Préparer l’arrivée du printemps au jardin

Préparer l’arrivée du printemps au jardin

Profitez des dernières semaines de l’hiver pour préparer votre jardin au printemps. Découvrez tous les gestes à accomplir pour vous permettre d’accueillir sereinement la saison printanière et le réveil des végétaux.

Opération désherbage et nettoyage du jardin au printemps

– Éliminez les branches, feuilles, fleurs mortes et mettez-les au compost. N’oubliez pas l’eau du bassin et ses berges. Attention de ne pas mettre au compost les éléments qui pourraient être porteurs de maladies ou d’insectes.

– Ratissez les allées dallées ou gravillonnées ainsi que la pelouse. Profitez-en pour enlever les mousses et mauvaises herbes, souvent plus faciles à arracher en cette période de gel et de dégel.

– Si le sol n’est pas gelé ou trop gorgé d’eau, parcourez les massifs et les plates-bandes du potager pour supprimer les mauvaises herbes vivaces. Utilisez un couteau, une petite griffe ou une gouge à asperge pour les adventices à racines profondes.

– Nettoyez votre matériel: outils (vérifiez la solidité des manches), terrines pour semis, pots, jardinières, cloches, châssis. Faites réviser la tondeuse, préparez un ou deux bidons de carburant.

Tailler pour faire entrer de la lumière

– Terminez les tailles hivernales des végétaux à feuillage caduc. C’est la dernière ligne droite pour élaguer les grands arbres avant la montée de sève. Rajeunissez les arbustes caducs en coupant à ras 1/3 de leurs vieilles branches pour faire pénétrer la lumière au sein de la ramure. N’hésitez pas à recéper par une taille radicale certains sujets qui vont émettre de jeunes rameaux très décoratifs (cornouillers, saules…) ou reprendre un port compact plus esthétique (buddléia, lilas). Taillez les rosiers remontants, qui fleurissent plusieurs fois ou en continu à la belle saison.

– Occupez-vous des grimpantes. Éclaircissez la ramure en supprimant les rameaux malingres, mal placés, ceux qui se croisent ou qui font fouillis. Attachez les autres soigneusement à leurs supports après avoir vérifié la solidité de ces derniers.

Conseil Jardiland : ne cédez pas à la tentation de tailler des branches qui semblent gelées. Il faut attendre la fin des grands froids et les premiers signes de repousse pour faire le bilan.

Préparer les cultures au potager

– Préparez avec soin vos futures planches de culture en aérant et améliorant le sol avec du compost maison ou des amendements organiques à base de fumures compostées.

– Semez vos premiers légumes peu frileux (carotte, épinard, fève, navet, petit pois, radis, salade). Hâtez leur germination avec un tunnel ou un voile de forçage. Gagnez quelques semaines en achetant des jeunes plants de salade et d’aromatiques pour varier les parfums.

– Semez bien au chaud et à la lumière dans la maison ou la véranda les légumes de l’été : aubergine, piment et poivron, tomate… Vous les planterez au jardin ou en bac sur la terrasse à la fin du printemps.

– Augmentez la diversité végétale et gustative de votre potager en y installant des plants de fraisiers, des buissons à petits fruits (aronia, cassis, groseille, myrtille) de la rhubarbe, des aromatiques vivaces (ciboulette, fenouil, origan, oseille, romarin, thym).

– Achetez les plants de pommes de terre pour bénéficier d’un grand choix variétal et les faire pré-germer à la lumière.

– Pensez à traiter préventivement vos fruitiers avant la mise à feuilles pour limiter les maladies. Dopez leur croissance et leur générosité en leur apportant un fertilisant spécial arbres fruitiers également avant le démarrage de la végétation.

Composer un décor fleuri tout le printemps

De nombreuses plantes fleuries sont disponibles à la vente pour égayer le jardin pendant de longues semaines de la fin d’hiver jusqu’au cœur du printemps.

– Accueillez au jardin ou sur la terrasse des bulbes de printemps achetés en godet ou en pot, sur le point de fleurir. Noyez leur base dans un tapis de bisannuelles faciles et florifères vendues en barquettes comme les pensées, primevères, pâquerettes, giroflées et autres myosotis qui ne craignent pas le froid et fleurissent longtemps sans entretien.

– Pensez aux vivaces printanières. C’est le bon moment pour diviser celles que vous avez déjà ou en acheter d’autres. Créez des taches colorées d’au moins 3 ou 5 vivaces identiques. Parmi les valeurs sûres du printemps : ancolie, arabis, aubriète, bergénia, brunnera, cœur de Marie, dianthus, euphorbe, hellébore oriental, phlox mousse, pulmonaire, vinca…

– Donnez du relief au décor en plantant des arbustes et des grimpantes à floraison précoce. Le jardin et la terrasse sont souvent très fleuris à la fin du printemps, mais peu au début. Explorez la gamme des azalées et rhododendrons, camélias, clématites printanières, cognassiers du Japon, magnolias, mahonias, pruniers à fleurs, viornes…

Préparez le décor estival de la terrasse ou du balcon en achetant déjà les contenants, les soucoupes, les terreaux, les engrais, les graines utiles à vos projets. Pensez aux accessoires d’arrosage.

Réaliser des aménagements au jardin

Avant que la végétation s’emballe au début du printemps, il est temps de mettre en œuvre les travaux structurels envisagés cet hiver : réalisation d’une terrasse, d’un dallage, d’un abri de jardin ou d’une cabane, création d’une nouvelle pelouse, d’un espace potager, d’une haie ou d’un verger, installation d’un carré potager, d’une véranda, d’un spa, d’une piscine ou d’un barbecue, creusement d’un bassin…

Quelles fleurs planter à la fin de l'hiver ?

Lire la suite

Les légumes primeurs à semer en février

Lire la suite

Comment planter un arbre à racines nues ?

Lire la suite