Quand et comment arroser les plantes en pot ?

Quand et comment arroser les plantes en pot ?

Au balcon comme au jardin, arroser les plantes est un geste crucial qui garantit leur bon développement, leur beauté ou simplement leur survie quand la canicule s’installe. Les plantes en pot souffrent plus facilement du manque d’eau que les plantes en pleine terre, car leurs racines disposent d’un volume de terre réduit. Les fleurs et les légumes en pot supportent quelques stress hydriques à la belle saison, mais c’est au détriment des floraisons, des productions et des saveurs. Après quelques jours de sécheresse, le terreau se rétracte et se réhydrate difficilement. En matière d’arrosage, mieux vaut prévenir que guérir !

Quand arroser les plantes en pot ?

La fréquence d’arrosage dépend de la saison (on arrose évidemment plus en été qu’en hiver), de la météo, mais aussi de la taille du pot et surtout de la plante à arroser. Tous les végétaux n’ont pas les mêmes besoins, il faut donc adapter les arrosages à ces derniers. Certaines plantes nécessitent un substrat constamment frais sous peine de voir les feuilles prendre une mine plombée et s’affaisser. D’autres, comme les plantes méditerranéennes et la majorité des aromatiques, supportent mal les excès d’eau et apprécient un bon drainage du terreau. On attend que le terreau sèche un peu en surface entre deux arrosages.

Arroser à la plantation

 

Veillez impérativement à immerger le godet ou le pot dans une bassine d’eau pour hydrater la motte de racines. Plus une bulle d’air ne doit remonter en surface. De même, si vous avez semé en pot, les graines doivent bénéficier d’un substrat frais maintenu humide tout le temps de la germination.

Terminez la plantation par un arrosage copieux. Limitez les arrosages ultérieurs en paillant la surface du substrat avec un paillis organique (paillettes de lin, coques de cacao, écorces…) ou minéral (graviers, galets, morceaux d’ardoise…).

Astuce Jardiland : pour limiter l’arrosage des plantes à forts besoins hydriques, privilégiez un terreau contenant des rétenteurs d’eau ou ajoutez-lui à la plantation des perles d’eau qui ont la capacité d’absorber l’eau et de la restituer progressivement.

Arroser après la plantation

 

Toute la belle saison (de mai à fin août), l’activité principale du jardinage en pot est l’arrosage. Arrosez plusieurs fois par semaine vos plantes en pot. Des fleurs comme les pétunias ou des contenants comme les suspensions très exposées au vent nécessitent même d’être arrosés tous les jours. Les signes qu’il est temps d’arroser : le pot s’allège, le terreau prend une teinte plus claire et se décolle des parois du pot, les feuilles pendouillent, le doigt enfoncé dans le terreau reste sec plus bas qu’une phalange… Arrosez de préférence le soir à la fraîche pour limiter l’évaporation de l’eau.

Quand les températures diminuent en fin d’été, réduisez la fréquence des arrosages surtout si vos pots profitent des précipitations. En hiver, un à deux arrosages par mois pour des pots préservés des pluies suffisent. L’arrosage des plantes en pot se fait de préférence le matin pour limiter les excès d’humidité d’un arrosage tard en journée ou le soir.

Au début du printemps, reprenez une cadence plus grande des arrosages pour soutenir la reprise de la végétation.

Conseil Jardiland : en climat froid, la rusticité des plantes en pot est meilleure quand le terreau est bien drainé. Le combo « humidité et gel » est souvent fatal aux plantes !

Comment bien arroser les plantes en pot ?

Comme lorsqu’on jardine en pleine terre, mieux vaut arroser copieusement en profondeur de temps en temps que superficiellement et souvent. En effet, les racines des végétaux vont ainsi se développer en profondeur et se montrer moins sensibles au manque d’eau passager.

Le bon geste : arrosez en deux temps. Faites un premier tour des potées pour humidifier les terreaux puis une deuxième tournée, quelques minutes plus tard, qui va hydrater en profondeur. Arrosez en douceur pour éviter les débordements qui lessivent avec eux les minéraux et obligent à apporter plus d’engrais pour compenser.

Pour rafraîchir l’ambiance, arrosez le sol du balcon ou de la terrasse. De même, beaucoup de végétaux apprécient une douche (un « bassinage ») de leurs feuillages après une journée très sèche.

Astuce Jardiland : si vous avez loupé plusieurs arrosages, que la motte de terreau s’est rétractée et que l’eau file directement par les trous de drainage, placez le pot dans un seau d’eau pendant une bonne heure. L’eau va progressivement imbiber toute la motte (on parle d’arrosage par capillarité). Sortez le pot et laissez s’écouler le surplus avant de le replacer dans le cache-pot ou sur la soucoupe.

 

Enfin, pour éviter la corvée d’arrosage des plantes en pot ou si vous partez en vacances, prévoyez un système d’arrosage d’absence ou un kit d’arrosage autonome. Grâce à des goutteurs reliés par de fins tuyaux à un robinet, l’eau est apportée goutte à goutte, sans gaspillage, directement aux racines des plantes. Il est même possible de programmer les temps, fréquences et durées d’arrosage. Un balcon sans arrivée d’eau peut bénéficier de ce système grâce à une pompe immergée dans une réserve d’eau. À vous l’arrosage parfait et sans efforts !

Créer un jardin aromatique sur son balcon

Lire la suite

Quels arbres fruitiers choisir pour un balcon ?

Lire la suite

10 fleurs d’été pour pots et jardinières en plein soleil

Lire la suite