Comment choisir son aquarium ?

Comment choisir son aquarium ?

Bien plus qu’une simple décoration de salon, l’aquarium est un véritable petit univers aquatique où les poissons évoluent en permanence sous vos yeux. À la fois hypnotique et relaxant, l’aquarium se décline sous de multiples formes. À vous de choisir le vôtre !

Se lancer en aquariophilie

L’aquariophilie est une activité partagée par de nombreux amoureux des poissons et du monde aquatique. Ces passionnés ont tous en commun un objectif qui va au-delà de la beauté de l’aquarium : le bien-être du poisson.

Et pour assurer ce bien-être (et donc la survie des spécimens), il est impératif de respecter des conditions de vie spécifiquement adaptées :

– La taille de l’aquarium : l’aquarium doit être assez grand pour que les poissons puissent atteindre leur taille adulte et continuer à se mouvoir naturellement. Le volume d’eau total se base également sur le nombre d’habitants présents dans l’aquarium.

– Le type d’eau : eau douce ou eau salée, eau froide ou eau chaude.

– La qualité de l’eau : sa dureté, son pH, la présence de nitrates et d’autres éléments sont à vérifier régulièrement afin de pouvoir ajuster l’ensemble grâce à des produits spécifiques.

– L’environnement : sans pour autant reproduire exactement l’habitat naturel du poisson, il est tout de même important de lui offrir des cachettes rocheuses si c’est un poisson de récif, ou un substrat adapté si c’est un poisson fouisseur par exemple.

Les différents types d’aquariums

Il existe plusieurs façons d’aborder l’aquariophilie. L’aquarium communautaire est la solution la plus simple pour débuter, tandis que l’aquarium biotope exige des connaissances approfondies en la matière…

L’aquarium communautaire

Il s’agit de la version la plus répandue en aquariophilie. L’aquarium communautaire regroupe plusieurs espèces de poissons provenant de différents milieux aquatiques. C’est le type d’aquarium recommandé aux débutants pour sa facilité de gestion au quotidien.

Toutefois, toutes les espèces ne peuvent pas cohabiter ensemble. Elles doivent supporter les mêmes conditions de vie en termes de température de l’eau, d’éclairage et d’environnement.

De même, leurs comportements sont parfois incompatibles. Heureusement, les conseillers animaliers sont là pour vous indiquer quelles espèces peuvent cohabiter.

L’aquarium biotope

L’aquarium biotope, comme son nom l’indique, cherche à reproduire un biotope en particulier. Toutes les conditions sont réunies pour créer la réplique d’un schéma naturel existant : rivière, cours d’eau, barrière de corail, zones rocheuses… S’y retrouvent les poissons qui ont l’habitude de vivre dans cet environnement, sans forcément se côtoyer à l’état sauvage.

 

L’aquarium géographique

Ce type d’aquarium regroupe des espèces venues des mêmes régions du monde. De fait, il emprunte les codes de l’aquarium biotope en reproduisant des conditions de vie bien précises et un paysage particulier. Mais il ajoute à cela la proximité géographique initiale des habitants de l’aquarium.

L’aquarium spécifique

Ce type d’aquarium regroupe les spécimens d’une seule et même espèce. L’on peut inclure dans cette catégorie l’éternel aquarium à poissons rouges, qui reste un peu une exception dans le monde de l’aquariophilie.

Dans les autres cas, l’aquarium spécifique est généralement utilisé pour observer le comportement d’une espèce et en favoriser la reproduction.

 

Le nano aquarium

Avec sa petite taille (30 cm maxi sur le plus grand côté) et son équipement complet préinstallé, le nano aquarium est le parfait aquarium pour un enfant, ou comme élément décoratif et relativement discret.

L’aquarium autonome

L’aquarium autonome est censé s’autogérer grâce à la filtration naturelle assurée par les plantes qui y vivent, et parfois par le nettoyage que réalisent certains poissons. Le rapprochement vers un biotope naturel est à son paroxysme. Toutefois, si l’entretien est bien moindre que dans les autres cas, un changement d’eau à hauteur de 50 % tous les six mois demeure nécessaire.

 

L’aquarium hollandais ou aquascaping

L’aquarium hollandais est avant tout fait pour le plaisir d’admirer la flore aquatique. Ici, ce sont les plantes qui sont les stars. Les poissons, qui demandent les mêmes soins que dans n’importe quel autre aquarium, ne sont là que pour sublimer la végétation.

L’aquarium utilitaire

Il s’agit du second aquarium qui va permettre aux aquariophiles expérimentés de séparer un poisson malade des autres spécimens pour le garder en observation, ou encore d’y placer un couple afin qu’il se reproduise.

Eau douce, salée, froide, chaude ?

Le choix du type d’eau dépend encore une fois des besoins des poissons mais aussi du temps que l’on veut y consacrer et de son budget.

L’aquarium d’eau douce froide est conseillé pour les débutants parce que ses habitants sont assez robustes et qu’il est assez simple à maintenir avec un petit budget.

L’aquarium d’eau douce chaude offre le plus grand choix d’espèces et une grande variété de possibilités tant au niveau de la taille de l’aquarium que du choix du décor. Cependant si certaines espèces sont peu fragiles, d’autres s’avèrent très délicates.

Il existe deux sortes d’aquariums d’eau salée : l’aquarium tropical ou récifal lorsqu’il comporte des coraux et l’aquarium d’eau saumâtre.

L’aquarium tropical, communément appelé « aquarium d’eau de mer » abritera des espèces en provenance des pays chauds, évoluant dans une eau chaude (27°c) et très salée, et le plus souvent des animaux sauvages. Les habitants seront donc plus fragiles et auront besoin de conditions de vie plus drastiques. Ce type d’aquarium nécessite donc un équipement plus perfectionné et une attention quotidienne.

L’aquarium d’eau saumâtre héberge des espèces préférant des eaux moyennement ou peu salées. Si ses habitants sont moins fragiles que ceux de l’aquarium tropical, il est rarement choisi car il offre un choix d’espèces assez réduit.

Le saviez-vous ? On considère que la frontière entre eau froide et eau chaude se situe à 22 – 24 °C.

Choisir la bonne taille d’aquarium

La dimension de l’aquarium va dépendre de deux facteurs :

– Les besoins des espèces introduites : leur taille adulte et leur besoin d’espace

– Le nombre d’habitants dans l’aquarium

Ce choix doit donc être bien pensé en amont. L’ajout de poissons ultérieurement reste tout de même limité à la taille initiale de l’aquarium. Et pour autant, vous ne devez pas prendre un aquarium trop grand au risque de stresser certains poissons et de subir les contraintes d’entretien.

Pour un aquariophile débutant, il est conseillé de démarrer avec un aquarium d’environ 100 à 120 l.

Toutefois, une règle du monde aquariophile précise qu’il faut compter un litre d’eau pour chaque centimètre de poisson, en ce qui concerne les espèces de petite taille. Dans tous les cas, reportez-vous aux besoins spécifiques des poissons concernés.

Le volume de l’aquarium n’est pas seulement une question de confort pour les poissons, mais un impératif à l’équilibre de l’écosystème de l’aquarium.

Le substrat et les accessoires

Le substrat de l’aquarium

Le choix du substrat de l’aquarium se fera selon :

– Le type d’eau : froide, chaude, douce salée.

– Les besoins du poisson : fouisseur ou non.

– Les besoins des plantes naturelles.

 

La filtration

Le système de filtration assure le maintien d’une eau propre entre deux changements d’eau partiels de l’aquarium. Il contient également les bactéries nécessaires à l’équilibre de l’écosystème qui s’est mis en place. Par ailleurs, il est primordial de ne jamais nettoyer complètement son aquarium pour ne pas déséquilibrer cet écosystème.

La puissance de la pompe sera choisie en fonction du volume d’eau à filtrer et des habitudes des poissons : vivant dans des cours d’eau vive ou à faibles débits, habitués aux courants marins…

Certains systèmes de filtration permettent également d’augmenter l’oxygénation de l’eau. Pour ce faire, on peut également utiliser une pompe à air, mais celle-ci est déconseillée si l’on souhaite une végétation luxuriante.

 

Le chauffage

Indispensable pour l’aquarium d’eau chaude, le chauffage se place en immersion dans l’aquarium. Les chauffages d’aquariums ou thermoplongeurs, sont équipés d’un thermostat intégré afin de maintenir une température constante.

Pour les espèces les plus sensibles, un refroidisseur peut être nécessaire lors des canicules estivales.

A noter, toujours couper les appareils électriques avant d’effectuer vos changements d’eau et toujours remettre de l’eau à la même température que celle de l’aquarium afin d’éviter un choc thermique aux animaux.

L’éclairage

La puissance et la durée de l’éclairage est aussi à définir selon les besoins des poissons présents dans l’aquarium, mais également en tenant compte des besoins en lumière des plantes naturelles éventuellement présentes.

Conseil Jardiland : L’idéal reste de passer en revue l’ensemble de des poissons qui vous plaisent le plus, d’effectuer votre sélection en fonction de votre budget et de votre niveau d’implication, puis de choisir l’aquarium, l’équipement et le décor en conséquence.

Notre sélection

Inwa - Aquarium Start 35 pack pur Noir - 13 Litres

Inwa

29,95 €

Inwa - Aquarium Confort 80 blanc

Inwa

149,95 €

Inwa - Pack Aquarium Confort 60 Pro Blanc

Inwa

99,95 €

Comment se préparer à adopter des poissons japonais ?

Lire la suite