Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Accueillir des poules dans son jardin

Accueillir des poules dans son jardin

Jolies fermières rousses, cocottes à la robe chamarrée, tantôt discrètes, tantôt caquetantes, sans nul doute les poules animent nos jardins ! Aux plus jeunes, elles offrent l’apprentissage des soins quotidiens et le plaisir de la collecte des œufs. Aux plus âgés, elles permettent de valoriser les restes de cuisine et de lutter naturellement contre les nuisibles. Quelles fabuleuses alliées ! Mais, attention, élever des poules ne s’improvise pas : les accueillir chez soi suppose quelques réflexions préalables et quelques aménagements.

Se poser les bonnes questions avant de se lancer

Vous avez l’intention d’élever des poules dans votre jardin ? Quelle bonne idée ! Pour que l’installation de vos futures pensionnaires soit réussie, il nous semble important d’attirer votre attention sur les éléments suivants :

– Une poule n’est pas faite pour vivre seule. La solitude lui pèse. Il est donc indispensable d’acheter au minimum deux poules.

– Une poule fait du bruit. Moins qu’un coq bien entendu, mais il faut avouer que la poule est bavarde. Prévenir vos voisins de votre souhait d’en accueillir chez vous est toujours conseillé.

– Une poule nécessite de l’attention toute l’année. Bien qu’elle soit débrouillarde, la poule dépend de vous pour s’alimenter, s’abreuver, se loger dans de bonnes conditions et… récolter ses œufs. En cas d’absence de votre domicile, il est important de savoir sur qui compter pour en prendre soin.

Le saviez-vous ? Aucune autorisation particulière n’est généralement requise pour les particuliers qui souhaitent installer des poules dans leur jardin. Des arrêtés municipaux peuvent cependant encadrer l’installation d’un poulailler. Pensez à vous renseigner en mairie, et à consulter le règlement de votre lotissement le cas échéant.

Mon jardin, un lieu de vie adapté pour des poules ?

Qu’il soit campagnard ou urbain, tout jardin est susceptible d’accueillir des poules. Son aménagement dépend de votre souhait de voir ou non gambader vos pensionnaires sur toute l’étendue de votre terrain. Bref, choisir entre l’enclos à poules ou la totale liberté de va-et-vient. Et il n’y a pas de meilleure solution : les avantages et inconvénients sont partagés.

L’enclos pour poules 

Ses + : protection contre les prédateurs (renard, fouine, buse), moins voire pas de contact avec les oiseaux sauvages (vecteurs de maladies) si grillage avec maille fine.

Ses – : travail d’aménagement, coût d’installation supplémentaire, surface de jardin perdue.

Une surface minimale de 1,5 m² par poule est souvent recommandée. Dans ce cas, toute végétation disparaîtra du sol de l’enclos. Le comportement de grattage des poules à la recherche de nourriture et le piétinement viendront à bout du moindre brin d’herbe. C’est un choix. Si vous souhaitez que le sol de l’enclos reste « vert », une surface minimale de 2 m² par poule devrait être proposée (mais n’hésitez pas à leur laisser plus !).

Des poules en liberté dans le jardin

Ses + : aucune installation spécifique à prévoir, surface accessible plus importante, possibilité d’évoluer dans un environnement plus diversifié.

Ses – : protection moindre à nulle contre les prédateurs, fuite hors de la propriété.

Gardez en mémoire qu’une poule gratte, creuse et picore, en bon omnivore, graines de semis, jeunes pousses du potager… Veillez donc à protéger les « zones à éviter » et prévoyez au minimum une surface de vie de 2 m² par poule.

Le poulailler, un logement à ne pas négliger

Vous avez choisi d’élever vos poules dans un enclos ou au contraire de leur laisser la possibilité de vagabonder dans votre jardin, c’est une chose. Il vous reste maintenant à prévoir leur logement à savoir le poulailler.

Vous trouverez dans le commerce une large variété de poulaillers pour le jardin à monter soi-même. Leurs formes et leurs couleurs importent bien peu aux poules. Par contre, assurez-vous que le poulailler dispose d’une espace de repos muni d’un ou plusieurs perchoirs et d’un espace de ponte (également appelé pondoir). Un poulailler dont la surface de repos est égale à 1 m² peut raisonnablement accueillir deux à trois poules. Veillez enfin à ce que le poulailler ne repose pas directement sur le sol : il doit être surélevé et muni d’une rampe d’accès afin de garantir une certaine isolation contre le froid et l’humidité du sol.

Bon nombre de poulaillers en kit disposent d’un enclos grillagé attenant. Ce sont là des espaces souvent insuffisants pour les poules. À moins qu’ils s’ouvrent sur un enclos digne de ce nom ou sur le jardin tout entier…

Les poules craignent farouchement l’humidité, les courants d’air et l’excès de chaleur. Ne négligez donc pas l’emplacement que vous réserverez à leur logement. Ainsi, l’ouverture du poulailler ne doit en aucun cas être orientée du côté des vents dominants. Le choix d’une zone plus ombragée pour son installation évitera également une montée en température du poulailler en été.

Notre sélection

Poulailler Cottage L. 149 x l. 75 x H. 80 cm

153,50 €

Poulailler Cocoon L. 199 x l. 71 x H. 105 cm

294,00 €

Filet-enclos pour poules 12 mètres

Lifland

102,95 €

Poulailler Palace L. 231 x l. 97 x H. 151 cm

379,00 €

Comment créer un habitat confortable pour mon chat ?

Lire la suite

Comment bien nourrir son chat ?

Lire la suite