Quels nichoirs installer pour les oiseaux du jardin ?

Quels nichoirs installer pour les oiseaux du jardin ?

Si vous avez la chance d’habiter en maison et de posséder un jardin, vous devez avoir des nichoirs ! Pourquoi est-ce important ? Parce que les oiseaux trouvent de moins en moins dans la nature de lieux pour nicher. Et vous aurez plaisir et satisfaction à voir la vie de ces petits animaux se perpétuer et les espèces se pérenniser. Cela permettra également de favoriser le développement de l’avifaune dans votre jardin et d’avoir des auxiliaires très efficaces pour lutter contre les invasions de pucerons ou de chenilles. Découvrez nos recommandations pour installer des nichoirs dans votre jardin.

A quoi sert un nichoir ?

Le nichoir a, de manière générale, deux fonctions pour les oiseaux. D’abord, c’est un abri pour eux. En hiver notamment, le nichoir sert à protéger l’oiseau des intempéries et du froid. 

 

En second point, les oiseaux utilisent ces petites construction pour nicher c’est-à-dire faire leur nid. Attention à ne pas confondre nichoir et mangeoire, rien ne vous empêche d’ailleurs d’installer les deux dans votre jardin. On appelle « trou d’envol » l’ouverture permettant à l’oiseau de pénétrer dans le nichoir, et aux petits de s’envoler pour la première fois !

Il faut savoir que les nichoirs naturels, qu’utilisent normalement les oiseaux dans la nature, sont de moins en moins nombreux. Un nichoir naturel peut être une fissure dans un mur, des arbres morts, des haies sauvages (les haies de jardins sont taillées, ce qui dérange les nids).

 

Avec l’urbanisation grandissante et le développement des métropoles, ces lieux de nidification naturels disparaissent. C’est pourquoi, il est important, lorsqu’on en a la possibilité, de mettre à disposition des petits oiseaux des nichoirs artificiels.

 

Certaines espèces sont protégées en France et il est formellement interdit de détruire leurs nids. C’est le cas des hirondelles et martinets qui font partie des espèces migratrices ayant de plus en plus de mal à trouver des nichoirs naturels et ont donc besoin de nids artificiels. Car leurs nids sont enlevés par les humains parce qu’ils gênent (hirondelles des fenêtres par exemple), il est donc important dans les conserver si vous en avez chez vous !

Quels sont les types de nichoirs ?

Les nichoirs peuvent être différents en fonction des types d’oiseaux. Tous les nichoirs ne sont en effet pas uniformes et ne conviendront pas à tous les oiseaux en fonction de leurs caractéristiques propres. Leurs taille, hauteur, forme, diamètre de l’ouverture, matériaux sont adaptés aux particularités de chaque espèce.

 

Il existe des nichoirs de type « boîte à lettres » possédant un trou d’envol de 28 mm prévus pour accueillir diverses sortes de mésanges. Les nichoirs avec une ouverture de 32 à 34 mm sont adaptés aux espèces telles que mésange charbonnière, gobemouche gris, sittelle torchepot ou moineau.

D’autre part, vous trouverez des nichoirs modulables conçus pour les oiseaux cavernicoles, qui ont l’habitude de nicher dans les cavités des arbres. Vous pourrez ainsi les adapter en fonction des espèces que vous rencontrerez dans votre jardin.

 

Quant aux nichoirs semi-ouverts, ils possèdent une ouverture plus grande pour accueillir plusieurs sortes d’oiseaux comme la bergeronnette, le rougequeue noir ou le troglodyte mignon.

 

Vous aimez les rouges-gorges et souhaitez participer à leur préservation ? Vous trouverez en magasin un nichoir en bois de pin naturel à installer un peu au-dessus du sol (1,5m de hauteur maximum). Vous choisirez un lieu abrité, entre des buissons par exemple, protégé du soleil et de la pluie.

Vous pouvez aussi vous orienter vers un nichoir pour mésange (bleue, huppée, nonette, noire…). La dimension du trou est prévue pour la taille de cette espèce. Nous vous proposons également un nichoir avec poche en jonc de mer qui accueillera parfaitement le troglodyte mignon (petit passereau).

 

Il existe par ailleurs la gamme de nichoirs Landhaus disponibles en plusieurs couleurs, qui conviennent bien aux petits oiseaux chanteurs telles que les mésanges bleues et les moineaux. Ces nichoirs ont été conçus en collaboration avec des ornithologues et prévus pour plusieurs types d’installation : posés, suspendus ou vissés.

Quand installer un nichoir ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne faut pas attendre le printemps pour commencer à installer un nichoir. Il faut au contraire y penser dès la fin de l’automne, à partir du mois de novembre. Pourquoi à cette période ? Certaines espèces ont l’habitude de se mettre en quête d’un lieu de nidification assez tôt, c’est le cas des mésanges. 

 

Par ailleurs, les nichoirs servant aussi d’abris contre le froid et les intempéries, d’autres espèces viendront y trouver refuge en hiver, comme les troglodytes mignons. Enfin, cela peut permettre aussi aux volatiles de s’habituer à leur présence, renforçant ainsi la probabilité qu’ils seront bien utilisés.

Comment installer un nichoir ?

Vous devez tout d’abord décider de l’endroit où il sera placé. Cela peut être un tronc d’arbre ou un mur. Le plus important est qu’il soit protégé des rayons directs du soleil ainsi que du vent. Les meilleures orientations sont Est, Sud-Est et Nord-Est. Les nichoirs de type boîte aux lettres pourront être fixés sur un tronc, les nichoirs semi-ouverts plutôt sur un mur.

 

Si vous souhaitez installer plusieurs nichoirs sur votre terrain, c’est tout-à-fait possible à condition qu’ils soient destinés à des espèces différentes. En effet, il existe une notion de territorialité pour les nids d’oiseaux d’une même espèce, la distance recommandée varie en fonction des espèces de 20 à 60 mètres minimum entre chaque nichoir : 20 mètres pour les mésanges, 60-70 mètres pour les rougequeues par exemple.

A quelle hauteur installer le nichoir ? Cela peut dépendre du type d’espèce que vous souhaitez accueillir, mais en général il se situe entre 1,5 et 5 mètres de haut. En fonction du support choisi et du type de nichoir que vous possédez, vous pourrez le poser, le suspendre ou le clouer. Si le support est un arbre, il est préférable de ne pas y planter de clous… vous attacherez le nichoir avec du fil de fer gainé entourant le tronc, en veillant à ce que le fil ne soit pas en contact direct avec l’arbre (glissez des petits morceaux de bois entre les deux).

 

Conseil Jardiland : Essayer de le pencher légèrement vers le bas, pour permettre l’évacuation de l’eau de pluie. Mettez votre nichoir à une certaine distance des mangeoires, si vous en avez : cela évitera les dérangements causés par les oiseaux qui viendraient se nourrir. Il ne doit pas être accessible pour les prédateurs et pas trop près d’un lieu de passage (porte d’entrée par exemple).

Faut-il nettoyer un nichoir ?

En premier lieu, vous devez savoir qu’un nichoir occupé ne doit pas être dérangé. En effet, lorsque vous constatez la présence d’un oiseau dans la petite construction, laissez-le vivre sa vie et n’essayez pas d’ouvrir le nichoir (si toutefois c’est possible) pour voir ce qu’il s’y passe. Il y aura de fortes chances pour que le volatile délaisse le lieu en se sentant dérangé.

 

Si vous souhaitez suivre la vie quotidienne des petits habitants à plumes, regardez-les de loin ou utilisez des jumelles ! Vous avez aussi la possibilité d’y installer des mini caméras (en même temps que la pose du nichoir).

Vous aurez peut-être la chance de voir les oisillons s’envoler… après cela, votre nichoir sera abandonné. A la saison automnale, au mois d’octobre, il vous faudra donc le nettoyer. Si vous ne le faites pas, un nouveau nid sera créé sur le précédent par les prochains occupants, ce qui laissera moins de place à la nouvelle couvée et les placera trop près du trou d’envol.

 

D’autre part, ne jamais nettoyer un nichoir peut provoquer l’apparition de maladies ou de parasites (poux rouges par exemple) et également masquer une détérioration de l’abri.

 

Le nettoyage consiste à enlever tout ce qui constitue le nid. Car un oiseau ne réutilisera pas un nid ayant déjà servi. Lorsque le nichoir est vidé, passez une brosse métallique à l’intérieur. Ensuite, désinfectez-le  pour éliminer les parasites ou bactéries éventuelles. Vous finissez par l’application sur l’extérieur du nichoir d’une huile naturelle qui le protégera et augmentera sa longévité.

Vous souhaitez en savoir plus sur la manière d’aider les oiseaux de jardin ? Découvrez notre article sur comment nourrir les oiseaux pendant l’hiver.

Notre sélection

Nichoir en bois Cabane de plage bleu

Gardman

20,50 €

Nichoir à suspendre pour petits oiseaux

Gardman

2,95 €

Nichoir cabane rustique

Gardman

8,20 €

Nid bois large

Ferplast

12,50 €

Birdy Nam Nam - Mélange de graines 3 kg

Birdy Nam Nam

5,50 €

Birdy Nam Nam - Boules de graisse nature 75 boules de 90 gr.

Birdy Nam Nam

19,95 €

Nid carré "Caribou" en bois bleu

Zolux

9,95 €

Nid "Caribou" bleu avec toit en bois

Zolux

15,95 €

Mangeoire triangulaire pour oiseaux

Best For Birds

9,95 €

16 arbustes à baies décoratives pour attirer les oiseaux en hiver

Lire la suite

Préparer l’hiver des oiseaux du ciel

Lire la suite

Quelles mangeoires choisir pour les oiseaux du jardin ?

Lire la suite