Ficus qui perd ses feuilles : les bons gestes

Ficus qui perd ses feuilles : les bons gestes

Que vous soyez figuier pleureur ou caoutchouc, version bonsaï ou arbuste d’intérieur qui en impose, il existe un ficus fait pour vous ! Vous choisirez parmi des centaines d’espèces, la variété qui vous séduit. Vous lui apporterez les soins qu’elle mérite et elle vous le rendra bien. Mais de temps à temps, au détour d’un défaut de culture, son feuillage fera défaut…. Votre ficus perd ses feuilles ? Suivez le guide !

Généralités sur la culture des ficus

Ils nous viennent des Tropiques et ont gagné en célébrité au fil des temps. Certains sont des incontournables de nos intérieurs, d’autres y font une entrée fracassante depuis peu. Petit tour d’horizon des variétés et des règles d’entretien.

Le plus classique d’entre eux, et le plus populaire aussi, reste Ficus benjamina, le figuier pleureur qui atteindra 2 ou 3 m dans nos intérieurs. Son feuillage est différent selon la variété, vert franc, doré ou panaché, toujours légèrement lustré et ondulé. On le trouve parfois dans sa version naine, tronc tressé et silhouette travaillée façon bonsaï.

 

Côté bonsaï, justement, le ficus ginseng (Ficus microcarpa également appelé ficus à petites feuilles) fait exemple. Avec son tronc dodu et tortueux et son feuillage épais et très vernissé, il est une véritable sculpture végétale.

Figuier pleureur

À partir de 39,95 €

Pour des feuillages plus imposants, plus coriaces, vous vous tournerez vers Ficus elastica, le célèbre caoutchouc. Ses feuilles sont grandes (de 30 à 40 cm de long), ovales, épaisses. Elles naissent cuivre pour devenir vert sombre ou se panachent de crème. Le tronc, robuste, peut atteindre 2 à 3 m de haut.

 

Ce sont à peu près les dimensions de Ficus lyrata, le figuier lyre, qui doit son nom à la forme très particulière de ses feuilles très nervurées, plus grandes encore avec leurs 40 cm par 25. Une plante très majestueuse que vous découvrirez plus en détail dans notre article consacré à Ficus lyrata.

Figuier lyre

À partir de 7,95 €

L'entretien des ficus

Vos ficus s’épanouiront dans la lumière sans soleil direct et dans une ambiance tempérée, à un minimum de 18°C toute l’année. Bien installé, il ne demandera que peu d’entretien.

Les variétés communes

 

Installez-le dans un pot pas trop grand, il aime que ses racines soient un peu à l’étroit, percé pour le drainage et rempli d’un terreau plantes vertes enrichi en engrais. Prévoyez un tuteurage pour la plupart des variétés.

 

L’arrosage est sans excès mais régulier, 1 fois par semaine en hiver, 1 à 2 fois par semaine à la belle saison.

 

Dans des ambiances sèches et des températures dépassant les 22°C, votre ficus appréciera une vaporisation régulière du feuillage.

 

Il est possible de lui offrir un séjour en extérieur à l’ombre en été et rentrez-le dès lors que les températures nocturnes ou diurnes descendent en-dessous de 15°C.

Dépoussiérez et nettoyez à l’éponge humide le feuillage régulièrement. Laissez-le profiter d’une pluie fine de temps à autre.

 

Pendant la période de croissance, d’avril à septembre, fertilisez votre ficus avec un engrais naturel pour plantes vertes.

 

Prévoyez un rempotage tous les ans ou tous les deux ans dans un pot à peine plus grand que le précédent. Lorsque votre ficus est devenu trop grand pour être rempoté, surfacez, c’est-à-dire renouvelez le substrat sur 4 ou 5 centimètres de profondeur.

 

La taille est inutile. Supprimez les feuilles mortes et les branches abîmées. Attention alors aux écoulements de sève, celle-ci est toxique pour les humains comme pour les animaux.

 

Envie d’aller plus loin sur le sujet ? Découvrez notre article dédié au ficus.

Le cas du ficus bonsaï

 

Doté d’un tronc noueux inimitable et de petites feuilles vert soutenu et vernissé, le ficus ginseng est une variété naine ultra décorative.

Il se rempote tous les 2 ou 3 ans dans un pot légèrement plus grand que le précédent, de 2 ou 3 cm pas plus. Offrez-lui un substrat bonsaïs et un drainage impeccable grâce à un lit drainant de gravier fin ou de billes d’argile en fond de pot. Installez-le à la lumière sans soleil direct. Arrosez deux fois par semaine en été et deux fois par mois en hiver. Avec une eau de pluie – ou une eau du robinet que vous aurez laissé reposer plusieurs heures pour que le calcaire se dépose au fond de l’arrosoir – brumisez le feuillage régulièrement. Votre ficus à petites feuilles appréciera un séjour en extérieur à la belle saison, à l’ombre et à l’abri du vent et des courants d’air. Taillez toute l’année pour maintenir la silhouette.

 

Envie d’aller plus loin sur le sujet ? Découvrez notre article dédié au ficus ginseng et nos conseils sur l’entretien du bonsaï.

Votre ficus perd ses feuilles ? Les bons gestes

Vous suivez à la lettre les consignes d’entretien d’un ficus et lui portez toute l’attention qu’il mérite. Et pourtant, votre figuier pleureur ou sabre perd ses feuilles ? Votre Ficus elastica ou encore lyrata, ou même votre mini ficus perd ses feuilles ? Plusieurs raisons peuvent en être à l’origine, seuls ou cumulées. Mais pas de panique ! Voici quelques astuces pour repérer les causes et agir.

Un défaut d’arrosage

 

Le ficus aime la régularité mais pas l’excès. Un arrosage trop fréquent ou trop copieux peut entraîner le lent pourrissement des racines et à terme, la chute des feuilles. Arrosez 1 à 2 fois par semaine en été, 1 fois seulement en hiver, généreusement mais sans détremper la motte.

 

Un repère ? Laissez la surface du substrat sécher entre deux arrosages.

 

Des astuces ? Videz systématiquement la soucoupe après l’arrosage. En cas d’atmosphère trop sèche, plutôt que d’augmenter les arrosages, brumisez le feuillage.

 

Des solutions ? Ralentissez l’arrosage et observez la réaction de votre ficus. Si la chute des feuilles persiste et que la motte ne parvient pas à s’assécher, il sera nécessaire de rempoter votre arbuste et de renouveler totalement le terreau.

Un mauvais emplacement

 

Votre ficus a impérativement besoin de lumière. Il doit cependant être placé à l’abri du soleil direct et des courants d’air. De même éloignez-le des sources de chaleur et des zones de passage qui peuvent malmener le feuillage. En plus d’être convenable, l’emplacement devra être le plus définitif possible car le ficus perd également ses feuilles lorsqu’il est trop souvent déplacé !

Un effet saisonnier

 

Bien que persistant – il garde son feuillage toute l’année – le ficus reste sensible au changement de saison, et particulièrement les variétés à petites feuilles.

 

Ainsi vous remarquez que votre ficus pleureur ou votre ficus ginseng (microcarpa) perd ses feuilles vertes en automne, eh bien celui-ci suit un cycle normal.

À cette époque, alors que la luminosité est plus faible, que les sujets qui ont passés une partie de l’été en extérieur “rentrent à la maison”, le feuillage le plus mal exposé peut tomber.

 

Si votre ficus perd, sur une courte durée, ses feuilles du bas, de l’arrière ou celles situées au cœur de l’arbuste, rien de très alarmant.

Si cela persiste, offrez-lui un peu plus de lumière !

Quelques autres événements pourront survenir.

 

La décoloration puis la chute de feuilles devenues jaunes peuvent être dues à un défaut d’arrosage mais surtout à la survenue d’indésirables comme les araignées rouges que vous chasserez en douchant votre ficus.

 

Les cochenilles pourront aussi visiter l’arbuste, vous les décèlerez lors de l’apparition d’amas blancs et poisseux. Pulvérisez une solution à base de savon noir et retirez manuellement les cochenilles que vous repérez.

 

Quel que soit la situation, les solutions de prévention et de traitement seront toujours simples à mettre en œuvre.

 

De quoi vous encouragez à faire entrer un ficus ou toute une collection dans votre intérieur !

Notre sélection de beaux Ficus

Caoutchouc 'Robusta'

À partir de 5,95 €

Figuier pleureur 'Twilight'

À partir de 12,95 €

Caoutchouc 'Abidjan'

À partir de 12,95 €

Ficus rampant, Ficus nain

À partir de 6,38 €

Ficus : plantation, entretien et taille

Lire la suite

10 idées déco pour mettre en valeur vos plantes d'intérieur

Lire la suite

Comment soigner les maladies de ses plantes d'intérieur ?

Lire la suite