Comment bien intégrer de jeunes poules dans un poulailler ?

Comment bien intégrer de jeunes poules dans un poulailler ?

Si vous possédez déjà un poulailler, vous souhaitez peut-être l’agrandir, ou bien le rajeunir. En effet, des poules âgées pondent moins souvent, voire plus du tout après quelques années pour les poules pondeuses. Les poules d’ornement pondent de manière plus espacée, mais plus longtemps. Il est donc peut-être temps d’amener de jeunes poules dans votre basse-cour ! En prenant quelques précautions, l’intégration se fera au mieux. Découvrez nos conseils pour intégrer une nouvelle poule à votre poulailler.

Le comportement des poules

Les poules ont un comportement grégaire et apprécient la vie en communauté. Il faut savoir qu’à l’intérieur d’un groupe de poules, une hiérarchie existe. Chacune y a un rôle et une place. Par conséquent, une nouvelle poule qui intègre le groupe doit évaluer son organisation afin d’y faire sa place.

 

D’autre part, l’arrivée d’une jeune poule vient modifier la hiérarchie mise en place et peut, dans certains cas, générer une certaine agressivité vis-à-vis de la nouvelle. D’ailleurs les réactions peuvent varier en fonction des caractères, certaines seront plus tolérantes que d’autres.

Aussi, il est préférable d’introduire dans la basse-cour deux poules en même temps plutôt qu’une seule : elles auront plus de chance de s’insérer facilement. Car une seule poule pourra plus facilement se faire attaquer par le reste du groupe, alors que deux auront plus de possibilités de se défendre.

 

De plus, les poules qui se ressemblent s’entendent mieux que si elles ont de grandes différences. Cela concerne le physique mais aussi le caractère. Par exemple, de grandes poules ne toléreront pas très bien l’arrivée d’une poule naine (et inversement). Et des poules plutôt tranquilles verront d’un œil méfiant la venue d’une camarade hyperactive !

 

Naturellement, chaque volatile a ses propres caractéristiques. Mais plus elles auront de traits communs, mieux elles s’entendront ! En général, évitez les différences de taille au sein d’un poulailler.

Avant d'adopter de nouvelles poules

Le premier point à considérer si vous souhaitez prendre une ou plusieurs nouvelles poules est la taille de votre cheptel et du poulailler. Assurez-vous que chaque volatile aura assez d’espace pour être à l’aise. Cela concerne le poulailler mais aussi l’espace extérieur dans lequel vous les ferez sortir.

 

Vous vérifierez également la place disponible sur les perchoirs et si le nombre de pondoirs est suffisant. Peut-être est-ce l’occasion de changer d’équipement et d’en prendre un plus grand afin d’accueillir au mieux vos nouvelles poules ?

 

Dans nos magasins, de nombreux modèles de poulaillers sont adaptés à vos besoins. Du petit modèle pour 2 poules jusqu’au plus grand pour 10 à 12 poules, en passant par les intermédiaires, vous trouverez celui qui vous conviendra.

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre article sur démarrer son poulailler.

 

Conseil Jardiland : de manière générale, plus le poulailler sera grand, plus les poules auront de l’espace pour se déplacer ou se mettre à l’écart si elles le souhaitent, plus elles seront heureuses !

Comment intégrer de nouvelles poules dans un poulailler ?

Suivez quelques étapes afin que l’intégration de la ou des nouvelles poules se fasse aisément.

 

Que faire avant de mettre les jeunes poules dans le poulailler ?

 

Tout d’abord, afin d’éviter d’éventuelles maladies et contaminations, veillez à vermifuger la ou les nouvelles poules avant de les placer dans le poulailler. À cause du stress (inévitable) causé par leur nouvel environnement, elles peuvent être plus susceptibles d’attraper des vers.

 

Vous les laisserez donc à l’écart du poulailler durant environ deux semaines (c’est une sorte de quarantaine), ce qui vous assurera que vos jeunes poules sont en bonne santé.

De plus, il est déconseillé de consommer les œufs de poules vermifugées pendant trois semaines après le début de la cure. Vous profiterez de ces deux semaines pour qu’elles se familiarisent avec vous !

 

La deuxième étape consiste à mettre les nouvelles arrivantes dans un enclos à part, mais proche du poulailler existant. Ainsi, elles s’habitueront progressivement à leur présence respective.

 

Une intégration progressive

 

Puis, au bout de 24 à 48 heures, intégrez les jeunes poules dans le poulailler. Le soir est le moment optimal pour le faire, car les gallinacées iront sur leur perchoir en prévision de la nuit et ne seront plus aussi actives qu’en journée.

Par prudence, vous pouvez laisser les nouvelles venues dans une boîte que vous placerez à l’intérieur du poulailler. Ainsi, le groupe aura toute la nuit pour s’habituer à la présence et à l’odeur des nouvelles !

 

Le lendemain, faites sortir les autres poules du poulailler, afin de laisser les nouvelles faire connaissance avec leur nouvelle habitation tranquillement. Puis, réintroduisez les poules mais pas toutes en même temps, les unes après les autres. De cette manière, la cohabitation se passera mieux.

 

Lorsque tout le monde est réuni au sein du poulailler, conservez une séparation grillagée.

En effet, le premier jour, vous continuerez à nourrir les jeunes poules séparément des autres. Ainsi, elles poursuivent leur prise de contact petit à petit. Si tout se passe bien, enlevez la séparation de sorte que les petits volatiles se mélangent.

 

Mettez des abris et des obstacles visuels pour qu’elles puissent s’y cacher si besoin et ne pas être en permanence visibles des autres poules.

 

Conseil Jardiland : la mise ensemble des nouvelles et anciennes poules doit s’effectuer dans un endroit clos. Car en cas de poursuite, les nouvelles poules pourraient s’affoler et s’enfuir hors du jardin…

Observez les premiers jours de cohabitation

 

Surveillez les premiers jours afin de vérifier si l’entente entre les volatiles a lieu. Si les nouvelles venues restent dans leur coin, c’est un comportement normal et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Prévoyez un coin « repas » et un point d’eau en plus au cas où elles ne seraient pas encore autorisées à dîner avec les autres…

 

En revanche, si les anciennes leur courent après ou les attaquent trop souvent, ou si vous constatez que les jeunes poules ne se nourrissent pas comme elles le devraient, laissez-les dans un abri séparé encore quelques jours. La familiarisation peut en effet prendre plus de 24 heures ! Lors de l’intégration des jeunes poules, vous pouvez détourner de temps en temps l’attention des plus anciennes avec quelques friandises naturelles

A l’inverse, si vous constatez de trop nombreuses bagarres, il est aussi possible de mettre temporairement à l’écart les poules agressives, durant quelques jours. En principe, les plus bagarreuses sont les poules dominantes, qui sont généralement les plus anciennes…

 

Il existe des compléments alimentaires qui aident à prévenir et à limiter le picage entre les petites volailles, n’hésitez pas à leur en donner ! Vous trouverez par exemple le Volacrine fortifiant anti-picage de Plume & Compagnie, ou bien le Pluma-Pick de Francodex qui stimule aussi la pousse des plumes.

 

La phase d’intégration des jeunes poules dans le poulailler peut aller de 10 à 20 jours. La présence d’un coq est intéressante. Car après les premières minutes où il ira les voir pour parader et s’accoupler, il les adoptera et surtout après, généralement, il interviendra s’il y a une bagarre en s’interposant entre les protagonistes !

Conseil Jardiland : même si vous n’avez qu’une poule et que vous souhaitez lui offrir une camarade de jeu, surveillez-les quand même les premiers jours ! Car la première ne sera pas forcément disposée à accueillir une congénère. Puis, la hiérarchie entre les deux se mettra en place progressivement.

Garder ses vieilles poules dans le poulailler

Dans la grande majorité des cas, les propriétaires de poules les ont adoptées dans le but d’avoir des œufs ! Or, à partir de 2 ans, elles vont commencer à moins pondre, jusqu’à ne plus le faire du tout après 5 ans. Sachez que la majorité des poules a une espérance de vie de 5 ans, les races anciennes 10 et même parfois 12 ans.

 

Pour autant, vous vous êtes bien sûr attaché à vos petites gallinacées ! Et même si vous prenez de jeunes poules pour continuer à avoir des œufs, les anciennes auront quand même un rôle à jouer.

 

En effet, en les laissant sortir du poulailler dans votre jardin, elles pourront l’entretenir. Car elles élimineront certains nuisibles qui peuvent s’attaquer à vos plantes, comme les limaces ou les escargots.

En leur laissant l’accès au verger, elles le nettoieront des parasites enfouis dans le sol ou dans les fruits tombés. Par leur grattage, elles limiteront la mousse dans la pelouse.

 

Par ailleurs, les fientes des poules représentent un bon engrais pour votre sol. En effet, elles contiennent un certain nombre d’éléments bénéfiques comme le phosphore, l’azote ou le potassium. Aussi, ne jetez pas la litière quand vous nettoyez le poulailler, mais ajoutez-la à votre compost. La fiente de poule étant très concentrée, ne l’utilisez pas telle quelle sur vos plantes.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre articles sur comment élever des poules pondeuses.

 

Afin de préserver la vie sauvage, l’animal dont vous venez de faire l’acquisition ne doit pas être relâché dans le milieu naturel.

Notre sélection pour des poules heureuses

Poulailler/Clapier Hippie L.122 x l.62 x H.93 cm

Capac

215,00 €

Produit pousse plume Puma-Pick pour volaille 250 g

Francodex

14,50 €

Poulailler large Square L.277 x l.188 x H.180 cm

Lifland

727,95 €

Mélange graines et céréales poule pondeuse super 20 kg

Belcanto

17,95 €

Plume & Compagnie - Volacrine anti picage 250 ml

Plume & compagnie

11,95 €

Magalli - Bon'Bec Color pour poule 180 g

Magalli

8,95 €

Comment bien choisir sa poule pondeuse ?

Lire la suite

Comment bien nourrir ses poules ?

Lire la suite

Protéger ses poules de la canicule

Lire la suite