Rhubarbe : semis, plantation et entretien

Rhubarbe : semis, plantation et entretien

Aussi belle que délicieuse, la rhubarbe séduit les jardiniers en régalant leurs papilles et en ornant les cours et massifs avec son feuillage généreux.

Présentation de la rhubarbe

Tout est imposant, puissant chez cette plante vivace ! Ses fortes racines rhizomateuses, ses bourgeons ronds et colorés de rouge qui semblent soulever le sol en fin d’hiver… Ils cèdent très rapidement la place à une touffe fournie de très amples feuilles (75 cm de largeur). Porté par des « tiges », ces délicieux pédoncules charnus, le feuillage peut s’élever jusqu’à bien plus d’un mètre. Et plus haut encore s’élève la floraison vaporeuse de la rhubarbe : une multitude de minuscules fleurs blanches (parfois plus ou moins colorées de rose) rassemblées en opulentes panicules.

La rhubarbe est une plante qui apprécie la fraîcheur. Celle des terrains argileux et riches en humus. Elle trouvera aisément sa place dans les endroits ombragés du jardin et notamment dans les massifs d’arbustes et de fleurs grâce à son port graphique. La rhubarbe s’implante également sur les bords de pièces d’eau.

On consomme les pétioles charnus de la rhubarbe. Excellente source de fibres, ils favorisent un bon transit intestinal. La rhubarbe est également riche en calcium et en potassium. En revanche, sa feuille n’est pas comestible. Plus, elle est toxique en raison de sa teneur en acide oxalique ! N’hésitez toutefois pas à la mettre dans le tas de compost ou, mieux, à l’utiliser en paillage.

Espèces et variétés de rhubarbe

La rhubarbe appartient au genre Rheum qui comprend une cinquantaine d’espèces. La plante comestible que nous cultivons dans nos jardins est issue d’hybridations faites au fil des siècles passés. Elle se décline en plusieurs variétés. Voici notre sélection :

– ‘Victoria’: la plus connue des rhubarbes ! Il est vrai qu’il s’agit d’une ancienne variété qui figurait déjà dans le catalogue Vilmorin de la fin du XIXe siècle. Elle offre de longs et larges pédoncules ainsi qu’un feuillage assez ondulé.

– ‘Mikoot’: voilà une rhubarbe précoce : très vigoureuse et productive et précoce. Elle peut offrir 5 belles récoltes dans la même année.

– ‘Sutton’s seedless’: comme son nom l’indique, cette variété a la particularité de ne pas monter à graine en fin de printemps. Très productive, elle fournit de grosses tiges bien droites de bonne qualité.

– ‘Goliath’: la rhubarbe ‘Goliath’ appartient à une autre espèce : Rheum rhabarbarum. Pouvant atteindre 1,70 m quand elle est en fleurs, elle est impressionnante de par son envergure, ses feuilles gigantesques et ses tiges énormes.

– ‘Frambozen Rood’: cette rhubarbe se distingue par sa chair rosée, de très bonne qualité gustative. ‘Frambozen Rood’ est une variété mi-précoce, d’une hauteur de 70 à 80 cm.

Semis et plantation de la rhubarbe

On trouve généralement la rhubarbe commercialisée en pot. Mieux vaut la planter au printemps ou en automne, mais, comme toutes les plantes vivaces en contenant, vous pouvez l’installer dans le jardin toute l’année, hors période de gel ou de canicule.

Le semis de la rhubarbe peut se faire au printemps (de mars à mai) ou en fin d’été (août-septembre). Semez dans des pots ou des terrines à placer dehors, en pépinière. Ne craignez pas le froid au printemps : la rhubarbe est rustique. La levée a alors lieu en 15-20 jours. Les plants de rhubarbe seront mis à leur emplacement définitif 6 mois plus tard.

On préfère toutefois la multiplier par division de touffe. Celle-ci est un jeu d’enfant. Comment faire ? Dès que vous voyez les bourgeons apparaître, dégagez un peu la terre autour de la souche. Placez-vous au-dessus de celle-ci et, d’un mouvement vertical avec le fer d’une bêche, tranchez les extrémités de la souche. Chaque éclat doit être muni de deux ou trois bourgeons et de racines. Transplantez-les sans attendre et arrosez abondamment.

Culture et entretien de la rhubarbe

La rhubarbe apprécie les sols frais et riches en humus. Vous la placerez donc dans un endroit où elle n’a pas à subir les assauts d’un soleil brûlant.

Une fois bien implantés, les plants de rhubarbe ont rarement besoin d’arrosage. Maintenez toutefois la fraîcheur du sol en couvrant celui-ci d’un paillage : feuilles mortes, tontes… Cet apport de matière organique suffit à maintenir la fertilité du sol.

Coupez les inflorescences dès qu’elles apparaissent.

Récolte de la rhubarbe

La récolte de la rhubarbe débute en avril et peut s’étaler tout l’été. Cueillez les tiges en les cassant à leur base, d’une torsion du poignet.

Retirez une partie de la pellicule colorée qui recouvre les tiges. Sectionnez celles-ci en tronçons. Faites-les blanchir en les trempant 2 minutes dans de l’eau bouillante. La rhubarbe est alors prête à être transformée en tarte, compote, gratin…

Maladies et parasites de la rhubarbe

Dans le jardin, la rhubarbe ne connaît pas réellement de ravageurs et de maladies. Ses bourgeons et jeunes pousses peuvent éventuellement être attaqués par les limaces, mais la plante est d’une telle vigueur que ces grignotages ne l’affectent pas.

Notre sélection

Rhubarbe géante du Brésil

À partir de 19,95 €

Rhubarbe victoria

Caillard

4,50 €

Fourche & Cie - Rhubarbe victoria

Fourche & Compagnie

4,00 €

Basilic : semis, plantation et culture

Lire la suite

Comment préparer son potager au printemps ?

Lire la suite

Pomme de terre : plantation, culture et récolte

Lire la suite