20 plantes en pot d'extérieur increvables

20 plantes en pot d'extérieur increvables

Quelles qualités attend-on quand on parle de plantes d’extérieur increvables ? Une belle rusticité, idéalement au moins jusqu’à -15°C. Une bonne résistance à la sécheresse, aux ambiances caniculaires et aux variations climatiques. Une certaine insensibilité aux maladies, aux parasites mais également à la pollution. Une tolérance à toutes les expositions ou presque et à peu près tous les types de sol. Et si en plus, elles demandent peu d’entretien et s’adaptent à une culture en pot… alors elles ne peuvent que figurer dans notre sélection (non exhaustive) de 20 plantes en pots d’extérieur increvables !

Des succulentes à toute épreuve

En plus de leur propension commune à résister au-delà du pensable au manque d’eau et leur capacité à vivre leur vie sans rien demander (ou presque), certaines plantes appartenant à cette vaste et prestigieuse famille cumulent les atouts en étant en plus peu regardantes au niveau du sol, de l’exposition ou encore du climat. Leur seule ennemie à toutes, l’eau stagnante, celle qui s’infiltre en masse jusqu’aux pieds et s’y installe durablement. Rien qui ne se résoudra par un pot pour plantes percé, dans une matière plutôt poreuse de type terre cuite ou pierre, un terreau léger mélangé à du sable déposé sur une couche drainante de gravier ou de billes d’argile, un arrosage (très) modéré et un vidage systématique des soucoupes éventuelles.

Notre sélection de plantes grasses cultivées en pot à l’extérieur et qui seront increvables

 

Les joubarbes (Sempervivum) dont l’empilement de feuilles charnues en rosettes les font ressembler à de ravissants artichauts. Elles existent en toutes sortes de verts, mais aussi en rose, grenat ou encore pourpre et offrent une floraison en étoiles jaunes, orangées, roses ou rouges.

Vivaces persistantes et tapissantes, elles se préfèrent en plein soleil mais s’accommodent de l’ombre. Elles résistent à la sécheresse et à des températures de -29°C. Elles poussent partout dans presque rien…

 

Les orpins (Sedum) dont vous choisirez l’esthétisme en fonction de vos goûts. Et le choix est large ! Port rampant ou dressé, feuilles aplaties ou cylindriques, alternes ou imbriquées, dorées, vert tendre, gris bleuté, grenat… parfois tout cela au fil des saisons. La floraison de fin d’été, blanche, jaune, rose plus ou moins soutenu est toujours généreuse, toujours nectarifère.

La plupart des orpins sont persistants et se comportent aussi bien en situation de canicule que de grand froid (rustique à -15°C voire -20°C selon les variétés). Ils préfèrent le plein soleil mais naviguent de basses à hautes températures sans problème.

 

Pour des potées monumentales, choisissez parmi les nombreuses variétés d’agaves rustiques. Agave havardiana (-23°C), neomexicana (-22°C), ovatifolia et montana (-20°C), huachucensis (-18°C) ou encore la naine stricta ‘Nana’ (-15°C)… toutes offriront une silhouette de caractère, souvent redoutablement épineuse, dans des tonalités de vert inimitables !

Le secret de leur longévité, le drainage et une absence d’humidité froide au pied (placez vos pots à l’abri des pluies givrantes et paillez). À part ça, rien ne leur fera peur !

 

Découvrez plus d’espèces encore avec notre article dédié, Les succulentes : variétés et entretien.

Des aromatiques persistantes et super résistantes

Toutes les plantes aromatiques ont la réputation d’être résistantes et plutôt facile d’entretien. Mais certaines n’en finissent pas de cumuler les avantages – résistantes au froid, au chaud, à la sécheresse, odorantes, mellifères, persistantes et belles, belles, belles… Nous avons consacré plusieurs articles à cette grande famille, nous avons dit comment planter des graines de plantes aromatiques et plus spécifiquement comment créer un jardin aromatique sur son balcon. Nous revenons aujourd’hui sur les plantes aromatiques à cultiver en pot à l’extérieur et qui seront particulièrement increvables

Notre sélection de plantes aromatiques persistantes

 

Que vous les choisissiez commun, serpolet ou citron, les thyms (Thymus) pousseront avec constance, persévérance et générosité dans toutes les potées que vous vous voudrez bien lui consacrez. Laissé à ramper et à tomber en cascade d’une belle vasque en pierre ou taillé en boule façon topiaire dans un grand pot en terre cuite, il diffusera alors son délicieux parfum, se couvrira d’une ravissante et généreuse floraison printanière. Mellifère, il attirera une multitude de pollinisateurs. Allié précieux, il agira comme répulsifs sur certains ravageurs comme les pucerons et les moustiques.

Assurez-leur du soleil, de la chaleur, un substrat drainé et un arrosage a minima et ils donneront le meilleur d’eux-mêmes tout au long de l’année qu’ils traverseront sans faillir même au cœur d’hivers rudes avec une rusticité allant jusqu’à -29°C. Découvrez-en plus sur cet petit arbrisseau aromatique avec notre article dédié, Thym : plantation, culture et entretien.

On aura à peu près la même chose dire du romarin (Rosmarinus), herbe aromatique tout aussi intéressante et regroupant les mêmes qualités si ce n’est une rusticité plus faible en pot

(-12C°). Il vous suffira en période hivernale un peu rude de protéger vos contenants avec un voile d’hivernage ou encore de remiser un temps en serre froide hors gel. Découvrez en plus sur cette arbrisseau aussi ornemental que parfumé dans notre article dédié, Romarin : plantation, entretien et taille.

Pour terminer, une herbe un tout petit moins présente dans nos potagers, nos jardins, nos potées aromatiques et pourtant ! La sarriette a bien des atouts pour elle. Choisissez une espèce vivace, rustique en-deçà de -15°C comme Satujera montana, une sarriette de montagne qui formera un petit buisson du plus effet dans une jardinière en terre cuite (on préfère cette matière à toute autre pour les aromatiques en raison de ses qualités très respirantes parfaites pour des plantes qui n’aiment guère l’humidité). Un régal pour les yeux avec sa petite floraison tubulaire blanche mais pas seulement. Vous vous délecterez de cette herbe raffinée au goût subtilement épicé en version crue, cuite ou séchée !

 

Découvrez en plus sur cette plante mellifère mais également fortement répulsive pour de nombreux ravageurs (pucerons, altise, ouche du poireau, etc.) dans notre article dédié, Sarriette : semis, culture et utilisation en cuisine.

Des graminées à profusion

Famille généreuse qui offre pour le jardin de nombreuses espèces et d’innombrables variétés, les graminées proposent quelques sujets absolument tout terrain. Parce qu’il faut bien choisir, nous vous en présentons ici quelques-unes particulièrement adaptées comme plantes cultivées en pot pour l’extérieur et réputées increvables, mais la liste est loin, très loin d’être exhaustive…

Les carex – également appelés laîches – feront partie de cette liste pour bien des raisons.

 

Vous choisirez une variété persistante pour un spectacle permanent et sélectionnerez parmi une incroyable palette de couleur, des dorés, des verts, des bleus, du bronze ou du cuivré pour un feuillage uni ou panaché toujours fin et souple. Érigé en touffe, parfois délicieusement retombant, le carex sera toujours du meilleur effet en grand pot bien profond pour que les racines s’ancrent et s’épanouissent.

 

Ils s’accommoderont du soleil comme de l’ombre tant que vous les protégez des expositions extrêmes. Les plus rustiques d’entre eux résisteront à des températures de -20°C.

 

Bien installés, ils ne nécessiteront aucun engrais, aucun arrosage, aucune taille, ils ne demanderont rien que de plaire…

Si ce sont les silhouettes plumeuses qui vous font craquer, optez pour les stipas. Il en existe de toutes sortes, plus ou moins hautes – d’une quarantaine de centimètres à près de 2 m (Stipa gigantea) –, plus ou moins rustiques, qui s’installeront au soleil comme à la mi-ombre.

 

Ils exigeront un substrat impeccablement drainé et c’est tout ! Puis, sans entretien, ils ne cesseront d’apporter légèreté et élégance au jardin.

 

Pour conclure, nous pourrions parler des impressionnants plumeaux de l’herbe de la pampa, de son fabuleux pouvoir ornemental en pleine terre, en pot mais également séché (voir comment utiliser l’herbe de la pampa dans votre décoration).

 

Nous pourrions choisir les petits écouvillons du pennisetum et leur incroyable élégance…

Nous choisissons le miscanthus dont les cultivars nains ou petits n’ont pas fini d’enchanter vos potées. Feuillage rubané, uni ou strié, vert plus ou moins tendre, parfois argenté, parfois crème. Plumets infiniment gracieux, d’une finesse inégalée, blanc, crème, doré voire cuivré…

 

Il s’accommodera d’une ombre légère même s’il préfère le soleil. Il tolérera tous les sols bien drainés, des sécheresses passagères et des températures jusqu’à -29°C pour les variétés les plus rustiques. Peu d’entretien, pas d’engrais, pas de taille, un nettoyage léger, un “coup de peigne”. Et le plaisir de temps à autre de glaner quelques tiges qui rejoindront vos bouquets séchés. Plus de détails avec Miscanthus : plantation, culture et entretien.

 

Pour compléter cette sélection de plantes graminées en pot installées en extérieur et réputées increvables, trouvez plus d’inspirations encore avec notre article dédié, Les graminées : plantation, culture et taille.

Des floraisons incontournables

Là encore difficile de procéder à une sélection car les plantes fleuries en pot en extérieur s’avérant increvables sont nombreuses. Nous parlons ici de quelques variétés vivaces et persistantes qui viendront rejoindre dans vos pots, bacs et jardinières les feuillages graphiques d’espèces intemporelles et indémodables comme le lierre par exemple tout aussi résistant et inépuisable.

Que vous la choisissiez bruyère d’été (Calluna) ou bruyère d’hiver (Erica), elle ne vous décevra jamais.

 

Alternez leur culture et c’est tout au long de l’année

que vous profiterez d’une floraison délicate

avec laquelle vous composerez des partitions colorimétriques de charme.

 

Du blanc plus ou moins pur, toute une palette de roses, des mauves, des nuées de fleurettes en clochettes qui viendront illuminer tantôt l’été et l’automne, tantôt l’hiver un feuillage minuscule, léger, discret mais présent en toutes saisons.

 

Offrez-leur une terre de bruyère bien drainée et découvrez plus en détails comment cultiver et entretenir la bruyère.

Elle est aux rocailles de soleil ce que les bruyères sont aux paysages de littoraux et de sous-bois. La lavande est un incontournable des jardins de soleil bien qu’elle supporte aussi la mi-ombre. Elle est une ode à la chaleur bien qu’elle soit rustique en-deçà de -20°C. En grosses potées, elle sera époustouflante de présence. Et alors que sa floraison très nectarifère et mellifère, plus ou moins haute selon la variété – lavande vraie de 30 à 80 cm, hollandaise de 60 à 80 cm ou lavande papillon plus trapue – s’éteindra avec la fin de l’été, le feuillage sera lui persistant, d’un beau gris-vert plus ou moins argenté et toujours très aromatique.

 

Offrez-lui un grand pot d’au moins 30 cm de diamètre et en matière respirante comme la pierre ou la terre cuite, un terreau léger, pauvre ou une terre de jardin mélangée à du sable grossier. Prévoyez un bon drainage. Placez si possible à l’endroit le plus ensoleillé et le moins exposé au vent froid. Découvrez tout sur les conditions culturales de cette plante en pot d’extérieur réputée increvable dans notre article dédié, Lavande : plantation, entretien et taille.

Si vous êtes follement adepte des fleurs mauves, complétez avec d’autres vivaces fleuries qui feront de merveilles plantes en pot à cultiver en extérieur et qui se révèleront increvables. Nos préférées : la petite pervenche (Vinca minor) ou une aubriète comme Aubrieta deltoidea ‘Royal Blue’ qui donneront une floraison aussi ravissante que généreuse et dont le feuillage persistant couvrira la surface du pot et s’en échappera avec légèreté tout au long de l’année.

 

Peut-être préfèrerez-vous d’autres teintes. Le jaune vif d’un alyssum dit corbeille d’or résistant au plein soleil, au grand froid (rustique à -29°C), à la sécheresse. L’incroyable blanc pur d’un phlox mousse ‘Amazing Grace’ ou ‘White Delight’ qui viendra habiller la surface de vos vasques d’un beau tapis dense et florifère en un rien de temps. Ou encore les époustouflants rouges et orange des œillets mignardises, ces Dianthus vivaces, persistants, rustiques à la floraison en vagues incessantes qui seront d’autant plus heureux que l’environnement sera pauvre !

Nous pourrions ajouter à cette sélection de plantes cultivables en pot en extérieur et réputés increvables toute une série de conifères nains avec, parmi les plus résistants, certains genévriers ou encore quelques pins par exemple (plus de détails dans Conifères nains : variétés, plantation, culture et entretien) mais également de petits arbustes à conduire en topiaire comme les houx dont Ilex crenata, le houx crénelé, qui remplacera très avantageusement le buis, les fusains persistants panachés du meilleur effet ou encore le très ornemental photinia.

 

Vous pourrez également trouver un peu plus d’inspiration dans notre sélection de 10 fleurs d’été pour pots et jardinières en plein soleil ou de 36 plantes d’extérieur résistant au froid et au gel.

Notre sélection de plantes d’extérieur en pot increvables

Orpin remarquable, orpin des jardins, orpin d'automne

À partir de 8,95 €

Herbe aux écouvillons

11,88 €

Aubriète

4,66 €

Thym commun - Pot de Ø.14 cm

5,95 €

Oeillet 'Pink Kisses®' - Pot Ø.12 cm

5,95 €

Quand et comment arroser les plantes en pot ?

Lire la suite

Comment protéger les plantes en pots du gel ?

Lire la suite