Comment aménager la cage de votre chinchilla ?

Comment aménager la cage de votre chinchilla ?

Vous accueillez chez vous un nouveau compagne : un chinchilla. Sachez que ce petit animal est un vrai acrobate, qui dort le jour et s’active en fin de journée ! Préparez-lui sa cage, aménagez-lui et installez-la au meilleur endroit. Il doit y trouver tout ce dont il a besoin : de la tranquillité la journée, de quoi manger, boire, faire ses besoins et s’amuser…

Quelle cage prévoir pour le chinchilla ?

Une cage de bonnes dimensions est nécessaire au bien-être de votre chinchilla. Au minimum, elle devra mesurer 1 m de haut x 60 cm de long x 60 cm de haut.

Une cage de 40 cm x 70 cm avec une hauteur de 65 cm peut convenir à un chinchilla si celui-ci y vit seul.

 

Pour autant, la cage ne doit pas constituer son lieu exclusif d’habitation. Pour son bien-être, le chinchilla devra être sorti régulièrement, tous les soirs lorsqu’il se réveille de sa journée de sommeil. Ces sorties se feront sous haute surveillance, dans un espace délimité et sécurisé (fils électriques, chutes d’objets…).

Où placer sa cage ?

La cage de votre chinchilla doit être placée dans un endroit calme, de préférence en hauteur. Cet animal dort le jour et il doit donc pouvoir être le faire tranquillement.

Pour autant, pas question de l’isoler et de le mettre dans le noir, il doit bénéficier de la lumière naturelle pour caler son rythme biologique et trouver ses repères.

Dès la fin de journée, il devient actif et devra alors avoir de la compagnie.

 

La cage de votre chinchilla sera également sera à l’abri des courants d’air, de l’humidité. La température idéale de la pièce où se trouve la cage de votre petit compagnon doit se située à une vingtaine de degrés en moyenne.

 

Conseil Jardiland : Évitez l’exposition directe aux rayons directs du soleil. Car votre chinchilla est sensible aux hautes températures. Il risquerait même un « coup de chaleur », ce qui constitue une urgence vétérinaire.

Quels accessoires prévoir ?

Le chinchilla est un « grimpeur » ! Pour satisfaire ses besoins d’escalade, prévoyez une cage avec différents étages et même quelques branches d’arbres suffisamment grandes et épaisses pour qu’il puisse les escalader.

 

 Choisissez-les naturelles, allez en ramasser dans les bois. Mais attention : certaines essences de bois sont toxiques pour votre chinchilla. C’est le cas du bouleau, du sapin et de tous les conifères, du sureau, du chêne, du cèdre ou encore du noyer… Une branche d’érable, d’orme ou de peuplier, par exemple, lui conviendra très bien.

 

Pensez aussi à lui mettre à disposition une petite maison où il pourra se réfugier, faire la sieste et dormir. Car le chinchilla est aussi un « gros dormeur ».

Et pour l'eau et la nourriture ?

Pour l’eau, optez pour un « biberon » spécialement conçu pour les rongeurs plutôt que pour une gamelle. Au risque sinon de la voir être souvent renversée et salie !

 

Une gamelle ou mangeoire pour sa nourriture quotidienne. Soit à accrocher aux barreaux, soit à suspendre, soit à placer au sol de la cage. Elle doit dans ce dernier cas être suffisamment lourde pour qu’il ne la renverse pas.

 

Astuce Jardiland : Pour une bonne usure des dents de votre chinchilla, prévoyez des produits qu’il pourra ronger : pierre minérale, bois de noisetier, etc.

Quelle litière choisir ?

Vous choisirez une litière à base de copeaux de bois compressés et dépoussiérés ou bien une litière végétale. Des litières spécifiques et spécialement élaborées pour votre chinchilla offrent l’avantage de ne pas avoir une odeur qui pourrait déplaire ou incommoder votre compagnon.

 

L’essentiel est donc de choisir une litière de bonne qualité afin que le nettoyage soit facilité et qu’elle absorbe convenablement les odeurs, comme celle des urines notamment, entre deux nettoyages.

Comment garder sa cage propre ?

La cage de votre chinchilla devra bien entendu être maintenue propre.

 

La litière est à nettoyer et à renouveler régulièrement. Des produits spécifiques pour la désinfecter existent également, dont la composition n’incommodera votre chinchilla.

 

Enfin, du sable, placé dans un bac à cet effet, pourra permettre à votre chinchilla de s’y rouler pour son entretien, et ce de manière quotidienne. Car votre chinchilla ne doit pas être lavé ! Ce sable sera nettoyé et/ou tamisé dès que nécessaire.

Mon chinchilla a parfois de "drôles" de réactions lorsque je le replace dans sa cage, pourquoi ?

Effectivement, une des particularités du chinchilla est de lâcher des touffes de poils. On peut observer cette réaction lorsqu’on le replace dans sa cage, par exemple. C’est une manière pour lui de se défendre. Cela permettait à ses ancêtres d’ »étouffer » leurs prédateurs ! Et cela est gravé dans ses gênes.

 

Votre chinchilla peut également « mâcher » ses poils ou celui d’un congénère. Cela s’appelle le Fur Chewing. Une consultation chez le vétérinaire spécialisé dans les NAC (nouveaux animaux de compagnie dont fait partie votre chinchilla) s’impose alors afin qu’il en détermine la cause.

Cela évitera qu’il n’ingère pas trop de boules de poils. Ce qui pourrait alors occasionner des troubles digestifs, voire une occlusion intestinale : une urgence vétérinaire que prend en charge l’assurance santé animale si vous choisissez de souscrire à ce type de « mutuelle » pour animaux de compagnie. Ce trouble est a priori héréditaire. Si votre chinchilla en souffre, il devra donc être, par précaution, écarté de la reproduction.

Notre sélection

Bain Pour Chinchilla - L.35 x l.23 x H.15 cm

Savic

9,50 €

Harnais + laisse pour chinchilla ou lapin toy.

Rongis

8,50 €

Zolux - Cage Neo Muki grise L.77,5 x l.47,5 x H.87,5 cm

Zolux

89,95 €

Comment bien nourrir son lapin nain ?

Lire la suite

Accueillir un rongeur à la maison

Lire la suite

Hamster : races, alimentation, santé

Lire la suite