Quel paillis pour mon potager ?

Quel paillis pour mon potager ?

Produire ses propres légumes, c’est génial et facile. Mais dès qu’on travaille un tant soit peu la terre et qu’on la maintient humide, les mauvaises herbes poussent partout ! Le truc qui permet de supprimer de fastidieuses séances de désherbage, c’est de recouvrir la terre de paillis…

C'est quoi du paillis ?

Paillis vient du mot « paille ». Il y a quelques décennies, alors que les jardiniers étaient bien plus ruraux qu’aujourd’hui, et que la paille était un matériau facile à trouver chez soi ou chez son voisin, on l’utilisait pour recouvrir la terre inoccupée du potager familial. Aujourd’hui, les termes paillis, paillage ou mulch désignent tous les produits naturels, minéraux ou organiques, destinés à couvrir la terre des massifs ou du potager. Ils sont évidemment tous disponibles en jardineries.

Ça sert à quoi le paillis ?

Le paillis a trois fonctions essentielles : il empêche une grande partie des mauvaises herbes de pousser, il évite à la terre de sécher, puis, s’il est organique, il est incorporé et mélangé à la terre par les bestioles, vers de terre en tête. Dans le premier cas, le paillis évite de passer son temps à jouer de la binette ou, pire, du désherbant. Dans le deuxième cas, il réduit considérablement les besoins en arrosage, d’où une économie en eau et en énergie. Et en dernier lieu, il dispense même de tout bêchage du sol. Ce qui n’est pas un mince avantage !

Comment ça s'utilise ?

Le paillis s’utilise sur la terre nue et préalablement désherbée. Il n’est pas nécessaire de la bêcher ou de la griffer avant, mais en revanche, il faut qu’elle soit fraîche et arrosée. Il est aussi préférable que la terre soit à peu près nivelée, pour que l’épaisseur du paillis soit la plus régulière partout. Une épaisseur de huit à dix centimètres est en effet conseillée pour une bonne efficacité. Or, la moindre motte qui ne serait recouverte que de deux centimètres de paillis, peut accueillir des mauvaises herbes !

À quelle période faut-il mettre du paillis au potager ?

Le paillis peut se mettre en place au potager à n’importe quel moment de l’année ! Mais il est évident qu’il est plus facile à étaler en fin d’hiver, quand il y a encore peu de légumes au jardin. La couche de paillis organique se décompose doucement par le dessous, et l’épaisseur diminue au fil des mois. Il faut donc veiller à « recharger » en paillis neuf dès que cette épaisseur devient insuffisante pour assurer les trois fonctions essentielles, et ce à tout moment de la saison.

Les meilleurs paillis pour le potager

Au potager, les cultures sont souvent rapides et elles se succèdent sans arrêt, les tomates venant ainsi prendre la place des salades, et les carottes étant semées, par exemple, après la récolte des petits pois à grains ronds. Il faut donc utiliser des paillis à décomposition rapide, mais aussi à texture fine pour faciliter leur épandage entre les légumes. Les paillettes de chanvre sont les plus pratiques, mais on peut aussi utiliser du paillage fertilisant, type Or Brun ou Fertiligène, contenant du compost, des algues ou autres composants qui viennent augmenter la fertilité de la terre du potager.

Pour les novices & experts

Pour les novices : Les paillettes de lin ou de chanvre, entre autres, sont des produits vendus en sac compacté. Ils sont ainsi faciles à transporter dans le coffre de la voiture et permettent de couvrir environ 2 m2. Pour les experts : Il est aussi possible d’utiliser comme paillis potager, son propre compost familial, à conditions de le tamiser pour éviter d’introduire au potager des vers qui viendraient grignoter les racines des légumes.