Origan : plantation, culture et entretien

Origan : plantation, culture et entretien

L’origan est une plante vivace au feuillage aromatique et à la floraison particulièrement mellifère. Rustique, résistant à la sécheresse, il se cultive facilement et trouve sa place partout au jardin.

Présentation de l’origan

L’origan (Origanum vulgare) se rencontre à l’état sauvage un peu partout en France : il pousse en larges bandes sur les terrains un peu secs comme les talus et les lisières, les bords de chemins, les friches…

Discret avec son petit feuillage qu’on distingue par son parfum aromatique lorsqu’on le froisse, ce n’est réellement que lorsqu’il fleurit qu’on remarque l’origan. De juillet à septembre, il offre ainsi de superbes ombelles de fleurs d’un rose frais, ponctuées de boutons pourpres. Cette floraison est très mellifère et accueille de nombreux insectes et notamment des papillons. On dénombre ainsi au moins 28 espèces venant visiter les fleurs de l’origan !

Vous pourrez bien sûr cultiver l’origan au potager, en bordure des légumes, mais mieux vaut le cultiver dans des endroits du jardin au sol un peu plus sec. Il se plaira ainsi dans le carré réservé au thym, à la sauge et à d’autres « herbes de Provence ». Installez-le également sur des talus (où il se marie superbement aux graminées, centaurées…), dans des rocailles et, bien sûr, en pots et jardinières.

Le saviez-vous ? En phytothérapie, on prête à l’origan bien des vertus : il est antispasmodique, calmant, antiseptique… Mais on utilise surtout cette aromatique pour ses vertus pectorales. L’origan est en effet conseillé en infusion pour calmer les toux et toutes les affections bronchiques.

Espèces et variétés d’origan

L’origan commun (Origanum vulgare) est la seule espèce cultivée. Cet arbrisseau est encore appelé « marjolaine vivace ». Il possède un port souple grâce à la longueur de ses nombreuses tiges. Il forme une touffe de 30 à 50 cm de hauteur couverte de petites feuilles arrondies au parfum aromatique.

À ne pas confondre avec l’origan, la marjolaine des jardins (Origanum majorana) appartient à une autre espèce. Cette petite plante de 20 à 30 cm de hauteur, cultivée comme une annuelle, est une vivace à la durée de vie brève. Ce d’autant plus qu’elle supporte mal le froid hivernal. Elle séduit toutefois par le parfum très marqué de son petit feuillage.

Semis et plantation de l’origan

Vous pourrez planter l’origan dans presque tous les sols à la condition que ceux-ci soient bien drainés, la plante supportant mal l’humidité au niveau des racines. Cette aromatique apprécie les emplacements ensoleillés.

Procédez au semis de l’origan en pépinière de pleine terre d’avril à juin. Repiquez en place le printemps de l’année suivante. Si vous installez les plants commercialisés en godet, vous pourrez opérer toute l’année en dehors des périodes de gel et de canicule. Privilégiez toutefois la plantation de l’origan en fin d’été-début d’automne ou au printemps.

Pour planter l’origan en pot, optez pour un terreau spécial plantes aromatiques et drainez le fond du contenant à l’aide de billes d’argile.

Culture et entretien de l’origan

La culture de l’origan ne demande quasiment aucun entretien. Il est ainsi parfaitement rustique (il supporte des températures inférieures à -25 °C) et très résistant à la sécheresse. Après l’apport d’eau ayant suivi sa plantation, l’origan ne demande plus aucun arrosage

Vous porterez toutefois une plus grande attention à l’origan en pot : en cas de canicule prolongée, apportez-leur de l’eau au besoin.

N’apportez aucun engrais. Non seulement l’origan n’en a pas besoin, mais une fertilisation azotée diminue sa qualité aromatique.

Taille de l’origan

La récolte de l’origan se fait au fur et à mesure des besoins en taillant l’extrémité des pousses au gré de vos besoins tout l’été. 

L’origan se conserve assez bien. Vous pouvez ainsi congeler les feuilles, après les avoir ciselées et mêlées d’eau dans des bacs à glaçons. Ou bien les faire sécher quelques jours avant de les enfermer dans des récipients en verre, en plastique ou dans des sachets en papier. En cuisine, utilisez cette aromatique fraîche ou séchée. Dans ce dernier cas, elle se prête alors très bien à la cuisson. N’hésitez pas à utiliser les jolies fleurs de l’origan qui parfument aussi bien les salades que les viandes grillées.

Maladies et parasites de l’origan

Dans le jardin comme dans la nature, l’origan ne connaît pas vraiment d’attaques de ravageurs ou de maladie.

Notre sélection

Marjolaine

À partir de 1,95 €

Origan commun

Fourche & Compagnie

3,00 €

Thym commun

La Ferme de Sainte Marthe

4,25 €

Thym : plantation, culture et entretien

Lire la suite

Lavande : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Romarin : plantation, entretien et taille

Lire la suite