Houx : plantation, entretien et taille

Houx : plantation, entretien et taille

Qu’il soit utilisé pour constituer une haie ou un massif, ou bien en tant qu’élément décoratif de nos tables de Noël, le houx séduit par son feuillage épineux d’un beau vert ou panaché et ses petites baies rouges éclatantes. Il est très résistant, supportant à la fois le froid, la pollution ou encore les embruns du bord de mer. À n’en pas douter, c’est un arbuste à avoir dans son jardin !

Présentation du houx

Le houx est un arbuste rustique au feuillage persistant appartenant à la famille des Aquifoliacées et au genre Ilex qui regroupe près de 400 espèces distinctes. Ilex aquifolium, le houx commun, est le seul qui pousse de manière spontanée dans les sous-bois européens. Pouvant vivre des siècles, le houx atteint facilement 4 à 6 m de hauteur malgré une croissance plutôt lente.

La feuille de houx, épineuse sur ses bords, est vernissée et d’un beau vert profond ou bien panachée. Certaines variétés n’ont cependant pas de feuilles épineuses.

Alors que la fleur de houx est peu visible et d’un intérêt réduit, le fruit est une drupe esthétique, de couleur rouge vif, orange ou jaune qui apparaît dès le mois de septembre et jusqu’au mois de mars. Sa présence hivernale en fait le candidat idéal pour décorer les maisons durant les fêtes de fin d’année. Les oiseaux comme les merles les apprécient également. Attention cependant ! Les baies sont toxiques pour l’homme.

Le saviez-vous ? Le houx est une espèce dioïque, le houx mâle et femelle étant deux plantes distinctes. Il est donc essentiel de planter chacun des sexes afin d’obtenir ses baies rouges décoratives.

Espèces et variétés de houx

Le houx est un arbuste ornemental qui demande très peu d’entretien et s’adapte facilement. Il est en général rustique jusqu’à -15 °C, hormis les espèces de houx au feuillage panaché. Parmi les espèces et variétés intéressantes, citons : 

– Ilex aquifolium, le houx commun, qui comporte des baies rouges sur les individus femelles. Son port dressé en fait un bon candidat pour la constitution de haies. Il peut atteindre jusqu’à 20 m de hauteur. Il regroupe diverses variétés telles que ‘Argentea Marginata’, aux feuilles bordées de blanc et aux baies rouge corail, ‘Madame Briot’, aux feuilles dorées sur leur bord ou ‘J.C. van Tol’, qui est une variété autofertile (plante portant les fleurs mâles et femelles) aux feuilles non épineuses.

– Ilex crenata, le houx crénelé, qui ne comporte pas d’épines et se distingue par ses baies noires. Il se divise en plusieurs variétés telles que ‘Convexa’ ou ‘Golden Gem. Il est souvent utilisé en alternative au buis pour former des plantes topiaires ou des petites bordures.

– Ilex verticillata, le houx verticillé, qui comprend des sujets mâles et femelles, ces derniers offrant de nombreuses baies rouge écarlate. Durant la saison hivernale, son feuillage devient rouge.

– Ilex x meserveaeBlue Prince’ et ‘Blue Princess’, au feuillage bleuté.

Plantation du houx

Le houx peut s’épanouir dans tous les types de sols même s’il préfère les terres légèrement acides, riches, légères et profondes. Les sols très calcaires sont à éviter. Choisissez un emplacement peu exposé au vent, à l’ombre ou à la mi-ombre pour les variétés à feuillage uni et au soleil pour les variétés panachées, qui sinon perdent leur couleur. Attention toutefois ! Le houx peut souffrir de la sécheresse. 

Pour planter du houx, attendez la saison automnale afin de favoriser l’enracinement, sinon procédez au printemps. N’hésitez pas à creuser un large trou et prévoyez un espace de 2 à 3 m des murs et autres arbustes, en fonction de la taille que devrait atteindre votre houx une fois adulte.

Culture et entretien du houx

Le houx ne demande aucun entretien particulier. Cependant, étant donné qu’il craint la sécheresse, n’hésitez pas à l’arroser régulièrement en période de fortes chaleurs. Les jeunes sujets nécessitent d’ailleurs un arrosage plus suivi et  ne pas attendre que la terre se dessèche entre chaque arrosage. Il est possible de pailler leurs pieds afin d’y maintenir l’humidité.

Taille du houx

La taille d’un houx isolé se fait au sécateur en le rabattant afin de conserver son port élégant. Procédez pour cela en juin ou en septembre, de même que pour une plante formée en art topiaire.

En ce qui concerne les haies de houx, pratiquez une seule taille par an, au mois de mars, avant la reprise de la végétation. Éliminez alors les branches mortes et malades.

Maladies et parasites du houx

Le houx résiste en général assez bien aux maladies et parasites, du moins s’il est cultivé dans de bonnes conditions. Il peut toutefois faire l’objet d’attaques de pucerons, de cochenilles ou encore être victime de la mouche du houx. Pour lutter contre cette dernière, supprimez les feuilles touchées puis brûlez-les. La pulvérisation d’huile de colza sera un bon traitement pour se débarrasser des cochenilles. Enfin, pour les pucerons, introduisez sur l’arbuste des coccinelles, qui en sont friandes.

Notre sélection

Houx

À partir de 15,50 €

Houx à Feuilles De Châtaignier

À partir de 103,26 €

Houx 'nana'

À partir de 59,50 €

Houx (ilex aquifolium) : un arbuste à (re)découvrir

Lire la suite

Gardénia : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Hellébore : plantation, entretien et taille

Lire la suite