix des plantes, des poissons et de tous ces petits détails qui en feront de votre bassin un centre d’intérêt incessant, une halte incontournable au jardin…

Choisir le bon emplacement

Selon l’envie à laquelle répond la mise en place d’un bassin au jardin – motivation écologique ou pur plaisir paysager – vous ferez un premier choix d’emplacement.

Si votre initiative est purement écologique et que vous souhaitez développer une zone propice à la biodiversité en faisant revenir une faune rare, fragile ou un peu farouche, choisissez un espace à l’abri des passages et du bruit, un lieu où vous interviendrez à minima, discrètement.

Si vous souhaitez certes favoriser la vie mais profiter pleinement et à tout instant du spectacle visuel et sonore, alors vous choisirez un emplacement bien visible, plus proche de la maison ou des espaces de vie au jardin.

Si vous vivez avec de jeunes enfants ou si vous en recevez souvent, le bassin devra être bien en vue pour des raisons évidentes de sécurité.

 

Vous choisirez bien sûr une zone du jardin facile à travailler, accessible aux divers matériels et engins, suffisamment grande (au moins 5 m2), où il sera aisé de creuser, accessible à une arrivée d’eau et à l’électricité pour alimenter le système de filtration.

Pour que la vie se développe de manière équilibrée au cœur de votre bassin, celui-ci aura besoin d’un bon ensoleillement quotidien – de 5 à 6 h par jour environ.

Assurez cependant une zone d’ombre – environ 1/3 de la surface – pour y placer les végétaux qui craignent les rayons ardents et y aménager des zones de pause pour les poissons et la petite faune aquatique.

Quand cela est possible, plantez un arbre d’ombrage persistant – pour que ses feuilles ne finissent pas dans l’eau. Si ce sont les jolis ports pleureurs comme celui du saule qui vous séduisent, prévoyez un nettoyage régulier des feuilles mortes en automne ou la pose d’un filet provisoire à la surface de votre bassin.

Évitez les essences à fruits qui pourriront dans l’eau, celles qui ont la réputation d’être à feuillage ou baies toxiques ou encore les conifères dont les aiguilles, acides, déstabiliseront le pH du bassin.

 

Quant aux risques liés à la présence de racines trop envahissantes, plantez vos arbres à bonne distance selon l’espèce ou placez un obstacle souterrain entre votre bassin et celui-ci.

 

Si une plantation n’est pas possible, l’ombre d’un mur ou le recours à une voile d’ombrage peuvent être la solution. Retrouvez notre article pour savoir comment installer une voile d’ombrage.

Choisir le type de bassin

Une fois l’emplacement déterminé et le résultat final envisagé (style, grandeur, ambiance, etc.), vous ferez le choix de la méthode. Deux grandes options existent : la réalisation d’un bassin en dur avec mise en œuvre d’un terrassement et pose d’une bâche ou installation d’un bassin préformé, chacune avec leurs avantages et leurs inconvénients.

L’installation d’un bassin préformé

 

Il s’agit de la méthode la plus simple à mettre en œuvre, la plus rapide et la plus durable.

Par contre la taille et la forme vous seront imposées. La profondeur des modèles du commerce n’excédant que rarement les 70 cm de profondeur, assurez-vous que les végétaux et poissons que vous choisirez s’en accommodent.

 

Ceci étant établi, une fois l’emplacement choisi, déposez votre bassin préformé à l’endroit dit et tracez-en les contours en prévoyant une marge d’une dizaine de centimètres. Le tracé peut se faire avec de petits piquets de bois, un cordeau si la forme est droite ou encore directement au sol avec une bêche.

 

Il s’agit à présent de creuser un trou dans lequel viendra s’encastrer votre bassin préformé

Vous devez pour cela reproduire les divers paliers proposés par ce bassin en ajoutant 3 à 4 cm à chaque “étage”. Profitez-en pour supprimer toutes les racines, cailloux et autres obstacles susceptibles d’endommager la coque. Utilisez un niveau pour vous assurer que chaque palier est bien droit.

 

Insérer une première fois votre bassin préformé et repérez les éventuelles retouches à faire.

Sortez le bassin, procédez aux retouches et déposez un lit de sable sur l’ensemble des paliers, une couche de 3 à 4 cm qui devra être bien tassée et bien plate. Vérifiez avec votre niveau.

Il est temps de positionner définitivement votre bassin. Faites un premier apport de sable pour combler l’espace entre la paroi de terre et la paroi extérieure de votre bassin. Remplissez d’eau votre coque à mi-hauteur. Vérifiez de nouveau si des vides se sont formés entre le sol et la paroi, ajustez avec du sable. Finalisez le remplissage. Votre coque doit être à présent parfaitement stable et prête pour les étapes suivantes : filtration et aménagement.

La construction d’un bassin libre

 

Dans le cas d’une construction libre, la partie d’excavation en amont se déroulera de manière identique que pour un bassin préformé. Les proportions – forme, taille et profondeur – seront par contre déterminées par le bassin que vous aurez imaginé et dessiné.

Pour pouvoir l’agrémenter de plantes aquatiques sur divers niveaux et de poissons, vous devrez respecter un principe de dénivelé.

Votre bassin se décomposera en 3 paliers : le premier d’une vingtaine de centimètres de profondeur, le deuxième à environ 60 cm et le troisième à 80 cm de profondeur minimum, jusqu’à 120 cm pour accueillir certains types de poissons ou de plantes aquatiques comme nous le verrons un peu plus loin.

 

Votre bassin creusé et formé, plusieurs solutions s’offriront à vous.

Réaliser une coque en argile compactée ou procéder à une maçonnerie est envisageable mais ces techniques demandent un certain niveau d’expertise, sont coûteuses, techniques, exigeantes et au final, il est recommandé de faire appel à un professionnel.

 

L’installation de bâches restent un bon compromis.

En amont, installez un feutre géotextile sur toute la surface de votre bassin que vous recouvrez d’une couche de 3 ou 4 cm de sable.

Puis installez votre bâche.

 

Deux options se présentent à vous, la bâche EPDM et la bâche PVC.

La première a une durée de vie très importante (50 ans en moyenne), elle est facile à installer car très élastique et donc peu encline à faire des plis, elle résiste parfaitement aux UV et aux amplitudes de températures. Elle est, qui plus est, recyclable.

 

La bâche PVC a une durée de vie moyenne de 15-20 ans et est bien moins coûteuse. Elle est par ailleurs plus légère et donc, de ce point de vue, facile à transporter et à poser.

Vous choisirez dans tous les cas des dimensions adéquates pour vos bâches.

Pour la longueur, prévoyez la longueur du bassin + deux fois la profondeur maximale du bassin + deux fois les 50 cm de berges. Pour la largeur, prévoyez la largeur du bassin + deux fois la profondeur maximale du bassin + deux fois les 50 cm de berges.

 

Des solutions plus modestes

 

Si la surface de votre jardin ou votre budget ne vous permet pas l’une de ses deux solutions, vous n’avez pas pour autant à vous priver du plaisir d’une petite pièce d’eau. Des alternatives hors sol existent. Bac en zinc, tonneau, grande vasque étanche, baignoire à l’ancienne, etc. Tous les imaginables sont permis, du moment qu’une profondeur d’au moins 30 cm est prévue. Assurez un mi-ombrage et une aération de l’eau, un petit jet, une mini-cascade feront l’affaire et installez une végétation simple et adéquate. Offrez-vous ainsi un bijou visuel et, à quelques libellules, une aire de repos.

La filtration et l’aération de l’eau

 

Elles sont à prendre en compte au moment de l’installation du bassin et du choix des aménagements.

Il s’agira de veiller à ce que le taux d’oxygène soit suffisamment élevé dans l’eau de votre bassin pour y permettre le développement des plantes et des poissons et à ce que, pour les mêmes raisons, la quantité de matières en suspension indésirables soit réduite.

Le filtre aura pour mission de nettoyer le bassin, la lampe UV détruira les bactéries et les microparticules et les algues en suspensions responsables de “l’eau verte”.

 

Les jets d’eau quant à eux brasseront l’eau et amélioreront son oxygénation.

 

Plusieurs systèmes existent. Vous pourrez opter pour des solutions totalement mécanisées – avec pompe et filtre mécaniques ou biologiques – ou des solutions de filtration naturelle avec pompe toujours et végétaux filtrants. Vous trouverez également des systèmes avec lampe à UV intégrée ou pas.

 

Nous vous apportons plus de précisions encore avec notre article sur comment créer un bassin naturel dans son jardin et passons à la vitesse supérieur avec notre texte sur la piscine naturelle : un bassin pour la baignade !

Prévoir les aménagements

Quel que soit votre choix technique au niveau de l’installation, la taille et la profondeur du bassin seront déterminantes pour le choix des plantes et des poissons. De même, l’environnement disponible, la surface et le style souhaité influeront également sur les aménagements décoratifs.

Les plantes

 

L’installation et le choix des plantes dans et à proximité immédiate de votre bassin dépendront de plusieurs facteurs. Outre la dimension décorative et le choix des plantes en fonction de l’esthétisme recherché et de l’environnement de votre bassin, la superficie de votre pièce d’eau sera décisive sachant que cette dernière ne pourra être occupée par des végétaux à plus de 50% de sa surface. Selon la configuration de celui-ci, vous aurez le loisir de choisir des plantes immergées et semi-immergées que vous installerez pour leurs qualités oxygénantes, des plantes flottantes – de préférence enracinées comme le lotus ou le majestueux nénuphar – aussi fantastiquement décoratives qu’utiles comme abri pour la petite faune.

 

Enfin, plantes semi-aquatiques et plantes de berges viendront habiller berges et abords immédiats. À vous, fritillaires pintades, arums et papyrus. Selon l’espèce du végétal et la nature du bassin, vous pourrez procéder en plantation directe, en flottaison (directement à la surface ou simulée dans un panier) ou choisir une plantation en panier.

La faune

 

Si vous avez choisi d’accueillir des poissons, ils auront besoin de place c’est-à-dire d’un espace suffisant pour pouvoir nager et d’une profondeur adaptée à leur taille et à leurs habitudes. Il sera également important de leur offrir un environnement et des aménagements conformes à leurs besoins (propreté de l’eau, niveau d’oxygénation, plantes aquatiques, zone de nage, zone de repos, etc.).

 

La décoration

 

Faune et flore feront bien sûr partie intégrante du décor et donneront un ton, une couleur à l’ambiance.

Autour de ces éléments viendront alors s’articuler des éléments décoratifs, de petits aménagements. Des arrangements minéraux – de grosses pierres, des galets, de petites plages de gravier. Des jeux d’eau – cascade, fontaine et autres jets d’eau. Un petit pont, un banc, un ponton qui viendront donner le tempo.

Envie d’aller plus loin sur tous ces aménagements du bassin ?

Retrouvez plus de détails sur les divers végétaux, leurs spécificités et la profondeur nécessaire dans quelles plantes aquatiques pour un bassin de jardin ?

Concernant la faune, nous vous éclairons sur quels poissons choisir pour votre bassin de jardin, comment bien les nourrir et comment prendre soin des carpes koï en bassin,  nous vous renseignons sur les diverses espèces de poissons rouges, et sur l’esturgeon de bassin.

Enfin la mise en lumière aura son rôle à jouer. Que vous souhaitiez suggérer, éclairer, baliser, il existera un éclairage pour vous. Nous abordons en détail ce sujet en vous disant, plus généralement, comment bien éclairer son jardin.

Notre sélection de bassins de jardin

Bâche pour bassin Aqualiner PVC 0.5 mm 6 x 5 m

Ubbink

83,80 €

Pompe de bassin ELIMAX 1500

Ubbink

64,95 €

Bassin Start 250 litres - L.135 x l.105 x H.46 cm

Ubbink

61,00 €

Cascade pour bassin en résine - Coloris noir - L43 x l68 x h9 cm

Ubbink

29,95 €

Bassin Start 1000 litres - L.215 x l.170 x H.65 cm

Ubbink

129,95 €

Kit cascade Nova Scotia

Ubbink

199,95 €

Kit bassin en bois Quadra Wood X - L.119.4 x l.90.5 x H.33.8 cm

Ubbink

219,95 €

Kit bassin en bois Quadra Wood XI - L.147,5 x l.103,5 x H.47,5 cm

Ubbink

399,95 €

Animer un bassin avec des jets d’eau

Lire la suite

Comment créer un bassin naturel dans son jardin ?

Lire la suite

Comment éclairer son bassin de jardin ?

Lire la suite