Quels poissons choisir pour mon bassin de jardin ?

Quels poissons choisir pour mon bassin de jardin ?

Choisir des poissons pour votre bassin n’est pas anodin. De l’incontournable poisson rouge à l’emblématique carpe koï, de l’acrobatique ide mélanote à l’ancestral esturgeon, les variétés sont plurielles. Mais chacune impose un environnement, des conditions de vie et une alimentation adaptée. Petit guide d’adoption et de coexistence…

Les poissons rouges, incontournables

Carassius auratus est originaire d’Asie où il est élevé depuis plus d’un millénaire.

Parvenu jusqu’à nous au 17e siècle, il a subi depuis de nombreuses sélections et hybridations et se déclinent aujourd’hui en de nombreuses variétés aux formes et couleurs différentes.

 

Son caractère facile, sa grande sociabilité (il aime vivre en bancs), sa résistance hors pair en font en effet un animal des plus intéressants.

 

Parmi les variétés les mieux adaptées à la vie en bassin, nous en citerons trois aux personnalités et exigences communes qui les prédisposent tout particulièrement à une agréable coexistence.

Le Poisson rouge commun

 

Il est le plus proche du Carassius auratus d’origine et est couramment utilisé pour peupler nos bassins de jardin. On le reconnait grâce à sa silhouette allongée toute simple, pouvant être en réalité jaune, orange, bronze ou enfin rouge, en uni ou en bicolore. Il est doté d’une nageoire caudale unique. Il atteint 30 cm de long à l’âge adulte pour un poids maximum de 2.5 kg.

 

Le Comète

 

Il est assez proche du Poisson rouge commun mais il doit son nom à une particularité morphologique, une nageoire caudale des plus gracieuses, fendue et très allongée qui lui donne une allure de queue de comète !

Selon les variantes, le Comète pourra être uni – blanc, jaune, orange ou rouge – ou bicolore rouge et blanc. Il mesure de 20 à 30 cm à l’âge adulte.

Le Shubunkin

 

Il apporte au genre une caractéristique esthétique puisque qu’il s’agit d’un poisson calico c’est-à-dire que sa robe est tricolore. Généralement, ses écailles bleu pâle se tachent de blanc, de violet, de brun, de jaune, d’orange ou de rouge et se mouchettent de noir. Selon la variante, sa silhouette présentera également quelques différences et il atteindra de 20 à 35 cm à maturité.

 

Le Shubunkin de Londres est trapu et ses nageoires, courtes et courbes, rappellent celle du Poisson rouge commun. Le Shubunkin américain a une silhouette élancée et une nageoire caudale longue et fourchue. Enfin, le Shubunkin de Bristol se différencie par une nageoire caudale exceptionnellement large.

Robustes, vifs et rapides, ils affectionnent tous le même style de vie, la même nourriture, le même rythme. Tous trois apprécieront la vie en bassin extérieur, une eau froide, idéalement entre 18°C et 24°C, et résisteront aux rigueurs de l’hiver. Leur taille adulte étant assez importante, ils exigent une grande surface de nage, environ 0.2 m3 ou 200 L par sujet sans oublier une bonne profondeur, au moins 1 m, car c’est en fond de bassin qu’ils iront se réfugier en cas d’hiver très froid ou d’été trop chaud.

Ils apprécient la vie en communauté – prévoir une taille de bassin adéquate – et ne supporteront pas la solitude. Évitez par contre de les associer à des poissons dits lents qui seront grandement désavantagés au moment des repas et frustrés par leur vivacité.

Ils sont plutôt végétariens même s’ils peuvent se laisser tenter par de petits insectes.

Leur espérance de vie est d’environ 20 ans.

 

Pour en savoir plus sur cette espèce commune,

lisez notre article spécifiquement consacré aux poissons rouges.

Les carpes koï, colorées

Poisson emblématique de Chine et du Japon, la Carpe Koï a peu à peu investi nos bassins de jardin. Si elle partage quelques ancêtres avec le poisson rouge, Cyprinus carpio reste un poisson ornemental à part et hors normes.

 

Sa robe est très colorée, des combinaisons de blanc, noir, rouge, orange, bleu, jaune.

On notera aussi la présence distinctive de barbillons latéraux au niveau de la bouche qui lui permettent de fouiller avec délectation vase et fonds sablonneux pour y trouver de la nourriture.

 

Mais c’est bien sa taille qui en fait un poisson surprenant puisqu’elle pourra atteindre 1 m et jusqu’à 8 kg.

Bien évidemment cela impose un large bassin et une grande surface de nage. Prévoyez pour chaque sujet un volume d’eau minimum d’1 m3, idéalement de 3m3. Veillez également à ce que le bassin soit suffisamment profond – au moins 1.50 m – car la Carpe Koï aimera se réfugier dans les profondeurs en hiver.

 

Pacifique et grégaire, elle appréciera la vie en groupe, avec ses congénères mais également d’autres espèces comme les poissons rouges ou l’esturgeon. Elle est omnivore avec une nette préférence pour les végétaux. Bien que gourmande, elle ne sera pas ultra-compétitive ni surtout agressive au moment des repas. Assurez-vous, au vu de sa taille, qu’elle reçoive tout de même la ration protéinique nécessaire. Son espérance de vie est de 25 à 35 ans.

 

Pour en savoir plus sur cette espèce attachante, lisez notre article Comment prendre soin des carpes koï au bassin de jardin ?

Les ides mélanotes, sauteurs

Également appelé Gardon rouge, l’Ide mélanote (Leuciscus idus) est à réserver au grand bassin (20m2 de surface minimale pour au moins 80 cm de profondeur) et aime vivre en banc d’au moins cinq individus. Il cohabitera aussi avec les autres espèces tout en étant cependant un compagnon un peu stressant pour la Carpe Koï.

Il s’agit d’un poisson vif, rapide, qui aime nager, beaucoup, juste sous la surface, ce qui en fait un poisson particulièrement plaisant à observer. Qu’il soit doré, argenté ou bleu, l’Ide mélanote a une spécificité, celle de sauter hors de l’eau (attention donc aux aménagements apportés aux abords directs du bassin). Sa silhouette est fine et il atteindra de 40 à 60 cm à l’âge adulte pour un poids d’environ 4 kg et vivra jusqu’à vingt ans.

 

Omnivore, il affectionne particulièrement les insectes, les larves, les vers et laissera tranquille, par goût, vos plantes aquatiques. Il requiert par contre une eau propre et particulièrement bien oxygénée.

Les esturgeons, préhistoriques

Il est l’un des plus anciens poissons osseux toujours en vie sur notre planète. L’esturgeon, avec sa silhouette si particulière et son allure quasi préhistorique, apportera originalité et calme à votre bassin.

Il vit seul comme en groupe et coexiste aussi bien avec ses congénères que d’autres espèces. Ce poisson de fond nage constamment, se déplaçant lentement, toujours vers l’avant et nécessite un environnement libre de tout obstacle. Le fond sera plutôt constitué de sable ou de petits graviers, de pierres rondes, de galets. Les plantes filamenteuses seront proscrites, les paniers ou autres pièges potentiels aussi.

 

Pour des très grandes pièces d’eau – au moins 20m3 – vous pourrez introduire un Esturgeon de Sibérie ou un Esturgeon diamant. En prenant en considération que tous deux pourront avoisiner les 2 m à l’âge adulte. Préférez peut-être des variétés plus petites…

L’esturgeon du Danube aussi connu sous le nom de Sterlet nécessitera moins d’espace avec son mètre de long (parfois 1.50 m). Tout comme l’Esturgeon étoilé, le plus petit des esturgeons caspiens et ses 1 m pour 11 à 12 kg.

Le premier est carnivore et se régale particulièrement avec les petits mollusques, les crustacés et les vers de vase. Le second avec sa silhouette très typique, vert-grisâtre, son nez très long et très fin, son ventre très pâle est lui aussi carnivore et affectionne invertébrés de fond et petits poissons.

Tous apprécient une eau en 10° et 20°C, un bassin profond, idéalement 1.20 m et au minimum 80 cm et un volume de nage d’au moins 5m3 par sujet.

L’eau et le fond, zone de repas de vos esturgeons, devront être maintenus propres.

 

Pour en savoir plus sur cette espèce rare, lisez notre article Esturgeon de bassin : environnement, alimentation et soins.

Poissons de bassin, les bons réflexes

Vous l’aurez compris, un poisson de bassin heureux est un poisson…

 

Qui a de la place. Superficie réelle de nage (c’est-à-dire hors espace utilisé par les plantes, les rochers et autres aménagements) mais également profondeur doivent être impérativement adaptées à la taille mais également aux habitudes de vos hôtes (gros nageur, nage de surface ou au contraire de fond, poisson peureux ou au contraire hyperactif, etc.).

Qui est nourrit comme il le faut, juste ce qu’il faut. Prenez en compte le régime alimentaire de chacun, les apports naturels inhérents au bassin et à l’environnement immédiat (insectes, végétaux), le comportement alimentaire. Assurez-vous que tous accèdent à la bonne dose, détournez l’attention des plus voraces, accompagnez les plus craintifs et les plus lents.

Conseil Jardiland : attention à ne pas suralimenter vos poissons – sous peine d’obésité pour eux et de pollution pour leur bassin. Observez une trêve hivernale sauf pour l’esturgeon qui conserve le même rythme d’activité.

Qui est en bonne compagnie. Renseignez-vous toujours sur les relations qu’entretiennent les espèces choisies entre elles et sur les précautions à prendre pour une coexistence heureuse.

Qui a un environnement adapté. Assurez-vous de la propreté de l’eau, de sa bonne oxygénation, de sa filtration quitte à avoir recours à des équipements dédiés en fonction des espèces, du nombre de sujets et du volume du bassin. Faites un choix de plantes aquatiques en fonction des habitudes de chacun et d’aménagements en fond de bassin également. Pensez aux herbivores gourmands, aux peureux qui chercheront refuge, aux frileux qui s’enfouiront, aux fragiles qui pourraient se blesser, etc.

Qui est régulièrement observé. Parce que le poisson de bassin est bien souvent sociable et aime la compagnie d’autrui. Parce que vos visites régulières et le temps que vous passerez avec lui vous permettra aussi de repérer toute anomalie, tout comportement inhabituel et de réagir en fonction.

 

Pour en savoir plus sur le sujet, lisez nos article Comment entretenir le bassin de jardin ?

Notre sélection

Tetra - Aliment Pond Sticks pour poissons de bassin 10 L

Tetra

23,95 €

Tetra Pond Algofin 500Ml

Tetra

21,35 €

Bassin Start 500 litres - L.179 x l.140 x H.50 cm | Offre fidélité: -20%

Ubbink

89,95 €

Tetra - Aliment KOI Beauty medium 10 L

Tetra

40,40 €

Comment bien nourrir ses poissons au bassin ?

Lire la suite

Comment prendre soin des carpes koï au bassin de jardin ?

Lire la suite

Comment entretenir un bassin de jardin ?

Lire la suite