Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Les poissons rouges

Les poissons rouges

Le plus connu des poissons d’eau froide est sans conteste le poisson rouge. Les premières traces de présence d’élevage remontent aux anciennes dynasties chinoises. Déjà les poissons nageaient dans les bassins des temples et les étangs de jardin. Ce n’est qu’au XVIème siècle que les Japonais se sont engagés dans le développement des mutations de formes par des sélections rigoureuses. Chinois et Japonais ont alors multiplié les variétés et l’élevage est rapidement devenu un passe temps populaire. Vers la fin de la dynastie Ming, chaque foyer possédait sa coupe de verre ou son récipient en grès dans lequel évoluaient des poissons ; l’aquariophilie était née. En Europe, c’est en 1758 que Linné fit la première description scientifique du poisson rouge. De nombreuses variétés ornementales furent ensuite obtenues par de multiples croisements et sélections : shubunkin, télescope, oranda, tête de lion, comète, bubble… Leurs différentes couleurs et formes, leur nage malhabile et dodelinante, attireront votre sympathie.

L'habitat

Si le bocal de verre est souvent associé au poisson rouge, il est préférable d’opter pour un aquarium qui présentera une plus grande surface d’oxygénation et permettra ainsi au poisson d’évoluer plus librement.Prenez comme règle de base : 1 poisson de 2 à 3 cm pour  10 à 15 L d’eau filtrée. Puis, lorsqu’ils grandissent, optez pour un aquarium de 20 à 30L a minima.

L'eau

L’eau du robinet convient généralement pour les poissons d’eau froide à condition de la laisser reposer quelques heures pour que le chlore, très volatile, ait le temps de s’évaporer. Il existe aussi des conditionneurs d’eau qui, ajoutés à celle-ci, entourent les branchies d’un film protecteur tout en neutralisant le chlore. Une température entre 15 et 20 °C convient parfaitement.

La filtration & l'aération

La mise en place d’un filtre est conseillée car ces gros mangeurs polluent rapidement. La filtration allégera le travail de renouvellement partiel de l’eau. Les poissons d’eau froide ont besoin d’être maintenus dans un aquarium pourvu d’aérateur. En effet, et d’une manière générale, plus la température d’un eau est élevée et moins elle concentre d’oxygène dissout. Par conséquent, le dispositif d’aération revêt un double rôle : permettre au poissons de bien respirer et apporter aux bactéries « amies » suffisamment d’oxygène afin qu’elles puissent dégrader les éventuels déchets présents sous forme organique ou minérale.

Le décor

Un sable d’une granulométrie peu importante ou du gravier, des roches non calcaires sans arêtes tranchantes ou des galets (rincés à l’eau claire) forment la base du décor. Cela évitera aux déchets d’y être piégés. Des plantes oxygénantes adaptées aux basses températures telles que l’élodée, la myriophylle, la bacopa… pourront agrémenter votre aquarium, et auront l’immense avantage de purifier l’eau de façon pérenne.

Les poissons rouges et leurs petits

Les poissons d’eau froide ne s’accouplent pas facilement en aquarium. Si vous avez cette chance, vous verrez le mâle pourchasser la femelle sans lui laisser de répit en lui donnant des coups de tête dans le ventre pour l’inciter à pondre. Prévoyez alors un bouquet de plantes à feuillage dans votre aquarium car lorsque la femelle expulsera le frai, celui-ci ira s’accrocher aux plantes. L’éclosion se fera alors sous 4 jours et les alevins commenceront à chercher leur nourriture.