Framboisier : plantation, entretien et taille

Framboisier : plantation, entretien et taille

Arbuste épineux apparenté à la ronce, le framboisier est souvent palissé et cultivé sous forme de haie afin d’accéder facilement à ses délicieux fruits d’été, délicats et parfumés. Vous rêvez d’agrémenter vos desserts de belles framboises juteuses ? Le framboisier se cultive facilement sous de nombreux climats et charme par l’abondance de sa récolte.

Présentation du framboisier

Le framboisier, de nom scientifique Rubus idæus, nous vient des sous-bois montagneux situés en Europe occidentale et se retrouve également en Asie. 

Appartenant à la famille des Rosacées, l’arbuste fruitier est drageonnant. Il développe ainsi des rejets qui partent de ses racines. Ces rameaux, appelés « cannes », sont plutôt épineux.

Les fleurs du framboisier apparaissent des mois d’avril à août. Blanches et autofertiles, elles laissent la place à de beaux fruits parfumés aux multiples couleurs, rouge-noir, rose soutenu ou jaune doré. Très souvent utilisées dans les desserts pour leur goût prononcé, les framboises sont riches en vitamine C et minéraux.

Le framboisier peut être remontant ou non-remontant, ce qui constitue un critère à prendre en compte lors de l’achat. Le framboisier non remontant fructifie une seule fois au mois de juin ou juillet tandis que le framboisier remontant fructifie en début d’été, mais également en septembre.

Le saviez-vous ? Le framboisier porte également le nom de « Ronce du mont Ida » car, d’après la légende, le beau fruit rouge rosé serait originaire du mont Ida en Crète où la nymphe Ida éleva Zeus durant son enfance. Les framboises, alors de couleur blanche, se teintèrent de rouge, car la nymphe écorcha son sein sur une épine de framboisier.

Espèces et variétés de framboisier

Le framboisier (Rubus idæus) se décline en de nombreuses variétés remontantes et non remontantes, aux fruits de différentes couleurs.

Parmi les framboisiers remontants, ou bifères, on retrouve : 

‘Golden Everest’, aux beaux fruits de couleur jaune doré, acidulés et savoureux.
– ‘Heritage’, à l’abondante production. Son fruit ferme est très sucré malgré sa saveur acidulée. Il s’adapte bien à la congélation.
– ‘Sumo’, aux gros fruits savoureux et sucrés.
– ‘Zeva’, aux framboises rouge foncé ou violettes, grosses et parfumées.
– ‘Fallgold’, aux fruits jaunes, sucrés et d’un excellent goût.
– ‘Autumn Bliss’, aux gros fruits rouge foncé de très bonne qualité.

Parmi les framboisiers non remontants, ou unifères, se distinguent : 

‘Malling Promise’, aux fruits rouges de gros calibre, parfumés et sucrés. Cette variété est particulièrement productive.

– ‘Meeker’, aux fruits fermes, rouges et parfumés. Cette variété est très vigoureuse et résiste à l’oïdium.

– ‘Glen Ample’, aux très grosses framboises acidulées et parfumées.

– ‘Willamette’, aux petits fruits goûteux, acidulés et rouge foncé.

– ‘Tulameen’, aux gros fruits fermes, excellents.

Plantation du framboisier

La plantation du framboisier a lieu en automne ou en hiver, tout en évitant les périodes de gel. L’enracinement de l’arbuste sera ainsi favorisé. Le framboisier s’accommode de nombreux sols, mais craint les terres argileuses. Les terres riches et légères augmentent sa productivité. Il est ainsi commun de l’installer en bordure de potager, à la lumière, mais à l’abri des vents.

Pour planter un framboisier en pleine terre, creusez un trou assez grand pour bien répartir toutes ses racines. Coupez les pointes des framboisiers à racines nues si celles-ci sont abîmées et pensez à humidifier la motte des framboisiers en pot. Remplissez les deux tiers du trou avec un mélange de terre de jardin et de compost puis placez l’arbre en étalant ses racines et comblez le reste du trou sans enterrer le collet du framboisier. Tassez bien et formez une cuvette puis arrosez copieusement.

Astuce Jardiland : pour obtenir un meilleur rendement, le palissage du framboisier est conseillé. Il convient dans ce cas de réaliser ce palissage au moment de la plantation.

Culture et entretien du framboisier

La culture du framboisier en pot est à éviter étant donné que l’arbuste drageonne.

En pleine terre, le framboisier appréciant peu la concurrence des graminées, pensez à désherber l’espace environnant. 

L’arrosage du framboisier peut être nécessaire en été, tous les deux jours environ en cas de fortes chaleurs. L’arbuste ne doit pas manquer d’eau afin que les fruits grossissent et mûrissent correctement.

Pensez à lui apporter régulièrement un amendement organique, notamment à la fin de l’hiver, et paillez les pieds à l’automne.

Taille du framboisier

La taille du framboisier doit être effectuée chaque année

Sur le framboisier non remontant, procédez à une taille des branches mortes au mois de février, en conservant une dizaine de branches vigoureuses. Éliminez les drageons en trop pour n’en conserver qu’une douzaine.

La taille des framboisiers remontants s’effectue quant à elle à la fin de l’automne, sur les extrémités des tiges qui ont porté des fruits.

Récolte des framboises

La récolte des framboises a lieu lorsque les fruits sont bien colorés et se détachent facilement de l’arbuste. Une fois cueillies, elles peuvent se conserver environ 48 h au réfrigérateur ou bien être congelées.

Maladies et parasites du framboisier

Le framboisier peut être victime de plusieurs maladies ou nuisibles : pourriture grise, oïdium, chancre, dessèchement, ver des framboises, pucerons…

Contre le ver des framboises, il est conseillé de semer à proximité des myosotis tandis que les coccinelles viendront facilement à bout des pucerons.

Grenadier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Cassissier : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Goji : plantation, culture et taille

Lire la suite