Ciboulette : plantation, culture et entretien

Ciboulette : plantation, culture et entretien

Souvent appelée civette, la ciboulette entre dans le trio de tête des plantes condimentaires les plus consommées avec le persil et le basilic. Sa culture facile en pleine terre ou en pot et jardinière permet d’en avoir toujours sous la main et de profiter de sa superbe floraison.

Présentation de la ciboulette

La ciboulette (Allium schoenoprasum) est une plante bulbeuse qui repousse chaque année, avec des feuilles aromatiques au fin goût d’ail, doux et frais. Sur 20 à 30 cm de haut, elle pousse dru puis les feuilles s’arquent et retombent. Utilisée en cuisine pour sa saveur, elle est aussi riche en vitamines C, B2 et K, et bénéfique pour la circulation sanguine. En cuisine, de nombreuses recettes de salades composées utilisent la ciboulette. Elle se marie aussi très bien avec le fromage frais.

 

La ciboulette fait partie de la famille des alliacées, elle est donc une cousine proche de la ciboule, de l’ail, de l’oignon et du poireau. Sa croissance de mars à octobre en fines feuilles dressées, vertes, cylindriques et creuses ainsi que sa floraison en inflorescences sphériques sont d’ailleurs semblables.

En mai-juin ou juin-juillet, sa très jolie floraison rose violacé au sommet de tiges dressées est considérée comme l’une des plus décoratives. Feuilles et fleurs sont comestibles.

Comme la plante possède également des propriétés antifongiques empêchant les maladies cryptogamiques de se développer et une action répulsive sur les pucerons, il est conseillé de la planter dans les massifs d’ornement, par exemple au pied des rosiers, ou à proximité des fruitiers. Au potager, elle protège aussi certains légumes près desquels elle pousse à condition de faire attention aux bons compagnonnages des plantes.

Le saviez-vous ? La ciboulette est toxique pour les chevaux.

Variétés de ciboulette

Une seule espèce existe sous nos climats, Allium schoenoprasum, mais en dehors de l’espèce type, plusieurs variétés peuvent être proposées, dont ‘Album’ à fleurs blanches et ‘Forescate’ à fleurs rose vif très abondantes.

Semis et plantation de la ciboulette

Les graines de ciboulette se sèment dans un sillon profond de 2 cm, en les répartissant tous les 10 à 15 cm. Les recouvrir de terre et tasser avec une petite planche. Arroser ensuite en pluie très fine et maintenir un bon taux d’humidité jusqu’à la levée qui arrive 15 jours après. Au bout de 3 semaines, éclaircir si les plants sont trop serrés en ne gardant que les plus touffus. Le semis peut s’échelonner du mois d’avril jusqu’à fin mai, et se faire aussi en début d’automne, car la souche vivace est rustique. La cueillette ne se fera que l’année d’après avec un semis.

 

Pour récolter la même année en ayant une souche déjà développée, l’achat et le repiquage de jeunes plants de ciboulette sont possibles à partir d’avril. Planter à 15 cm d’intervalle. La cueillette pourra commencer 4 à 5 semaines plus tard.

Un sol fertile, meuble, bien désherbé et toujours frais, convient pour ce type de culture qui se pratique au soleil, aussi bien en pleine terre qu’en pot ou en jardinière. Au potager, comme la ciboulette fait partie des aulx, elle ne doit pas être à proximité des choux et des haricots, mais elle est recommandée près des carottes, concombres, fraisiers et tomates.

Culture et entretien de la ciboulette

Cette aromatique ne demande rien d’autre qu’un arrosage par temps sec, car la ciboulette préfère les terrains frais.

 

En fin de saison, récolter ce qu’il reste de la touffe de feuilles en la rabattant au sol. Étant vivace, la ciboulette repart d’elle-même au printemps suivant si les conditions de culture lui conviennent. Mais la souche est souvent épuisée par les cueillettes successives qui lui font consommer de l’énergie pour repousser. C’est la raison pour laquelle on renouvelle en partie la plantation ou le semis l’année suivante.

 

Il est aussi possible de diviser les touffes en début de printemps pour multiplier la plante.

Récolte de la ciboulette

La ciboulette se récolte avant, pendant et après la floraison, mais il est nécessaire de lui laisser le temps de pousser afin que la souche se développe suffisamment. Le début de la cueillette se fait entre le début et la mi-mai selon le stade de croissance de la plante.

Cueillir les tiges en les coupant à la base, à l’aide d’une paire de ciseaux pour ne pas tirer sur la souche. Les fleurs sont comestibles, au même titre que les feuilles.

La ciboulette se mange fraîche pour conserver toutes ses qualités nutritionnelles. Au frais, elle se conserve deux à trois jours. On peut aussi la congeler en petits sacs après l’avoir émincée.

Maladies et parasites de la ciboulette

En pleine terre comme en pot, la ciboulette est exempte de maladies et parasites.

Créer un jardin aromatique sur son balcon

Lire la suite

Comment conserver vos plantes aromatiques ?

Lire la suite

Thym : plantation, culture et entretien

Lire la suite