Faut-il désherber avant de poser une toile de paillage

Faut-il désherber avant de poser une toile de paillage ?

Installer un paillage au jardin, c’est répondre à bien des exigences du jardinage. Désherbage limité, érosion et lessivage des sols freinés, effets des extrêmes climatiques tempérés, besoin en arrosage réduit, etc., ses avantages sont avérés. Mais une fois votre solution de paillage choisie, qu’en est-il de la préparation en amont ? Dans quel cas et comment faut-il désherber avant de poser une toile de paillage ? Quels sont les bons gestes d’entretien ?

Qu’est-ce qu’une toile de paillage ?

Limiter la corvée de désherbage, réduire l’arrosage, protéger les sols et les plantations de l’érosion et des écarts climatiques, parfois même les nourrir, le paillage est indispensable à une tenue impeccable, écologique et pratique de vos plantations. Petit tour d’horizon des solutions qui s’offrent à vous.

Les paillis végétaux

 

Les paillis organiques tels que la paille, les feuilles mortes, les déchets de tonte, le bois raméal fragmenté (BRF), le compost pourront être disponibles dans un environnement proche, chez des voisins, des agriculteurs ou dans la déchetterie locale. Vous pourrez également en produire certains vous-même comme nous vous y encourageons dans plusieurs de nos articles : comment utiliser les feuilles mortes au jardin qui aborde tous les bénéfices de ce paillage, comment utiliser un broyeur de végétaux qui vous accompagne dans la confection éventuelle de BRF ou encore que mettre au compost qui rappelle les principes de bases de ce composé essentiel du jardinage.

 

Vous pourrez tout aussi bien choisir d’acheter un paillis dans votre jardinerie préférée. En fonction de l’esthétisme et des besoins du sol, vous aurez le plus souvent le choix entre des paillettes de lin, de chanvre ou de miscanthus, des écorces de pin, des cosses de cacao ou de sarrasin ou encore des copeaux de bois.

Les paillis minéraux

 

Non nutritifs mais plus durables, les paillis minéraux intègrent également souvent un parti-pris décoratifs. Disponibles dans vos magasins, graviers, pétales d’ardoise ou ardoise pilée, billes d’argile ou encore pouzzolane donneront le ton.

Les toiles de paillage

 

Elles sont généralement réservées à des surfaces importantes et permettent de mettre en place une mise en scène paysagère en garantissant, entre autres, aux plantations une croissance libre de toutes adventices.

 

Les toiles synthétiques de type plastique ou géotextile ont pour mission principale d’éviter les mauvaises herbes. Elles ont l’avantage d’être durables et permettent en plus de protéger les sols de l’érosion, du ravinement sur le long terme. Elles sont souvent peu esthétiques et, de par leur composition, ne sont pas écologiques et sont peu recommandées dans la mise en place d’un potager par exemple, surtout bio.

 

Les toiles de paillage organiques sont à la fois plus écologiques et plus esthétiques. Composées le plus souvent de jute, de coco ou de lin, elles se décomposent seules et sans danger. En contrepartie, elles sont coûteuses à l’achat, ont un rapport prix/durabilité peu intéressant et leur remplacement doit être envisagé.

Faut-il désherber avant de poser une toile de paillage ?

Tondre ou débroussailler ne suffira pas. Si vous avez décidé d’installer une toile de paillage dans votre jardin, la surface devra être désherbée avec minutie en amont et ce, pour plusieurs raisons.

Installer une toile de paillage sur un sol pas ou mal désherbé, c’est prendre le risque de voir ressurgir à court terme les adventices les plus résistantes.

 

Ce faisant, elles détérioreront la toile en elle-même

et en se développant, elles rentreront en concurrence

avec vos plantations.

 

L’opération de désherbage et de nettoyage de la surface aura également pour avantage d’éliminer les parasites, champignons et autres indésirables susceptibles d’affecter vos futures plants.

 

Pour préparer vos surfaces plusieurs possibilités s’offrent à vous.

 

Des solutions pour la plupart très écologiques qui vous permettront dans tous les cas d’éviter le recours aux traitements chimiques et même de choisir une alternative à tous types de désherbants.

Le désherbage manuel ou mécanique

 

Si les surfaces ne sont pas trop importantes et peu envahies, vous pouvez procéder à un désherbage manuel.

S’il ne s’agit que d’arracher quelques touffes d’adventices de çà de là sur une terre déjà à nue, procédez à la main tout simplement.

Pour des surfaces plus denses, pour plus de rapidité, moins d’effort et plus d’efficacité, utilisez quelques outils de jardinage à main spécifiques : une binette ou un sarcloir à main pour un enracinement de surface, une gouge de désherbage ou un couteau désherbeur pour des adventices à racine profonde et pivotante, une fourche-bêche pour soulever les racines vigoureuses

et étendues, etc.

 

Plus coûteux mais moins physiques, les désherbeurs électriques et thermiques seront également à envisager dans le cadre d’un désherbage de précision. Le premier consommera tout de même beaucoup alors que le second sera plus cher à l’achat .

 

Pour des surfaces bien plus importantes et très enherbées, préférez des outils de jardinage mécanisés et plus élaborés comme la roue sarcleuse ou la houe maraîchère par exemple, silencieuses, écologiques

et efficaces !

Le désherbage par couvert

 

Il vous faut donc désherber avant de poser une toile de paillage. mais Si vous avez du temps devant vous, vous pouvez désherber avec une bâche, en couvrant l’espace choisi. Optez pour un produit totalement opaque – de type bâche plastique noire – et laissez-la en place au moins 3 semaines voire 4 sur une surface tondue ou débroussaillée (faites en sorte que la végétation présente n’excède pas les 60 cm de haut).

L’absence de lumière et le manque d’aération vont provoquer la mort de la végétation. En se décomposant, elle va participer à nourrir le sol et ses hôtes. Ôtez la bâche, nettoyez un peu des déchets subsistants, votre surface est prête.

 

Vous pouvez opter également pour le carton. Choisissez-le non traité et non encré. Déposez-le en plusieurs couches sur une végétation n’excédant pas les 5 ou 6 cm de hauteur. Là encore, chaleur, humidité et décomposition des végétaux vont dynamiser la vie des sols pour le bonheur de vos plantations futures.

 

Cette solution reste plus écologique et économique. Vous pourrez trouver des cartons de récupération et éviterez de favoriser la production plastique de bâches difficiles à recycler qui plus est.

 

Pour aller plus loin sur le sujet des adventices, découvrez quelles sont les “mauvaises herbes” du jardin et comment les éliminer où qu’elles soient.

Comment entretenir la toile de paillage et vos plantations ?

Nous avons établi qu’il faut effectivement désherber avant de poser une toile de paillage. Nous vous avons présenté comment faire pour que les mauvaises herbes soient éradiquées et ne poussent plus une fois la toile de paillage en place. Voici à présent quelques conseils supplémentaires pour l’installation et l’entretien ultérieur.

Si vous avez opté pour une solution synthétique, souvent peu esthétique, vous pourrez après la pose et la plantation de vos plantes, arbres et arbustes, décider de compléter avec un paillage décoratif qui viendra se superposer. Vous pouvez également installer, en fonction du climat et de l’exposition, des plantes couvre-sol, de préférence persistantes et de croissance rapide comme le phlox, la petite pervenche, le thym ou l’un des végétaux de notre sélection de meilleures plantes vivaces couvre-sol sans entretien.

 

Concernant le suivi des plantations, la présence d’une toile de paillage n’aura que peu d’effet, à part celui bien sûr très appréciable d’empêcher l’envahissement des lieux par les adventices. Est-ce que le géotextile laisse passer l’eau ? La réponse est oui, et c’est également le cas des toiles tissées. L’espace recouvert profitera donc des pluies et de l’arrosage que vous apporterez à vos plantes, en fonction de leurs besoins spécifiques. L’apport de fertilisants se fera lui au pied des plants, sans que la présence plus au large d’une toile de paillage soit un handicap.

Notre sélection de feutres géotextiles

Feutre géotextile

Forest Style

10,50 €

Toile de paillage Weedsol vert 2,10 x 25 m

Nortène

68,50 €

Toile de paillage Agrosol vert 1,25 x 20 m

Nortène

66,50 €

Paillage naturel Chanvrelin 500 - 0,5 x 3 m

Nortène

17,50 €

Comment choisir son broyeur de branches ?

Lire la suite

Écorces de pin : comment les utiliser au jardin ?

Lire la suite