Comment réussir son compost ?

Comment réussir son compost ?

Qu’on se le dise : le compost n’est pas du tout un tas d’ordures malodorant au fond du jardin, et cela n’attire pas la vermine et les rats ! Il s’agit simplement d’un mélange de morceaux végétaux qui se décomposent progressivement, en plusieurs mois, pour se transformer en une substance noirâtre, comme du terreau. C’est le compost. Et le tas de déchets ne sent rien de particulier au cours de sa transformation, car il n’y a pas pourriture, mais simple décomposition. Le compost sent même bon quand il est mûr (c’est le mot que l’on emploie pour qualifier le compost quand il est prêt à être utilisé au jardin). Il exhale en effet du tas une odeur de sous-bois, comme celle que vous avez sans doute déjà remarquée quand vous marchez en forêt après la pluie…

Que peut-on mettre dans le tas de déchets ?

Pour ne pas attirer les animaux indésirables, et ne pas provoquer de mauvaises odeurs, il y a un principe essentiel : ne jamais introduire de déchets animaux dans le tas.

Cela signifie : pas d’os, pas de restes de viande, même cuite, pas de litière d’animaux domestiques, etc.

 

En revanche, sont admis les épluchures de fruits et légumes, les déchets de taille du jardin, le gazon coupé, les feuilles mortes collectées au râteau à feuilles et transportées en sac à déchets, les fruits et légumes abîmés du jardin, les bouquets fanés, etc.

Il est aussi possible d’y ajouter des déchets presque animaux comme les coquilles d’œufs, d’huîtres ou de moules…

 

Découvrez notre top 5 des déchets à mettre au compost.

Le composteur est-il indispensable ?

Non, il est tout à fait possible d’obtenir un bon compost en entassant ses déchets directement sur le sol.

 

Mais le silo à compost, ou composteur, permet d’activer davantage la décomposition des déchets, en entretenant une chaleur supérieure à l’intérieur du tas.

 

Il évite en outre aux déchets de s’éparpiller sous l’action des merles qui viennent fouir dans le tas à la recherche de bestioles.

Faut-il préparer les déchets avant mise au compost ?

Plus les déchets verts sont en petits morceaux, plus vite se passe la décomposition.

Pour réussir son compost, il faut donc s’efforcer de réduire les plus gros déchets en petits bouts, avec un broyeur de végétaux à moteur, ou à défaut avec un ébrancheur. Découvrez notre article sur comment utiliser un broyeur de végétaux.

 

Concernant le gazon coupé, il est toujours préférable de tondre en éjectant l’herbe coupée sur la pelouse, la laisser sécher une heure ou deux, puis la retondre avec le bac de ramassage puis l’incorporer au tas.

 

Coquilles d’œufs et de fruits de mer doivent être aussi écrasées au préalable.

Le contact avec le sol est-il impératif ?

Avec ou sans composteur, le tas de déchets doit toujours être en contact avec la terre. Cela signifie que le composteur ne doit pas avoir de fond et qu’il est inutile de prévoir une dalle béton. Le contact avec la terre permet à la faune naturellement présente de remonter dans le tas, et de participer activement à la décomposition des éléments végétaux.

Cette décomposition peut aussi être stimulée en ajoutant un activateur de compost au tas de déchets.

 

Lors du mélange des déchets en période de décomposition, on peut être surpris sinon effrayé par le nombre important de vers et autres bestioles qui grouillent dans le tas.

Pas d’inquiétude, c’est grâce à eux que les déchets peuvent se décomposer…

Comment entretenir le compost ?

Un bon compost est le résultat d’un mélange intime entre déchets verts, feuilles, gazon, fleurs, etc., et de déchets bruns, branches, etc.

 

Il est donc important de bien mélanger tous ces déchets, au cours de leur décomposition, lors de la confection du tas, puis surtout tous les mois.

Si vos déchets sont en tas, cela se fait très bien et presque sans efforts avec une simple pelle. Si vous utilisez un composteur, vous pouvez démouler le tas, reposer le composteur à côté, et le remplir à nouveau. Si le démoulage n’est pas possible, vous pouvez mélanger les déchets avec un aérateur à déchets

 

Dans tous les cas, profitez de cette opération pour mouiller un peu les déchets au cœur du tas.

Astuce Jardiland : Faites deux tas de compost en même temps. Un auquel on n’ajoute plus rien et que l’on se contente de remuer, et un autre qui se constitue au fur et à mesure de l’apport de nouveaux déchets. Quand le premier est mûr, on l’utilise au jardin, et le second devient le premier….

Notre sélection de produits pour réussir votre compost

Jardiland - Activateur de compost UAB 2 kg

Jardiland

7,95 €

Aérateur de compost - L.95 x l.25 x H.70 cm

29,85 €

Mélangeur de Compost - L.89 x l.22 x H.28 cm

Spear & Jackson

28,85 €

Hozelock - Composteur de cuisine Bokashi 16 L

Hozelock

64,75 €

Belli - Composteur Compost'éco noir 350 L

Belli

36,50 €

Comment amender la terre de manière naturelle ?

Lire la suite