Comment utiliser un broyeur de végétaux ?

Comment utiliser un broyeur de végétaux ?

Pratique, économique et écologique, le broyeur de végétaux est un allié efficace du jardin et des jardiniers. En fonction de la surface de votre extérieur, des végétaux à broyer, de vos attentes en matière de broyat, de l’utilisation que vous souhaitez en faire, un broyeur est forcément fait pour vous… Électrique ou thermique, à lames, à rotor ou à turbine, nous vous disons tout des choix possibles, des précautions d’usage et des quelques gestes simples d’entretien

Pourquoi acheter un broyeur ?

Entretenir son jardin c’est amasser feuilles mortes, taille d’arbres et d’arbustes, plantes potagères et ornementales arrachées… Ces déchets verts peuvent vite devenir volumineux et encombrants. Les brûler est interdit. S’en débarrasser exige un transport vers une déchetterie, ce qui n’est pas toujours si simple. Mais il existe une troisième voie, intéressante à bien des titres : le broyeur de végétauxPratique, économique et écologique, cet équipement à tout pour vous séduire.

Vous souhaitez vous débarrasser de vos déchets sans avoir à faire d’innombrables allers et retours vers la déchetterie locale ? Le broyeur vous permettra de réduire de 6 à 10 fois le volume de départ.

Vous pratiquez compostage et paillage au jardin ? En recyclant vos déchets, vous allez réaliser de substantielles économies en produisant, selon les végétaux traités, des paillages et des amendements de qualité. Certains végétaux finement broyés rejoindront résidus de tonte et déchets ménagers pour enrichir un compost, d’autres iront pailler le sol. Rameaux et petites branches encore vertes permettront de produire un type de paillage très convoité, le BRF (Bois Raméal Fragmenté).

 

Conseils Jardiland : pour un compost et un paillis de qualité, il faut ne broyer que des végétaux sains, sans maladie. Pour une utilisation au potager, préférez des déchets traités naturellement. Les paillis organiques et l’art du compost vous intéressent ? Lisez nos articles Que mettre au compost,  Comment réussir son compost ou encore Comment choisir son paillage.

Comment choisir son broyeur

Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de broyeurs de jardin. Votre choix prendra en compte quelques critères précis : la surface de votre jardin, le type de végétaux que vous souhaitez broyer, le type de broyat que vous souhaitez obtenir. Ces critères vous permettront de déterminer le mode d’alimentation de votre broyeur – électrique ou thermique – mais également le système de coupe – plateau tournant à lames, rotor ou turbine. Des considérations qui peuvent paraître très techniques mais qui sont en réalité assez simples à comprendre. Petit résumé de l’essentiel…

Broyeur électrique ou thermique ?

 

Le broyeur électrique :

– est moins puissant que le broyeur thermique, 3200 W maximum contre le double pour un thermique ;

– gère des branches de petits diamètres, de 20 à 40 mm selon le système de coupe ;

– est généralement plus léger et donc plus maniable mais exige la présence d’une prise électrique à proximité.

 

Le broyeur thermique :

– est plus puissant avec des modèles pouvant atteindre les 6800 W ;

– peut donc gérer des branches de plus fort diamètre, jusqu’à 90 mm pour certains modèles ;

– est généralement plus robuste, plus rapide et est autonome mais il est aussi plus lourd, plus cher, plus bruyant et plus polluant.

En résumé, le broyeur électrique est plutôt à réserver à de petites surfaces et à de courtes et ponctuelles missions. Le broyeur thermique sera lui idéal pour des jardins de plus de 300 m2 et de gros volumes de végétaux à traiter.

Quel système de coupe ?

 

Le système du plateau tournant à lames :

– traite rapidement des végétaux petits et souples ;

– propose un broyage très fin, propice au paillage :

– ne traite pas les bois durs, est bruyant et bourre plus facilement.

 

Le système à rotor :

– permet de traiter des branches de diamètre moyen (jusqu’à 50 mm selon les modèles) mais gère moins bien les déchets encore verts et les feuilles ;

– produit un broyat plus grossier qui conviendra parfaitement pour le compostage ;

– a un débit plus lent mais est par contre plus silencieux, moins sensible au bourrage et plus facile à nettoyer.

 

Le système à turbine :

– présente les mêmes avantages que le rotor en traitant aisément des bois de diamètre moyen et dur mais son broyage plus fin sera adapté autant pour la production de paillis que pour le compostage.

En résumé,  vous choisirez l’un de ces trois mécanismes de coupe en fonction de la rapidité de traitement souhaité, du type de végétaux à traiter et de la grosseur espérée du déchet final.

Des critères supplémentaires

 

Énergie électrique ou thermique, traitement de bois souple ou bois dur, de végétaux fins ou de gros diamètre, production d’un broyat fin ou grossier, tels sont les principaux critères de choix. D’autres éléments peuvent également vous aider dans votre sélection.

 

Le niveau sonore, déterminant surtout en zone urbaine ou en présence d’un voisinage proche et “sensible”.

 

Le poids à prendre en compte si votre terrain est vaste et votre équipement à déplacer régulièrement.

 

Les équipements comme la présence bien pratique d’un bac de ramassage, d’une goulotte secondaire pour les branches les plus grosses, de roues pour faciliter le déplacement, d’une ergonomie plus ou moins travaillée, d’un système d’entrainement automatique pour une exécution plus rapide, d’un système de débourrage automatique ou encore d’un réglage possible de l’épaisseur du broyat.

Comment utiliser un broyeur ?

Avant d’utiliser votre broyeur, faites amplement connaissance avec votre matériel en lisant bien la notice et n’hésitez pas à demander des informations complémentaires à nos conseillers en magasins…

Les précautions d’usage

 

Installez votre équipement sur une surface plane, bien dégagée, hors de portée des enfants et des animaux.

 

Éteignez l’appareil dès que vous vous absentez, même pour quelques minutes.

 

En cas de mauvais fonctionnement, de bourrage, coupez le moteur – et débranchez pour les broyeurs électriques – avant toute intervention.

 

Portez des vêtements près du corps, des gants bien ajustés et épais, des lunettes de protection ou une visière, des bouchons ou un casque anti-bruit.

 

Le bruit justement est à prendre en considération. Ménagez votre voisinage en utilisant votre appareil à des heures acceptables.

L’entretien

 

Un entretien régulier et attentif de votre broyeur vous permettra de garder longtemps un appareil performant et sûr.

 

Après chaque utilisation, laissez le matériel refroidir puis enlevez tous les déchets restés collés ou bloqués.

 À sec, avec une brosse douce, nettoyez le système de coupe, les aérations.

Aspirez sciure et poussières pour désobstruer si nécessaire la grille du moteur.

Vérifiez régulièrement l’état des lames – retournez-les si nécessaire, affûtez lorsque les deux bords tranchants sont émoussés.

Vérifiez également les câbles, les diverses pièces.

Resserrez régulièrement les vis.

Appliquez de l’huile sur les parties métalliques pour les préserver de la rouille.

Entreposez votre matériel dans un endroit sec.

Notre sélection 

Broyeur de végétaux 2800W RSH2845T Ryobi - L.50 x l.39 x H.58 cm

Ryobi

299,95 €

Lunettes De Protection Transparentes Bollé

Rostaing

13,95 €

Gants de protection en cuir

Weber

31,50 €

Selection S - Visière de protection grillagée

La sélection S

22,95 €