Palmier d'intérieur Kentia : entretien, arrosage et exposition

Palmier d'intérieur Kentia : entretien, arrosage et exposition

La grande famille des palmiers regroupe des centaines d’espèces et de variétés venues de toutes les zones tropicales et subtropicales de la planète. De cette profusion émergent quelques spécimens spectaculaires qui viennent orner les jardins de nombre de nos régions. Faites entrer l’exotisme et un brin d’exubérance dans votre intérieur ! Tournez-vous vers les palmiers d’intérieur et plus particulièrement vers le kentia, un beau spécimen venu d’Océanie aussi facile d’entretien qu’élégant

Présentation du palmier kentia

Habiller votre intérieur avec un palmier et faire ainsi entrer un souffle d’ailleurs dans votre quotidien, quoi de plus séduisant ? Vous pourrez choisir de l’accompagner d’autres représentants de la famille (celles des Arécacées), un aréca et son feuillage penné qui fait ressembler cette touffe à un grand peigne, une variété de phoenix au tronc ornemental et au feuillage très aérien, légèrement pleureur ou encore un palmier nain qui investira les petits espaces avec fierté. Vous pouvez étudier toutes ces possibilités dans notre article Comment bien choisir un palmier d’intérieur ou vous pouvez d’ores et déjà jeter votre dévolu sur le kentia et plus particulièrement le kentia de Foster et son allure inégalable

Dans le genre qui nous intéresse ici, Howea, qui doit son nom à sa terre de naissance, l’île de Lord Howe, au large de l’Australie, seules deux espèces de plantes d’intérieur ont investi nos maisons, vérandas et autres serres de jardin.

 

L’howea de Belmore ou kentia frisé qui sera bien semblable à sa cousine et moins répandue dans nos intérieurs. Le kentia de Foster, par contre, a su peu à peu s’imposer comme l’un des palmiers d’intérieurs les plus populaires.

 

Kentia (Howeia)

À partir de 49,95 €

Il faut dire qu’il a bien des atouts pour lui. Un tronc ou plutôt un stipe c’est-à-dire une tige ligneuse vigoureuse, bien érigée qui se pare au fur et à mesure de sa croissance de tavelures, des sortes d’écailles vestiges d’anciens pétioles. Puis s’érige une touffe évasée, un ensemble de pétioles très fins au bout desquels se déploient presque à l’horizontale des feuilles très larges, pennées, d’un beau vert foncé.

 

Sa croissance est assez lente mais, dans de bonnes conditions de culture, le palmier kentia pourra en pot atteindre 3 m de haut pour une envergure allant de 1.80 m à 3 m avec des palmes avoisinant 90 cm de long, ce qui le place parmi les palmiers d’intérieur XXL !

Kentia de Foster

À partir de 17,95 €

Le kentia : quel entretien ?

S’il peut supporter une plantation en pleine terre sous des climats doux, exempts de gel – le kentia n’est que peu rustique, il ne pourra résister qu’à -5°C et sur de très courtes périodes – et il sera bien plus à l’aise et épanoui aux côtés de plantes vertes dans la douceur de votre intérieur. Voyons comment s’occuper d’un kentia…

Le rempotage

 

Si vous souhaitez installer votre plante dans un nouveau pot après l’achat, ce qui est d’ailleurs recommandé, il reste préférable d’attendre le printemps.

 

Choisissez un pot légèrement plus grand que le pot initial, ou un grand pot dans lequel vous pourrez placer plusieurs plants de kentia pour un effet plus généreux. Le pot doit être percé et accueillir au fond une couche drainante, du gravier ou des billes d’argile par exemple. Pour poursuivre dans cet environnement bien drainé, choisissez-lui un terreau spécial plantes vertes. Tassez et arrosez. Pensez à vider la soucoupe quelques minutes après l’arrosage.

 

Cette opération de rempotage aura lieu tous les 2 ans. Si la plante est trop volumineuse pour être rempotée, surfacez c’est-à-dire renouvelez la terre de surface sur

4 cm de profondeur environ.

L’emplacement

 

Installez votre kentia dans un espace lumineux mais sans plus, il s’accommodera même d’une ombre légère. Une indication ? Si la teinte du feuillage s’éclaircit considérablement, votre kentia manque de lumière.

S’il aime des ambiances tempérées à la belle saison, autour de 24°C, il appréciera un peu de fraîcheur en hiver. Placez-le dans une véranda où la température ne descend pas en dessous des 15°C.

En été, vous pouvez également installer votre palmier kentia en extérieur dans un coin frais et ombragé du jardin, bien à l’abri du vent.

 

L’arrosage

 

Le kentia apprécie un arrosage abondant, généralement 2 fois par semaine en période de chaleur. Un repère ? Ne laissez pas la surface de la motte se dessécher totalement. Dès lors que les températures descendent en-dessous de 16°C, ralentissez l’arrosage. Un apport d’eau tous les 15 jours en hiver suffira.

Quelques indications vous aideront à repérer un taux d’humidité inadéquat. Les extrémités des palmes brunissent ? L’atmosphère est trop sèche, vaporisez le feuillage avec de l’eau de pluie ou une eau du robinet que vous aurez laissée reposer plusieurs heures pour que le calcaire se dépose au fond. Vous pouvez également profiter d’une petite pluie estivale pour sortir votre palmier kentia.

 

La fertilisation

 

Pour favoriser la croissance, lente il faut le dire, apportez un engrais à libération lente deux fois par an, au printemps et en été.

 

La taille

 

Elle est inutile. Procédez par contre à un nettoyage régulier : coupez les feuilles mortes à la base au fur et à mesure ; coupez les extrémités abîmées des feuilles avec un ciseau désinfecté.

Repérer les petits défauts d'entretien et les maladies

Malgré une attention régulière, il arrive que les plantes rencontrent quelques incidents de parcours. Dans le cas du palmier kentia, rien de dramatique et surtout rien qui ne puisse facilement se régler !

Des feuilles décolorées

 

Il n’est pas rare que les feuilles d’un palmier kentia deviennent jaunes ; il s’agit le plus souvent d’un défaut d’arrosage. Les feuilles de votre kentia jaunissent parce que l’arrosage est trop important. Griffez la surface avec précaution pour l’aérer et laissez bien sécher. Assurez-vous que la soucoupe sous le pot est bien vide. Coupez les feuilles jaunes à la base. Ne reprenez l’arrosage (en le réduisant) que lorsque le terreau a bien séché en surface. Si le problème persiste et que votre palmier kentia jaunit de nouveau, dépotez, supprimez le terreau totalement en prenant soin de ne pas abîmer les racines et rempotez dans un terreau renouvelé.

 

Si l’extrémités des palmes brunissent (ou deviennent jaunes) deux causes sont à envisager : le manque d’eau ou l’excès d’engrais. Commencez par vaporiser le feuillage une à deux fois par semaine et observez le résultat. Assurez-vous en parallèle que votre plante n’est pas placée dans un courant d’air, proche d’une source de chaleur ou d’un climatiseur. Réduisez la fertilisation.

Des indésirables

 

Parce que la santé de votre plante n’a pas de prix, offrez-lui une observation régulière à la recherche de petits insectes ravageurs friands de plantes vertes en général et parfois de palmiers en particulier.

 

Les araignées rouges par exemple qui surviendront au cœur d’un été chaud et sec. Douchez votre kentia en pluie fine, les acariens détestent cette humidité imposée et assurez-vous pour prévenir leur retour de brumiser régulièrement les feuilles de votre plante.

 

En cas d’apparition de cochenilles repérables aux amas cotonneux qu’elles forment sur les feuilles, nettoyez les palmes avec un coton imbibé d’alcool à 70°.

 

Enfin, tenez votre chat préféré un peu à distance. Non pas par danger pour lui, le kentia n’est pas toxique mais il est par contre un jouet bien tentant avec ses grandes tiges et ses jolies feuilles bien souples !

Notre sélection de palmiers d’intérieur

Palmier d'Arec

À partir de 2,50 €

Palmier nain

6,61 €

Yucca - Pot de Ø.24 cm

37,95 €

Comment bien choisir un palmier pour son intérieur ?

Lire la suite

Comment entretenir les plantes d’intérieur ?

Lire la suite

10 plantes vertes à grandes feuilles pour donner vie à votre intérieur

Lire la suite