Aller au contenu

Info livraison

Sur Jardiland.com livraison à domicile | En magasin retrait gratuit en 2h

Plantes

Campanule : variétés, plantation et entretien

Partager

Légères, aériennes, offrant mille clochettes déclinant de subtils coloris pastel… comment se passer des campanules ? Variées, ces plantes vivaces  – et parfois annuelles – faciles à cultiver ornent les rocailles et les murets comme les massifs et les bordures.


Présentation de la campanule et de ses variétés

Fleur typique des jardins de grand-mères et des mixed-border anglais, la campanule offre par sa gracieuse floraison un délicieux aspect désuet. Glissée derrière des arbustes bas ou des plantes au port graphique et parfois un rien rigide, elle allège les compositions par des touches pastel. Elle est la fée clochette des jardins. C’est d’ailleurs à cette forme de cloche, de “campanile” (ou tour-clocher) qu’elle doit son nom.


Le genre Campanula comprend au moins 250 espèces qui sont pour la plupart vivaces. En voici quelques-unes…

Toute petite (elle ne mesure pas plus de 15 cm de hauteur) et formant des coussins aux petites feuilles à marge crénelée, cette campanule tapisse les dalles, les joints des escaliers et les murets, la campanule des murets les éclaires d’une multitude de petites fleurs étoilées bleues ou bleu-violet du printemps à l’été. Elle apprécie une situation fraîche, à mi-ombre ainsi qu’un sol bien drainé.

desc

Cette espèce se décline en diverses variétés : ‘E.H. Frost’ à la floraison blanche, est caractérisée par ses fleurs en étoiles, de couleur blanche, ‘Stella’ aux fleurs d’un violet vif dont le feuillage a la particularité de s’empourprer au soleil, ‘Get mee’ remarquable par ses feuilles en forme de cœur et la teinte presque bleue de sa floraison.

Les variétés ‘Lisduggan Variety’ et ‘Ambella Purple’ forment quant à elles de superbes tapis de grandes fleurs étoilées, de couleur lavande-rosé à mauve pâle.

La campanule des Carpates est parfaite pour orner les rocailles et les murets. Ces touffes compactes s’étalent sur le sol.

Leur feuillage qui reste persistant dans les régions hors gel sert d’écrin à des tiges florales qui portent, dressées, des fleurs en clochettes présentant diverses nuances de bleu ou un blanc éclatant pour la variété ‘Alba’.

desc

La campanule carillon dite à grosses fleurs , contrairement à la plupart des autres campanules qui sont vivaces, est une bisannuelle.

Ses hampes se caractérisent par leur couleur rougeâtre ; elles portent haut (de 60 cm à 1 m) un épi de fleurs clochettes rondes qui, selon les variétés affichent divers coloris de mauve, de violet, de rose, de blanc.

Bisannuelle également, la campanule raiponce avant d’être cultivée pour ses qualités ornementales est une campanule sauvage qui était récoltée comme légume.

Cette “rave sauvage” est un de ses légumes anciens qui méritent amplement de revenir sur le devant de l’assiette !

desc

La campanule pyramidale , spectaculaire, porte des tiges droites, dressées. Les plus hautes pourront atteindre 1 m de haut et nécessiter un tuteurage. De la base jusqu’à leur sommet se déploient de longs épis de fleurs bleu clair, mauve ou rose selon les variétés.

Cette floraison parfois odorante s’épanouit de juillet (parfois dès fin juin) jusqu’en septembre, en fonction des régions.

Bien plus petite avec une touffe n’excédant pas 40 cm en tous sens, la campanule ponctuée sera s’imposer avec sa variété ‘Rubriflora’ qui est l’un des rares cultivars de campanule à proposer une floraison rouge, des fleurs tubulaires qui viennent recouvrir le feuillage de juin à septembre.

desc

La campanule à feuilles de pêcher a le grand avantage de posséder des tiges souterraines rampantes.

Elles s’étendent ainsi très rapidement dans les massifs (mais sans jamais devenir envahissantes) qu’elles ornent en juin-juillet de jolies hampes aux clochettes rondes et aux coloris pastel.

Enfin, la campanule à bouquet porte bien son nom ! Celle-ci est vivace et rhizomateuse et porte en effet à son sommet, en juin-juillet, des clochettes étroites d’un bleu-violet vif, réunies en bouquet rond.

desc

Comment la semer ou la planter ?

Achetées en godets dans votre jardinerie, vos vivaces ou annuelles se planteront en pleine terre comme en pot mais vous pourrez également choisir de pratiquer le semis. En rocaille, en massif, en potée, c’est selon la variété choisie que vous déterminerez le meilleur emplacement pour votre plante mais c’est de toute façon en situation lumineuse, au soleil sans rayon ardent ou à mi-ombre légère qu’elle s’épanouira le mieux.


C’est au cœur de l’automne, en octobre idéalement que vous planterez votre vivace ou, à défaut, au printemps, après les dernières gelées. Les espèces annuelles, elles, s’installent après les gelées printanières dans un sol qui commence à se réchauffer.

La plantation en pleine terre

Pendant que vous laissez tremper la motte de vos plants, préparez un trou de plantation à peine plus grand que celle-ci. Travaillez une terre légère au drainage impeccable. Tapissez le fond du trou d’un peu de sable grossier ou de pouzzolane et allégez la terre du jardin également avec du sable si celle-ci est lourde.

Installez votre plante sans en enterrer le collet (l’intersection entre tiges et racines).

Comblez, tassez, arrosez, paillez.

Pour une plantation en groupe, prévoyez 25 cm de distance entre les variétés compactes et 40 cm entre les variétés hautes. Tuteurez ces dernières si nécessaire.

desc

La plantation en pot

Prévoyez un contenant percé de faible profondeur et d’une trentaine de centimètres de diamètre pour les variétés les plus compactes. Optez pour de plus gros contenants dès lors qu’il s’agit de variétés hautes comme la campanule pyramidale par exemple.

Tapissez le fond d’un lit de billes d’argile pour le drainage. Choisissez un substrat léger et impérativement drainant comme un terreau pour plantes méditerranéennes par exemple. Puis procédez comme pour une plantation en pleine terre.

desc

Le semis

Pour les adeptes du semis, les diverses variétés du genre Campanula sont de bonnes candidates. Utilisez un terreau semis et bouturage.

Après les dernières gelées de printemps, semez les variétés annuelles en place, les variétés bisannuelles et vivaces sous châssis ou en place sur une terre réchauffée dans les climats les plus doux.


Pour un semis sous châssis, remplissez un pot de terreau semis. Semez-y les graines que vous recouvrez d’une très fine couche de ce même terreau. Arrosez en pluie fine. Placez l’ensemble sous châssis en situation lumineuse. Maintenez légèrement humide.

Repiquez les plantules dans des godets individuels dès lors qu’ils sont assez facilement transplantables. Réduisez l’arrosage. Installez-les en place au début de l’automne suivant.

Pour un semis en place, apportez un peu de terreau spécial semis à une terre du jardin que vous aurez préalablement travaillée et affinée. Si la terre est lourde, apportez en plus à l’ensemble un peu de sable.

Semez à la volée et recouvrez d’une fine couche de terreau. Arrosez en pluie fine. Maintenez humide puis réduisez l’apport d’eau dès lors que les plantules prennent de l’ampleur. Éclaircissez si nécessaire en supprimant les plants les plus chétifs.

desc

Quel entretien ?

Elles ont toutes très peu d’exigences. Elles acceptent la plupart des sols et se plaisent aussi bien au soleil qu’à la mi-ombre. Les espèces vivaces sont rustiques : elles ne craignent pas le gel et supportent même des températures descendant jusqu’à -25 °C et parfois moins encore. Pas d’hivernage donc ! Leur entretien est un vrai jeu d’enfant : une fois implantées, elles ne réclament aucun soin ou presque…


L’arrosage

Il survient régulièrement mais modérément durant quelques semaines après la plantation. Puis uniquement en cas de grande sécheresse.

Dans ce dernier cas, un paillage vous permettra de maintenir de la fraîcheur au pied.

La fertilisation

Elle n’est pas obligatoire mais un apport de compost au printemps favorisera la qualité et la quantité de la floraison.

La taille

Comment garder des campanules impeccables et bien fleuries ? En plus d’un nettoyage régulier avec suppression des fleurs fanées, vous pouvez couper les hampes fanées et vous assisterez alors parfois à une seconde floraison, notamment en fin d’été.

Afin de s’en assurer, un bon arrosage est primordial après cette taille.

desc

Repérer carences, maladies et parasites

Il faut bien le dire, les campanules peuvent parfois attirer quelques escargots et limaces au printemps ! Certains paillages de type paillette de lin ou chanvre, pouzzolane ou un apport de cendre de bois autour du pied empêcheront leur progression.

Quant à ses parasites les plus communs, les araignées rouges et les cercopes, tous deux seront fortement dérangés par une bonne douche. Arrosez abondamment en pluie moyenne fleurs et feuillage. Installée dans des conditions adéquates, votre plante ne sera par ailleurs pas particulièrement sensible aux maladies.

desc

Comment la multiplier ?

Outre le semis, les campanules ont tendance à se ressemer d’elles-mêmes mais il est également possible de les multiplier par division de la touffe ou par bouturage.


Pour une division, creusez bien au large autour d’une touffe que vous aurez choisi grande, dense et vigoureuse. Déterrez celle-ci avec précaution et divisez-la à la main ou à l’aide d’un objet – bien aiguisé et désinfecté – de manière à ce que chaque morceau est un nombre important de racines.

Replantez immédiatement à l’endroit voulu et arrosez copieusement.

Pour le bouturage, prélevez un tronçon de 5 cm à la base d’une tige bien vigoureuse. Effeuillez pour ne garder que 3 ou 4 feuilles au sommet. Sans que ce soit obligatoire, vous pouvez tremper la base dans une poudre d’hormone de bouturage ; celle-ci optimisera les chances de reprise.

Dans un pot rempli de terreau de bouturage, faites un trou fin et assez profond (avec un crayon par exemple), et placez-y la tige. Tassez. Arrosez délicatement. Placez le tout sous châssis en exposition très lumineuse sans soleil direct. Maintenez humide jusqu’à la reprise.

Transplantez en place au printemps ou à l’automne suivant

desc

Comment l'associer au jardin ?

En potée ou en pleine terre, les campanules s’associeront avec de nombreuses plantes tant leur adaptabilité culturale est grande et leur esthétisme varié. Suggestions…


En rocaille, les variétés tapissantes voisineront élégamment avec un phlox mousse blanc ou des aubriètes à choisir en assortiment de bleu ou de mauve.

Les variétés couvre-sols blanches habilleront le pied d’une ‘Fée des neiges’, un rosier buisson blanc d’une générosité florale inégalée. L’ensemble sera d’un romantisme absolu mais vous pouvez, pour un résultat tout aussi féérique, opter pour une palette tendre avec les grandes fleurs mauve d’un rosier ‘Charles de Gaulle’ et la teinte à peine plus soutenue d’une campanule ‘Ambella Purple®’.

Habillez le sol d’un carré sec de gaura, lavande et verveine de Buenos Ayres. Choisissez des variétés hautes à installer dans un arrangement champêtre de gypsophiles, marguerites, asters ou échinacées.

En potée, venez habiller le pied de belles bulbeuses. Osez le mariage d’un bleu violacé avec le jaune soutenu d’un narcisse. Réveillez de beaux feuillages de sous-bois, une cascade de lierre par exemple.

desc

La campanule est une alliée précieuse au jardin. Plante plurielle, elle permet d’imaginer un grand nombre de mise en scène qu’elle agrémente de ses silhouettes diverses et de son incroyable palette de mauve. Laissez parler votre créativité !