Bambou d'intérieur (Lucky bambou) : entretien, exposition et arrosage

Bambou d'intérieur (Lucky bambou) : entretien, exposition et arrosage

Ce végétal étonnant, plante d’intérieur populaire pour son esthétisme hors du commun, navigue avec malice entre deux grandes familles botaniques. L’une, Dracaena, à qui elle doit ses gènes et ses grandes caractéristiques ; l’autre, celle des bambous, à qui elle emprunte en partie son esthétisme. Car il faut bien le préciser, celui que l’on nomme Lucky Bambou, n’est pas un bambou mais se comportera comme tel dans nos intérieurs. Conseils de culture et d’entretien…

Précision sur le Lucky Bambou

Nous l’avons dit, tracer l’arbre généalogique de ce Lucky Bambou amène à des surprises car, contrairement à ce que sa silhouette pourrait laisser penser, il ne s’agit pas d’un bambou d’intérieur à proprement parler mais d’un héritier du genre Dracaena, celui des dragonniers.

Ce genre est vaste et abrite de nombreuses espèces aux allures bien différentes et dont quelques-unes ont d’ores et déjà conquis nos intérieurs.

 

Retrouvez ainsi le dragonnier de Madagascar, des Canaries ou encore le dragonnier marginé et bien d’autres formes arbustives dans notre article dédié au dracaena.

 

Mais concentrons-nous pour l’heure à une espèce destinée elle aussi à une culture en intérieur, Dracaena sanderiana, connu sous le nom de Lucky Bamboo, bambou de la chance, canne chinoise mais également bambou porte-bonheur en raison des pouvoirs dont la culture chinoise l’affuble.

 

Il est également au premier rang des végétaux Feng Shui et on lui prête une énergie positive et des vertus en matière de sérénité, de bonheur, de santé, de prospérité et de réussite.

Si vous n’êtes pas sensible à ces points, vous apprécierez tout de même l’originalité de sa silhouette et son fort pouvoir ornemental.

 

À l’origine bien droite, ces longues tiges viennent en réalité d’un arbuste africain. En se l’appropriant, les Chinois leur ont donné les formes que nous leur connaissons aujourd’hui, plus ou moins spiralées.

 

Les tiges portent des touffes de feuilles lancéolées, plus ou moins longues, vert plus ou moins soutenu.

Il existe une variété panachée de jaune, persistante comme l’espèce type et dont le feuillage vient ainsi orner tout au long de l’année les belles cannes vert anis, plus ou moins tortueuses, ornées d’anneaux et de nœuds bien visibles.

Dracaena sanderiana

À partir de 2,95 €

Où et comment l'installer ?

Comment faire pousser un bambou nain d’intérieur ? Ce sont deux méthodes de culture qui s’offrent à vous. Et dans les deux cas, facilité et simplicité sont au rendez-vous !

Vous pourrez choisir de le cultiver dans l’eau, c’est d’ailleurs souvent ainsi que le bambou d’intérieur est présenté à la vente.

 

Offrez-lui un contenant plus ou moins profond selon la hauteur des tiges, choisissez-le transparent pour un effet ornemental plus spectaculaire.

 

Tapissez le fond de jolis cailloux polis, de gros graviers décoratifs ou encore de galets ; ils offriront un bel aspect et maintiendront dans le même temps vos tiges.

Ajoutez suffisamment d’eau pour recouvrir les racines et la base de la tige, pas nécessairement plus.

 

Votre arrangement peut rester ainsi, dans l’eau. Celle-ci sera impérativement douce ; choisissez une eau de pluie ou, à défaut, une eau du robinet que vous aurez laissé reposer 24 heures afin que le calcaire se dépose au fond. Changez-la toutes les semaines.

Vous pouvez tout aussi bien opter pour une culture dans du terreau dès lors que les tiges auront suffisamment de racines.

 

Tapissez le fond du contenant d’une couche de gravier.

Positionnez les tiges à quelques centimètres du fond, étalez bien les racines et versez le substrat, un mélange à parts égales de terreau pour plantes d’intérieur et de sable grossier.

Tassez et arrosez généreusement.

 

Où le mettre dans votre maison ?

Choisissez de préférence un endroit lumineux même si le Lucky Bambou peut s’accommoder d’une pénombre légère. Protégez-le dans tous les cas du soleil direct.

 

Maintenez-le en milieu tempéré, entre 18°C et 30°C, jamais en-dessous de 14°C.

Comment entretenir ce bambou d'intérieur ?

Si sa plantation est simple, son entretien l’est tout autant. Comment s’occuper d’un bambou d’intérieur ? Petite revue des points importants.

Arrosage

 

Si vous cultiver votre bambou miniature d’intérieur dans l’eau, changez celle-ci toutes les semaines et recouvrez au moins les racines en totalité.

Si vous souhaitez un sujet bien feuillu, placez vos tiges dans un vase haut et augmenter le volume d’eau. Cette eau apportée en plus grande quantité favorisera le développement des racines et à terme la densité de la feuillaison.

 

Mais comment arroser votre bambou d’intérieur si vous le cultivez dans du terreau ?

L’arrosage est régulier mais modéré, il s’agit de maintenir le substrat légèrement humide constamment sans jamais le détremper. Là encore, préférez de l’eau douce, sans calcaire ni traitement. Vous pouvez, en atmosphère sèche, douchez votre plante d’intérieur de temps à autre. Profitez-en pour dépoussiérer les feuilles.

Fertilisation

 

Pour une culture hydroponique (dans l’eau), apportez au printemps un engrais liquide azoté lors du changement d’eau à raison d’une fois par mois et selon les doses préconisées sur le produit. Dans le cas d’une culture dans du terreau, l’apport est également mensuel. Tournez-vous bien sûr vers des engrais naturels.

 

Taille

 

Dépendamment du résultat que vous souhaitez obtenir, vous pourrez tailler les tiges que vous considérez trop longue en la rabattant au-dessus d’un anneau. Couvrez la cicatrice avec un peu de cire.

Si vous ne souhaitez pas intervenir sur ses dimensions, vous pourrez rempoter votre bambou d’intérieur dans un pot plus grand ou dans un vase plus haut au fur et à mesure de sa croissance au demeurant assez lente.

Repérer les carences, maladies et autres parasites

 

Évoluant en milieu humide, le Lucky Bambou pourra attirer des parasites généralement friands de ces atmosphères comme les cochenilles ou les pucerons. Pour prévenir et soigner un début d’infestation, pulvérisez votre bambou d’intérieur avec une solution à base de savon noir, puis douchez celui-ci pour le “nettoyer”. Une douche également devrait suffire à éloigner les araignées rouges qui surviennent elles lors d’atmosphère trop sèche et qui détestent l’humidité. Envie d’aller plus loin sur le sujet ? Découvrez comment soigner les maladies de vos plantes d’intérieur.

Les défauts de culture entraînent aussi et surtout des désagréments.

 

Votre bambou d’intérieur jaunit ? Assurez-vous qu’il ne soit pas exposé au soleil direct et/ou réduisez l’apport en engrais. Vérifiez aussi le niveau de l’eau, celui-ci ne devant pas excéder la base de la tige.

 

Les feuilles sont sèches, dépérissent, leurs extrémités brunissent ? Arrosez un peu plus fréquemment, brumisez le feuillage et veillez surtout à ne pas utiliser de l’eau calcaire ou traitée.

 

Enfin, vous pratiquez l’hydroponie et les feuilles de votre Lucky Bambou sont molles, sans tenue ? Supprimez les parties abîmées et installez le reste dans une eau propre. Si ce mode de culture continue de ne pas convenir, essayez une plantation dans du terreau comme décrite un peu plus haut.

Comment le multiplier ?

C’est avec beaucoup de facilité et tout au long de l’année – même si le printemps reste la période idéale – que vous pourrez multiplier votre bambou d’intérieur par bouturage dans le terreau ou dans l’eau. Suivez le guide…

Comment bouturer votre petit bambou d’intérieur ? Coupez des bouts de tiges de 5 cm doté d’un œil c’est-à-dire un bourgeon naissant. Plantez-les à l’horizontale, œil vers le haut à fleur de surface dans un pot rempli d’un terreau pour bouturage ou d’un mélange à parts égales de terreau et de sable. Maintenez ce substrat humide. Placez l’ensemble dans une mini-serre ou, à défaut, recouvrez-le d’une cloche transparente.

 

Vous pouvez tout aussi bien choisir la bouture dans l’eau. Pour cela, coupez des bouts de tiges bien verts et qui possèdent chacun un nœud c’est-à-dire un anneau. Placez-les dans un bocal en verre transparent dont vous aurez tapissé le fond de cailloux ou de petits galets pour maintenir les boutures.

Placez l’ensemble dans un espace très lumineux mais sans soleil direct. Vont apparaître racines et touffes de feuilles. Vous pourrez choisir alors de poursuivre sa culture dans l’eau ou de transvaser les tiges dans du terreau.

Vous ne vous lasserez pas de l’esthétisme de ce Lucky Bambou dont vous pourrez disposer plusieurs spécimens çà et là. Il pourra être rejoint par d’autres espèces de bambous d’intérieur, des vrais cette fois : des bambous nains comme Pleioblastus distichus qui n’excédera pas 40 cm de haut, un bambou d’extérieur pouvant être cultivé en pot en intérieur dans un milieu assez humide comme Bambusa multiplex ou dans des espaces plus grands un fabuleux Ventre de Bouddha (Bambusa ventricosa) et ses cannes joliment potelées qui pourront dépasser 1.50 m.

Notre sélection de beaux Dracaenas pour votre intérieur

Dragonnier 'Bicolor'

À partir de 3,37 €

Dragonnier 'Magenta'

À partir de 5,54 €

Dragonnier 'Compacta'

À partir de 3,98 €

Dragonnier 'Lemon Lime'

À partir de 4,50 €

10 plantes d’intérieur faciles à vivre

Lire la suite

18 mini plantes d'intérieur pour une déco tendance

Lire la suite

21 cache-pots originaux pour sublimer votre intérieur

Lire la suite