La plante du mois : l'agapanthe

La plante du mois : l'agapanthe

L’agapanthe assure le spectacle tout l’été avec ses grosses ombelles bleu ciel. La forte présence graphique de cette vivace sud-africaine s’apprécie au jardin comme sur la terrasse. Hors climat doux, on la cultive en pot à hiverner hors gel.

Agapanthe : Fiche d’identité

Nom : Agapanthus (famille des Amaryllidacées). 

Mode de vie : extérieur.

Type : vivace touffue à racines charnues et à feuillage persistant ou caduc.

Dimensions : H (en fleurs) : 30 à 150 cm et E : 20 à 60 cm.

Floraison : juin à septembre.

Exposition : soleil. 

Sol : humifère, profond, drainé. 

Rusticité : -5 à -12 °C selon l’espèce.

Culture et entretien de l’agapanthe

L’agapanthe se plante au printemps lorsque le risque de gelées est écarté. En climat doux, une plantation automnale est aussi possible. Pour une floraison optimale, offrez-lui un emplacement bien ensoleillé, chaud et abrité des courants d’air. Une mi-ombre légère est envisageable en climat doux. L’agapanthe préfère un sol profond, humifère, frais toute la belle saison, mais drainant en hiver. Elle tolère bien le calcaire et un peu de sécheresse estivale quand elle est bien implantée en pleine terre.

Pour soutenir la reprise, arrosez-la régulièrement les deux premiers étés. Veillez à ce que le sol reste frais, pas humide, pendant la floraison pour prolonger cette dernière. En pot, l’agapanthe nécessite un à deux arrosages par semaine de mai à août selon la taille du pot. Ajoutez un engrais spécial plantes fleuries tous les 15 jours sur la même période.

La taille de l’agapanthe se limite à couper les ombelles défleuries sur les jeunes sujets pour éviter que la plante ne s’épuise à faire des graines. En revanche, sur les agapanthes plus matures, conservez-les, car elles sont très décoratives et durables.

En automne, hors climat doux sans gelée (ou rare et de courte durée), paillez la souche de l’agapanthe installée en pleine terre avec un épais matelas de feuilles mortes ou de frondes de fougères. Le feuillage meurt généralement à -5 °C, mais la souche peut résister, selon l’espèce et la variété, à des températures descendant sous -12 °C pendant de courtes périodes.

En climat froid, continental ou montagnard, préférez la culture de l’agapanthe en pot afin de lui épargner le froid hivernal en la rentrant dans une pièce hors gel jusqu’au printemps. Ne tardez pas à l’hiverner en automne, car l’agapanthe est encore moins rustique en pot qu’en pleine terre. Réduisez alors les arrosages en évitant juste que le substrat dessèche complètement. Il est normal que le feuillage des variétés caduques sèche. 

Nettoyez les feuillages en fin d’hiver et apportez un peu de compost ou de fumure organique aux agapanthes installées en pleine terre. 

Conseil Jardiland : rempotez uniquement quand la plante commence à être à l’étroit. En effet, l’’agapanthe en pot fleurit mieux quand ses racines ne sont pas au large dans leur contenant.

Conseils de plantation de l’agapanthe

Avant de planter votre agapanthe en pleine terre, choisissez avec soin son emplacement, car elle n’aime pas être déplacée. Manipulez-la avec précaution, car ses grosses racines charnues cassent facilement. Hydratez la motte pendant une dizaine de minutes dans un seau d’eau avant plantation. 

Ameublissez le sol sur une profondeur d’au moins 40 cm. Ajoutez des billes d’argiles, des graviers ou des petits cailloux si la terre est de nature compacte pour améliorer le drainage. Amendez également avec du terreau de feuilles. Installez la plante en veillant lui laisser 40 cm d’espace vital tout autour. Rebouchez et arrosez copieusement. 

Pour une plantation de l’agapanthe en pot, optez pour un contenant d’au moins 40 cm en tous sens aussi large que profond. Prévoyez 3 godets par pot de ces dimensions (toujours cette idée que les racines soient à l’étroit !). Vérifiez la présence de trous de drainage et améliorez ce dernier avec une couche de billes d’argile au fond du pot. Utilisez un terreau pour géraniums ou plantes fleuries. Utilisez une soucoupe pendant la belle saison, mais retirez-la durant l’hiver pour limiter les excès d’humidité.

Conseil Jardiland : si votre agapanthe ne fleurit pas le premier été, c’est qu’elle est encore trop jeune ou qu’elle manque de soleil ! Soyez patient, la touffe de l’agapanthe s’élargira au fil des années en drageonnant et produira de plus en plus de fleurs.

Le bon choix

Il existe un large choix d’agapanthes à la rusticité différente selon leur espèce. 

Les agapanthes peu rustiques comme Agapanthus praecox offrent de grosses ombelles bleu ciel ou blanc pur pour la variété ‘Albus’ et un feuillage persistant large et épais. Résistantes à la sécheresse, elles sont très présentes dans le Midi ou en Bretagne, profitant de la douceur du climat. Ailleurs, il est préférable de cultiver une agapanthe rustique, souvent obtenue à partir de croisements de plusieurs espèces (africanus, campanulatus…) Son feuillage caduc est long et étroit. Les ombelles plus petites déclinent selon la variété une large palette de teintes allant du blanc pur au violet foncé en passant par toute une gamme de bleu. 

Pour les espaces réduits, il existe des variétés d’agapanthes naines qui ne dépassent pas 30 à 40 cm en fleurs et qui sont parfaites en pot, même sur un balcon.

En un mot : l’agapanthe est un choix végétal excellent pour fleurir en abondance et sans beaucoup d’entretien le jardin ou la terrasse. Plus belle d’année en année, jamais malade ou parasitée, elle se glisse dans les décors romantiques, modernes, exotiques ou naturels. Seule ou en compagnie, elle fait toujours son (grand) effet !

Notre sélection

Agapanthe

À partir de 5,50 €

Agapanthe 'Albus'

À partir de 2,95 €

Agapanthe bleu

À partir de 7,90 €

Dahlia : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Géranium : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Hortensia : variétés, plantation et entretien

Lire la suite