Comment planter un arbre à racines nues ?

Comment planter un arbre à racines nues ?

Les arbres et arbustes peuvent s’acheter à racines nues, en conteneur, ou parfois en motte. La plantation d’un arbre à racines nues est économique et assure une excellente reprise au sujet, à condition de respecter quelques règles simples.

Quand planter un arbre à racines nues ?

Contrairement aux végétaux achetés en conteneur, qui peuvent se planter plus ou moins toute l’année, les végétaux à racines nues se plantent en période de repos végétatif. La bonne période pour planter un arbre à racines nues s’étend de fin octobre jusqu’à fin mars, en dehors des périodes de gelées.

Le moment le plus favorable est toutefois l’automne, lorsque la terre n’est pas encore trop refroidie. La deuxième partie du mois de novembre est réputée idéale, selon le dicton « À la Sainte Catherine (25 novembre), tout bois prend racine ».

Préparer un trou de plantation de grande dimension

Il est bon de creuser le trou de plantation du futur arbre à l’avance, une quinzaine de jours avant la plantation, afin que la terre ait le temps de s’aérer.

Quant aux dimensions du trou, elles doivent être généreuses : environ 2 à 3 fois le volume du système racinaire.

– En pratique, lorsque vous creusez le trou, il est important de séparer la terre retirée en deux tas : D’un côté la couche de bonne terre végétale (terre de surface).

– D’autre part la terre profonde, qui est moins fertile. 

Pour la plantation, vous utiliserez uniquement la terre végétale, que vous mélangerez avec du terreau de bonne qualité et du compost bien décomposé (1/3 terre, 1/3 terreau, 1/3 compost). Vous pouvez en plus déposer un peu d’engrais organique (corne broyée…) au fond du trou, en le recouvrant d’une poignée de terre afin d’éviter tout contact avec les racines lorsque vous planterez l’arbre.

Conseil Jardiland : si votre sol est lourd, humide, argileux, il est bon de déposer au fond du trou une couche drainante composée de graviers.

Préparer un arbre à racines nues avant la plantation

Ne jamais laisser les racines à l’air

 

L’idéal est de planter un arbre à racines nues tout de suite après son achat ou sa réception.

Lorsque cela n’est pas possible, il est impératif de ne jamais laisser les racines nues exposées à l’air, ce qui les dessécherait et compromettrait la reprise.

– Si vous prévoyez de planter l’arbre moins de 4 jours après, emballez juste les racines dans un sac en plastique que vous fermerez bien autour du tronc.

– Si vous devez attendre davantage, il faudra placer l’arbre « en jauge », c’est-à-dire dans une tranchée, en recouvrant les racines de terre fine ou de sable.

Habiller et praliner les racines 

 

– « Habiller » les racines de l’arbre signifie retailler toutes les racines de quelques centimètres, ou plus lorsque les racines sont trop longues ou abîmées. Pour cela, utilisez un sécateur bien affûté et désinfecté. 

– « Praliner » les racines signifie les enrober d’une boue nutritive appelée pralin, que vous trouverez sous forme déshydratée en jardinerie ou confectionnerez vous-même à base d’argile, d’eau et de compost. Dans les deux cas, préparez le pralin dans un grand seau et trempez-y les racines.

 

Retailler les parties aériennes de l’arbre

 

Si le pépiniériste ne l’a pas déjà fait, il est en général nécessaire de retailler également les parties aériennes d’un arbre à racines nues, par exemple d’une vingtaine de centimètres, pour alléger leur structure globale et mieux équilibrer partie aérienne et système racinaire.

Toutefois, certains arbres ne supportent pas ce traitement : il s’agit principalement des bouleaux, chênes, hêtres, liquidambars et marronniers.

Planter un arbre à racines nues

Former une petite butte au fond du trou et positionner l’arbre

 

Au fond du trou, formez une petite butte de terre sur laquelle vous étalerez les racines de l’arbre.

Au besoin (région ventée ou plantation d’un arbre déjà grand), adjoignez à votre arbre un tuteur que vous planterez dès à présent, en le positionnant entre l’arbre et les vents dominants. Si vous plantiez le tuteur une fois le trou rebouché, vous risqueriez en effet d’endommager les racines.

Reboucher le trou

 

Rebouchez le trou avec le mélange préparé à cet effet, tout en maintenant l’arbre bien droit et en tassant légèrement la terre au fur et à mesure autour des racines.

À la fin de l’opération, le collet de l’arbre, c’est-à-dire le point où se rencontrent les racines et le tronc, doit être juste au niveau du sol. S’il s’agit d’un arbre fruitier, le point de greffe, bien visible sur le tronc, peut être légèrement au-dessus du sol ou juste à son niveau, mais jamais enterré. 

Conseil Jardiland : éventuellement, s’il vous manque un peu de terre, vous pouvez utiliser la terre profonde peu fertile mise de côté, mais en l’utilisant cette fois en surface.

Former une cuvette d’arrosage et arroser copieusement

 

– Tassez une dernière fois la terre au pied de l’arbre, puis formez tout autour du tronc une cuvette d’arrosage qui évitera à l’eau de s’éparpiller et permettra aux racines de mieux en profiter. 

– Si vous avez planté un tuteur, attachez-le maintenant à l’arbre avec un lien souple que vous ne serrerez pas trop. Evitez que le tronc ne frotte le tuteur, au risque d’en endommager l’écorce. Pour cela, faites un « 8 » avec le lien.

– Arrosez copieusement le sujet nouvellement planté, même s’il pleut. En règle générale, 30 litres d’eau sont nécessaires, à verser en 2 ou 3 fois en laissant à chaque fois à la terre le temps d’absorber l’eau apportée.

Selon la date de plantation, poursuivez les arrosages jusqu’au début de l’hiver, si le temps est sec. Par contre, n’arrosez jamais par temps de gel et reprenez les arrosages dès le début du printemps. Pendant tout le premier été, voire le deuxième, vous devrez arroser votre arbre très régulièrement, surtout par temps chaud et sec. Par la suite, il se débrouillera seul.

Conseil Jardiland : la plantation d’un arbre à racines nues sera plus aisée si vous êtes deux personnes.

10 plantes d’intérieur faciles à vivre

Lire la suite

Tout savoir sur l’arrosage en hiver

Lire la suite

Tout sur l’entretien du gazon en hiver

Lire la suite