Comment bien nourrir son chinchilla ?

Comment bien nourrir son chinchilla ?

Savoir bien nourrir son chinchilla fait partie des soins de base à lui prodiguer. En effet, une alimentation adaptée permettra de lui assurer de bonnes conditions de vie et d’augmenter sa longévité. Mais connaissez-vous bien la composition de son régime alimentaire ? Le petit rongeur possède un système digestif assez sensible et il ne doit donc pas consommer n’importe quelle nourriture. Certains aliments sont indispensables, d’autres autorisés et certains interdits. Découvrez nos recommandations pour bien nourrir votre chinchilla.

Son régime alimentaire

Le chinchilla est un herbivore et son régime alimentaire doit correspondre parfaitement à cet aspect. Il possède un intestin assez long par rapport à la taille de son corps, mais il ne doit pas manger n’importe quel aliment. Sa nourriture doit être composée d’herbes et de végétaux secs, non humides sinon cela pourrait altérer sa digestion.

 

A l’état sauvage, le petit animal n’a pas un grand choix de nourriture à sa disposition. Originaire d’Amérique du Sud et plus particulièrement de la Cordillère des Andes, son alimentation naturelle se constitue d’herbes sèches, d’écorces et de feuilles. Parfois, le chinchilla peut se nourrir de quelques insectes en hiver quand les végétaux se font plus rares. C’est donc une alimentation sèche et riche en fibres. Ces dernières permettent un bon fonctionnement du transit. Ainsi, les aliments humides ou sucrés sont à proscrire si vous souhaitez garder votre petit animal en bonne santé.

 

Découvrez notre article sur comment prendre soin de son chinchilla si vous avez envie d’en savoir plus.

Les aliments indispensables au chinchilla

Le foin

 

L’aliment indispensable et de base pour nourrir votre chinchilla est le foin. Il doit en avoir constamment à sa disposition et son râtelier doit toujours en être rempli. Le foin a deux grands avantages : il est riche en fibres et il permet au rongeur d’user ses dents, par un effet de « lime ». Il possède également des apports intéressants en vitamines et minéraux. Ajoutez tous les jours du foin frais et enlevez le plus ancien. Pour le garder frais, stockez-le dans un endroit sec et veillez à bien refermer le sac entamé.

 

Parmi les différents types de foins existants, l’un des meilleurs est le foin de Crau. Il possède de nombreuses qualités notamment celles d’être non poussiéreux et non odorant. Les caractéristiques d’un foin de bonne qualité sont : sa couleur verte indiquant sa fraîcheur, son aspect sec (il ne doit pas être humide) et l’absence de poussière.

Les granulés

 

Le deuxième aliment que vous donnerez à votre petit compagnon pour le nourrir est une ration quotidienne de granulés complets. Vous trouverez dans nos magasins des granulés adaptés aux chinchillas, ne prenez pas de granulés conçus pour d’autres animaux de compagnie (lapins, hamsters…). En effet, ces animaux n’ont pas le même système digestif ni les mêmes exigences alimentaires. Les granulés spécifiques pour chinchillas répondent à ses besoins particuliers d’herbivore et de rongeur. Ils lui fournissent la quantité nécessaire de fibres, de protéines et de vitamines.

 

Il vaut mieux donner à votre animal des granulés plutôt que des mélanges de graines. En effet, dans les mélanges de graines, le petit rongeur aura tendance à faire son tri et ne consommer que celles qui ont sa préférence. Par conséquent, cela pourrait entraîner un déficit nutritionnel.

Alors que le foin peut être donné à volonté, il vaut mieux fournir les granulés en un repas, plutôt le soir lorsque le rongeur commence à être actif. La dose recommandée chaque jour est d’environ 30 grammes. 

 

Conseil Jardiland : évitez de donner trop à manger à la fois à votre chinchilla. Il n’est en effet pas capable de doser lui-même la quantité qui lui convient. Afin d’éviter un surpoids éventuel, qui pourrait déboucher sur une maladie, respectez le dosage quotidien recommandé en granulés.

 

L’eau

 

Votre chinchilla doit toujours avoir à sa disposition de l’eau fraîche, changée tous les jours. Il peut boire jusqu’à 40ml d’eau quotidiennement. Si vous en avez la possibilité, choisissez une eau plutôt acide, dont le PH est compris entre 6 et 7, en tout cas pas supérieur à 7,2.

Les autres aliments autorisés

En complément et de manière occasionnelle, vous pouvez nourrir votre chinchilla avec de petites quantités de légumes et fruits secs (non humides et non sucrés). Quels sont les fruits et légumes autorisés ? Le brocoli, la carotte, le cèleri, la cerise, la courgette, le fenouil, la fraise, la framboise, la pomme font partie des aliments permis.

 

De plus, quelques herbes et végétaux peuvent s’ajouter à ses repas même si ce n’est pas obligatoire. Les végétaux autorisés sont l’endive, l’ortie, l’aneth, la luzerne, le pissenlit, le plantain la salade.

Il est également possible de nourrir votre petit compagnon, occasionnellement, de « friandises » composées d’ingrédients naturels adaptés, présentées sous forme de sticks. De cette manière, ces sticks participent à l’usure des dents. Vous pouvez les accrocher à la cage afin de ne pas les déposer directement sur le fond de la cage.

 

D’autres friandises naturelles peuvent lui être fournies de temps en temps, mais elles doivent être séchées : cela peut être des racines de pissenlit, des boutons de roses ou encore des feuilles de chardon.

 

Conseil Jardiland : si vous souhaitez introduire un nouvel aliment dans les repas de votre chinchilla, faites-le de manière très progressive. Sinon, votre animal pourrait avoir des diarrhées. Dans ce cas, prévenez immédiatement votre vétérinaire.

Les aliments interdits

 

Certains aliments sont à proscrire : le système digestif du chinchilla ne les supportera pas et il pourrait tomber gravement malade. Cela concerne les amandes, les cacahuètes, les céréales, les graines de blé, les noisettes, les noix, la pomme de terre, les radis.

 

Le concombre est à éviter car il contient beaucoup d’eau et peut provoquer des diarrhées. Par ailleurs, ne lui donnez jamais de la nourriture destinée aux humains, celle-ci n’est pas adaptée à son métabolisme. En cas de doute sur un aliment, demandez conseil à un de nos experts Jardiland ou à votre vétérinaire.

 

Lors des sorties du petit rongeur en dehors de sa cage, vérifiez qu’il ne puisse pas avoir accès à vos plantes d’intérieur : la plupart du temps elles seront toxiques pour lui s’il les ingère.

Les accessoires pour la nourriture

La cage de votre chinchilla doit être équipée des divers éléments indispensables pour ses repas. De plus en plus de cages sont vendues avec le matériel nécessaire, sinon vous les achèterez séparément.

 

Découvrez notre article sur quelle cage choisir pour son chinchilla si vous avez envie d’en savoir plus.

 

Il s’agit tout d’abord du râtelier à foin, qui sera accroché aux barreaux de la cage. Il devra être constamment rempli. Ensuite, l’animal doit avoir une gamelle qui contiendra ses granulés. Choisissez-en une suffisamment lourde pour qu’il ne puisse pas la renverser. 

Si vous lui donnez de temps en temps de petits morceaux de légumes ou de fruits, vous pouvez les placer dans un petit récipient à part. Vous pouvez remplacer la gamelle par une mangeoire à fixer aux barreaux.

 

Enfin, le dernier élément obligatoire est le biberon à eau, fixé à la cage. C’est le dispositif idéal pour le faire boire. Ne lui fournissez pas de l’eau dans une écuelle : d’une part il pourrait disperser de l’eau un peu partout dans la cage ce qui rendrait la litière humide et ne contribuerait pas à une bonne hygiène ; d’autre part, il pourrait également apporter dans l’écuelle des résidus d’excréments par exemple, ce qui rendrait l’eau impropre. Le biberon à eau évite ces problèmes tout en lui procurant de l’eau à tout moment. Vous renouvellerez l’eau quotidiennement.

 

Découvrez notre article sur comment aménager la cage de son chinchilla si vous avez envie d’en savoir plus.

Lorsque vous donnez à manger à votre petit animal, celui-ci doit être réactif et montrer de l’entrain. Si ce n’est pas le cas et que vous ne le voyez pas intéressé par la nourriture, c’est le signe qu’il a un problème. Contactez alors votre vétérinaire.

 

Découvrez notre article sur les maladies communes du chinchilla si vous avez envie d’en savoir plus.

 

Ainsi, avec un régime alimentaire bien adapté à ses besoins et à ses spécificités, votre chinchilla pourra avoir une bonne espérance de vie… jusqu’à 20 ans !

 

Afin de préserver la vie sauvage, l’animal dont vous venez de faire l’acquisition ne doit pas être relâché dans le milieu naturel

Notre sélection pour nourrir votre chinchilla

Feedeez - Foin de crau 20L

Feedeez

7,70 €

Feedeez - Foin Bio 30 L

Feedeez

5,95 €

Mélange Nature Chinchilla 2,3 kg Versele Laga

Versele Laga

17,95 €

Foin Nature Timothy Hay Carrot & Pumpkin rongeurs 500 g

Versele Laga

4,95 €

Chinchilla : caractère, alimentation, santé

Lire la suite

Comment prendre soin de son chinchilla ?

Lire la suite

Comprendre et interpréter le comportement du chinchilla

Lire la suite