Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Comment nourrir un chaton ?

Comment nourrir un chaton ?

Durant les 6 premiers mois de sa vie, votre chaton opère une phase de croissance remarquable. Pour vous assurer de le voir grandir dans les meilleures conditions, il est essentiel de bien nourrir votre chaton en lui distribuant quotidiennement une alimentation correspondant à ses besoins. C’est un gage de bon démarrage dans la vie et de bonne santé pour les années à venir. À condition de respecter certaines règles bien entendu, car nos petits moustachus sont des gourmets parfois capricieux…

Avant et après sevrage du chaton : une alimentation différente

Avant le sevrage, c’est-à-dire la séparation de sa mère et le passage à une alimentation solide exclusive, le chaton se nourrit du lait de la chatte. Il peut recevoir également vers l’âge de 3 à 4 semaines un aliment en boîte spécifique premier âge. Il existe également des croquettes pour chaton. Si vous choisissez cette option, veillez à les humidifier et les écraser.

À l’âge de 8 semaines, période habituelle de sevrage, vous pourrez opter pour un aliment dit de croissance. Il en existe sous différentes formes : boîte, sachet, barquette, croquette… Les aliments « humides » ou pâté pour chaton sont souvent plus appétants. Les croquettes pour chaton quant à elles sont plus simples à servir, se conservent plus longtemps et exercent même un effet « brosse à dents ».

Quelle quantité de nourriture pour un chaton ? Et, combien de fois par jour ?

Un aliment n’est pas l’autre. La règle est simple : ouvrez l’œil et lisez l’étiquette sur l’emballage. Le contenant de l’aliment vous précise la quantité de nourriture à distribuer par jour à votre chaton. 

Seconde règle : multipliez les repas. Votre petit moustachu a de l’appétit, mais pas un bien grand estomac. Lui donner 3 à 4 repas par jour est une bonne chose. Et si vous jugez la démarche contraignante et/ou peu compatible avec votre vie professionnelle, des distributeurs d’aliments programmables existent !

Astuce Jardiland : votre chaton ne semble pas fort intéressé par le contenu de son bol ? Son alimentation semble ne pas lui plaire ? Peut-être n’est-il pas à bonne température. Et oui, les chats sont particulièrement sensibles non seulement à la texture, mais aussi à la température de l’aliment et aux odeurs qu’il dégage.

Où placer son bol ?

Votre jeune félin apprécie le calme. Tout élément perturbateur est donc proscrit. Privilégiez les endroits reculés de l’agitation domestique.

Certains propriétaires prennent l’habitude de donner à manger à leurs chat(on)s en hauteur. Il n’y a bien entendu aucune contre-indication à cela, pour autant que l’endroit choisi soit facilement accessible à l’animal et ne présente aucun danger (proximité de châssis oscillo-basculant par exemple).

Transition, vous avez dit « transition » ?

Le système digestif du chaton est extrêmement sensible à tout changement alimentaire. Veillez donc à éviter toute modification brusque de son régime. En pratique, qu’est-ce que cela signifie ? Que tout changement d’alimentation du chaton doit s’établir sur plusieurs jours, idéalement une semaine. Introduisez progressivement le nouvel aliment dans une quantité de plus en plus réduite de l’ancien. 

À côté du dérèglement digestif que peut entraîner un brusque changement d’aliment, la transition s’avère parfois ardue en raison des préférences alimentaires du chaton. Les félins sont en effet particulièrement difficiles quand il s’agit de nourriture !

Conseil Jardiland : avant le retour à la maison, pensez à questionner le vendeur du chaton au sujet de l’aliment distribué à la portée. N’hésitez pas à lui demander de vous donner quelques centaines de grammes de celui-ci. Vous pourrez ainsi assurer une transition douce vers l’aliment que vous aurez choisi pour lui.

À la pesée !

Surveiller la bonne croissance de son chaton passe inévitablement par la case « pesée » : des évaluations régulières de son poids que vous reporterez sur sa courbe de croissance. Vous trouverez des modèles de courbe sur les sites internet des grands distributeurs d’aliments pour chats. 

Gardez en tête que les standards de race sont parfois très éloignés les uns des autres. Ainsi, l’évolution du poids d’un chaton de race orientale n’est pas comparable à celle d’un chaton de grande race comme, par exemple, le Maine coon.

À faire et surtout à ne pas faire

Règle numéro 1 : de l’eau ! Fraîche, propre et à volonté, l’eau ne doit jamais manquer au chaton. Attention, les laits industriels vendus ne doivent en aucun cas remplacer l’eau de boisson. 

Règle numéro 2 : ni friandises ni restes de tables. Certes, les chats sont difficiles quand il s’agit d’alimentation, mais certains n’en restent pas moins gourmands. Éviter les excès caloriques que votre jeune moustachu risque de payer lourdement plus tard. 

Notre sélection

Croquettes Félichef Bio sans céréales pour chaton 800 gr

Felichef

8,50 €

Croquettes Kitten 2kg

Royal Canin

26,50 €

Origéa - Croquettes sans céréales chaton 2kg

Origéa

22,95 €

L’adoption d’un chat & responsabilité

Lire la suite

Comment bien nourrir son chat ?

Lire la suite

Comment créer un habitat confortable pour mon chat ?

Lire la suite