Ficus lyrata : entretien, arrosage et exposition

Ficus lyrata : entretien, arrosage et exposition

Si vous aimez les plantes vertes qui en imposent, les arbustes qui accrochent le regard et occupent l’espace avec assurance, les ficus ne vous décevront pas. Mais si vous aimez les grandes feuilles un peu exubérantes, l’originalité et l’intrigant, eh bien c’est Ficus lyrata qu’il vous faut ! Il n’a pas fini de vous surprendre par ses formes et de vous séduire par sa simplicité d’entretien. Suivez le guide…

Généralités sur les ficus

Quand on parle ficus, il y a parfois de quoi en perdre son latin. On sait qu’on les aime, qu’ils n’ont pas leur pareil pour habiller un intérieur, que ce sont des arbustes qui nous viennent des tropiques et que pas un ficus ne ressemble à un autre. Et pour cause, il n’y a pas 1 ficus mais plutôt plusieurs centaines d’espèces et au moins autant de variétés.

Un genre très divers

 

Avant de nous concentrer sur le Ficus lyrata dit figuier lyre, citons quelques plantes d’intérieur du genre juste pour situer la famille !

 

Parlons du plus classique et du plus populaire, le figuier pleureur (Ficus benjamina) un arbuste de 2 ou 3 m lorsqu’il est cultivé en pot, dense, élégant et qui propose un grand nombre de feuillages différents : vert franc et vernissé, doré et ondulé, marginé de crème ou d’anis.

 

Chez la même espèce existent des versions naines dont on tresse le tronc, dont on taille la forme façon bonsaï.

 

Et quand on parle d’art de la taille, on peut se tourner vers les ficus à petites feuilles ou ficus ginseng (Ficus microcarpa), véritable sculpture végétale.

Plus volumineux et bien différent de ses cousins avec ses grandes feuilles parfaitement ovales, épaisses, coriaces, vernissées, Ficus elastica plus connu sous le nom de caoutchouc rejoint le peloton de tête dans les arbustes à grand développement – il atteindra lui aussi 3 m de hauteur et pourra même se palisser.

 

On le connaît vert profond mâtiné de pourpre ou de bronze mais il existe aussi en versions panachées.

 

Envie d’en savoir plus sur le sujet ?

Découvrez nos articles dédiés au genre Ficus et au ficus ginseng.

 

Mais laissez-nous à présent vous amener à la découverte d’une variété originale et à forte personnalité : l’étonnant figuier lyre.

Une espèce étonnante : le figuier lyre

 

Il nous vient d’Afrique de l’Ouest où il part à la conquête de ses forêts les plus tropicales. Ficus lyrata y culmine à 15 m environ et y déploie le long d’un tronc unique ses feuilles majestueuses, vert sombre doublé d’un vert tendre sur le revers. Coriaces, nervurées, elles présentent une découpe très particulière, une forme proche de la lyre, instrument de musique qui lui offrit son petit nom !

Sous nos climats, on le cultive en intérieur – en lui offrant quelques sorties en extérieur – où il ne dépasse pas 2 m à 2.50 m de hauteur.

Figuier lyre

À partir de 7,95 €

Ficus lyrata : quel entretien ?

Le figuier lyre est un arbuste des Tropiques, de chaleur et de lumière. Il trouvera dans nos intérieurs matière à s’épanouir aisément. Comment l’entretenir ? Avec quelques bons gestes et de petites attentions

Le rempotage

 

Si votre Ficus lyrata semble à l’étroit au moment de l’achat, rempotez-le à ce moment-là ; sinon préférez patienter jusqu’au printemps. Installez votre plante verte dans un pot de fleurs légèrement plus grand que le précédent. Tapissez le fond du contenant percé avec une couche de billes d’argile. Recouvrez avec un peu de terreau spécial plantes d’intérieur. Placez la motte – que vous aurez préalablement laissée tremper puis égoutter – bien au centre du pot. Comblez les vides avec le reste du terreau en tassant au fur et à mesure. Arrosez généreusement. Renouvelez l’opération tous les deux ans environ.

L’exposition

 

Où placer votre ficus lyrata ? À la lumière impérativement si vous voulez que sa croissance soit optimale, tout en le protégeant du soleil direct. Derrière une baie vitrée légèrement voilée si nécessaire, sous une verrière ombragée, dans une véranda, une serre. Des endroits maintenus en toute saison entre 15°C et 25°C. Le figuier lyre appréciera un séjour en extérieur à la belle saison dans un espace ombragé et à l’abri du vent.

L’arrosage et l’hygrométrie

 

L’arrosage est régulier mais modéré, à l’eau de pluie de préférence. Si vous n’avez pas la possibilité d’en récupérer, laissez reposer l’eau du robinet pendant 24 h afin que le calcaire se dépose au fond de votre arrosoir. Quelle que soit l’eau utilisée, assurez-vous qu’elle soit à température ambiante. Comment arroser le Ficus lyrata ? À la belle saison, l’arrosage est généralement hebdomadaire. Un point de repère : le terreau doit s’assécher sur un gros centimètre de profondeur entre deux arrosages. L’hiver, ralentissez, généralement un arrosage tous les 15 jours suffit.

 

L’arrosage n’est pas le seul élément à prendre en compte, l’hygrométrie c’est-à-dire l’humidité ambiante a également son importance. Compensez une atmosphère trop sèche par une brumisation régulière du feuillage. N’hésitez pas à doucher votre ficus de temps à autre ou encore à lui faire profiter d’une bruine estivale. Dépoussiérez régulièrement les feuilles de votre figuier lyre afin qu’il profite au mieux de ces apports d’humidité mais également de l’air et de la lumière.

La fertilisation

 

Aussi généreux que gourmand, Ficus lyrata appréciera, du début du printemps jusqu’à la fin de l’été, un apport mensuel d’engrais plantes vertes ou un engrais à diffusion progressive à renouveler selon les indications propres au produit.

Comment former, tailler et multiplier le figuier lyre ?

En fonction de son prix, votre Ficus lyrata aura à l’achat une hauteur plus ou moins importante mais à terme il atteindra souvent une assez grande taille, près de 3 mètres. Sa forme mérite alors d’être travaillée, contenue, guidée et densifiée. Petit guide des bons gestes.

La taille se réalise au début du printemps et à la fin de l’été. Elle a plusieurs objectifs. Pour contenir la hauteur, coupez simplement la partie terminale de la tige au-dessus d’un nœud.

 

Le fait de pincer ainsi l’extrémité des tiges permettra également à votre Ficus lyrata d’être nettement plus ramifié et donc de densifier sa silhouette. Si vous constatez un fort dégarnissement de votre figuier, n’hésitez pas à rabattre de moitié, toujours au-dessus d’un nœud, le feuillage s’en verra dynamisé.

 

Quant à la multiplication de Ficus lyrata, deux techniques sont possibles : la bouture à l’étouffée et la bouture dans l’eau, deux techniques que nous décrivons dans notre article pour tout savoir sur le bouturage. Cette opération se déroulera également de préférence au printemps ou en été.

 

Conseil Jardiland : comme tous les ficus, le figuier lyre produit un liquide blanc, un latex, irritant et toxique. Portez des gants lors de la taille.

Comment repérer les petits défauts de culture ?

Comme toujours en jardinage, l’observation régulière de vos plantes est le premier des remèdes. Outre le plaisir des yeux, cette phase contemplative vous en dira long sur la santé de votre figuier lyre et les éventuels petits réajustements de culture à effectuer.

Votre Ficus lyrata perd ses feuilles ? Il s’agit probablement d’un défaut de culture : un terreau trop humide ou une eau stagnante, un manque de lumière ou encore un déplacement inapproprié – les ficus n’aiment généralement pas être déplacés !

 

Ses feuilles sont retombantes, molles, sans tenue ? Il s’agit certainement d’un manque d’eau et d’une chaleur trop soutenue. Brumisez le feuillage. Assurez-vous qu’il n’y a pas de soleil direct sur votre plante.

 

Votre Ficus lyrata présente des feuilles aux extrémités marron voire noire ? Là encore, il peut s’agir d’un défaut d’arrosage (manque comme excès), d’une atmosphère trop sèche, d’une exposition trop ensoleillée ou encore d’un excès d’engrais.

 

Pour des feuilles qui jaunissent, faites au contraire un apport d’engrais et assurez-vous que votre plante n’est pas placée dans un courant d’air.

Et si vous vous demandez pourquoi votre Ficus lyrata ne pousse pas, la raison est en général liée à un déséquilibre de culture.

 

Assurez-vous de cocher toutes les cases : terreau de qualité, fertilisation adéquate, luminosité suffisante, absence de soleil direct, arrosage régulier, ambiance tempérée et humide.

 

Sans exclure bien sûr la présence de maladies ou plutôt de parasites comme les araignées rouges et les cochenilles farineuses qui peuvent, assez rarement certes, attaquer le ficus et que vous pourrez traiter par un produit spécifique.

 

Vous avez à présent tous les éléments pour trouver l’emplacement idéal pour votre figuier lyre et il est fort à parier qu’avec son allure folle et ce brin d’exubérance, il sera une pièce végétale majeure de votre décoration d’intérieur !

Notre sélection des plus beaux Ficus

Caoutchouc 'Tineke'

À partir de 5,41 €

Figuier pleureur 'Twilight'

À partir de 12,95 €

Caoutchouc 'Abidjan'

À partir de 12,95 €

Figuier pleureur 'Starlight'

À partir de 48,95 €

10 plantes vertes à grandes feuilles pour donner vie à votre intérieur

Lire la suite

10 idées déco pour mettre en valeur vos plantes d'intérieur

Lire la suite

Comment bien rempoter ses plantes d’intérieur ?

Lire la suite