Tout sur l’entretien du gazon en hiver

Tout sur l’entretien du gazon en hiver

L’hiver est la période creuse du gazon : il ne pousse quasiment plus, la tondeuse est remisée jusqu’au retour du printemps… Profitez-en pour faire quelques gestes souvent négligés à la belle saison, préparer les travaux du printemps, entretenir le matériel…

La protection du gazon en hiver

En hiver, la pelouse est fragilisée par le froid, le déficit de lumière et les précipitations. Veillez à la préserver des piétinements lorsqu’il neige, gèle ou que le sol est gorgé d’eau. Certes, l’herbe est bien rustique, mais les brins gelés meurent si on marche dessus.

De même, un sol très mouillé se tasse fragilisant la pelouse et favorisant les maladies cryptogamiques. N’hésitez pas à installer des planches ou à aménager une allée de paillis (type écorces) ou de graviers sur le passage d’une brouette chargée ou pour éviter de piétiner un cheminement quotidien jusqu’au tas de compost, jusqu’au poulailler…

Les gestes d’entretien de la pelouse en hiver

Lorsque les conditions le permettent, réalisez quelques gestes de saison :

Ratissez les feuilles mortes et les autres débris qui nuisent à la vie des graminées en les privant de lumière et d’air. 

– Donnez de la lumière aux zones ombragées de la pelouse en taillant et élaguant arbres et arbustes caducs pour réduire leur ombre portée. La saison hivernale est la bonne saison pour réaliser ces tailles.

– Avec un couteau désherbeur, enlevez les mauvaises herbes vivaces. Les plus courantes sont le pissenlit, le séneçon, le mourrons des oiseaux, le chien dent, le rumex, les prêles,  le géranium à feuilles rondes, le liseron, les chardons, le trèfle, le plantain, la pâquerette. Si vous appréciez les fleurettes charmantes de cette dernière, laissez-en quelques-unes, mais sachez qu’elles se multiplient rapidement. 

– Éliminez également les champignons qui poussent dans la pelouse, car lorsqu’ils s’installent, il est parfois difficile de les éradiquer. 

– Attention ! Pas d’apport d’engrais en hiver. Ils ne profitent pas à l’herbe en arrêt de croissance et sont lessivés par les précipitations.

Surveiller les maladies du gazon en hiver

En hiver, pensez à observer votre gazon pour repérer les signes d’éventuelles maladies.

Les plus courantes sont : la maladie du fil rouge, l’helminthosporiose, le pythium, la rouille, l’oidium, les ronds de sorcières et la fusariose. 

Pour cette dernière, c’est une maladie cryptogamique fréquente qui se manifeste par temps froid et humide et aussi par la présence de déchets organiques se dégradant sur la pelouse (feuilles ou déchets de tonte restés au sol). Elle se caractérise par l’apparition de taches grise ou brune puis de plaques jaunâtres ou brun clair. Elle attaque les gazons manquant de vigueur ou fertilisés au mauvais moment.

L’aération du gazon par travaux mécaniques et l’apport d’engrais azotés / d’acides phosphoriques sont de très bon moyens de lutte contre la fusariose.

Le saviez-vous ? Si le gazon a jauni par plaques pendant l’été, la maladie qui l’atteint est la sclérotinose estivale  appelée aussi « la maladie du dollar spot » touchant aussi les pelouses peu vigoureuses. Prévoyez de fertiliser régulièrement et au bon moment votre gazon.

L’entretien de la pelouse en hiver en climat doux

En climat doux (où les gelées sont rares, de faible intensité et de courte durée), quelques tontes permettent de conserver une pelouse courte, sans être trop rase, si la douceur et l’humidité favorisent sa croissance. 

Ratissez les herbes aussitôt la tonte terminée. Vous pouvez dès février anticiper les travaux printaniers de scarification, amendement, aération du sol enherbé.

Préparer le sol en hiver pour semer un nouveau gazon

Vous avez le projet d’une nouvelle pelouse au printemps ? Préparez le sol pendant l’hiver permet de gagner du temps :

– Délimitez la zone de votre prochaine pelouse.

– Labourez à grosses mottes en désherbant soigneusement et en nivelant grossièrement pour éviter les trous et les bosses. Les alternances de gel et dégel vont se charger d’affiner la terre qu’il suffira de ratisser avant le semis. 

– Attendez la fin de l’hiver (mars) pour semer le gazon en climat doux et jusqu’au milieu du printemps ailleurs (avril). Les graines semées trop tôt, en sol encore froid, germent mal et font le régal des oiseaux en mal de pitance en fin d’hiver !

L’hivernage de la tondeuse

– Lorsque le temps ne permet pas de jardiner, occupez-vous du matériel :

– Prenez soin de votre tondeuse en la rangeant au sec en fin d’automne. 

– Au préalable, videz le réservoir, nettoyez le carter de coupe, le filtre à air et la bougie. 

– Démontez la lame pour l’affûter. 

– Profitez de l’hivernage de la tondeuse pour prévoir une révision complète et éviter ainsi les mauvaises surprises au printemps. 

La période creuse après les fêtes est également idéale pour se renseigner en magasin sur l’achat d’une (nouvelle) tondeuse. Tondeuse à main hélicoïdales, tondeuse à moteur électrique, à batterie sans fil, à moteur thermique, auto-portée, robot tondeuse… Prenez le temps de vous informer pour faire le bon achat.

Tout sur l’hivernage de la tondeuse

Lire la suite