Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Tulipe : plantation et entretien

Tulipe : plantation et entretien

Indémodable depuis des centaines d’années, la tulipe est la plante bulbeuse la plus populaire au printemps. Prodigue en coloris variés et éclatants, elle tient longtemps en fleurs tout en offrant une grande facilité de culture. Elle se rend ainsi indispensable au jardin comme sur les balcons.

Présentation de la tulipe

De la famille des liliacées, la tulipe est une plante bulbeuse. Elle pousse donc à partir d’un bulbe qui contient des réserves nutritives permettant aux racines, aux feuilles et à la tige florale de se développer. Le bulbe de la tulipe a une forme d’oignon, pointu en haut et arrondi ou plat à la face inférieure. Il passe l’hiver en terre et démarre sa végétation en début de printemps pour fleurir à partir de la fin mars ou du début avril. La floraison est soit hâtive, soit tardive et peut tenir jusqu’à fin mai. 

Le bulbe s’épuise au fur et à mesure de la croissance de la plante et de sa floraison, mais il refait ses réserves grâce à la photosynthèse réalisée par ses feuilles et aux éléments nutritifs puisés dans le sol. 

Le feuillage de la tulipe pousse avant la tige florale qui apparaît ensuite au cœur. Rubané et dressé puis légèrement retombant, il est très épais. La tige florale épaisse également et rigide porte une fleur unique ouverte en coupe plus ou moins serrée ou en étoile. Les pétales sont simples ou doubles, à bord lisse, frangé ou recourbé selon la variété. Tous les coloris existent, sauf le noir, avec des fleurs unies, bicolores ou tricolores. 

Après la floraison de la tulipe, une capsule à trois compartiments se forme, contenant des graines.

La hauteur des tulipes varie selon l’espèce et la variété, elle se situe entre 15 et 80 cm. En dehors des tulipes horticoles, on peut adopter également des tulipes botaniques, plus résistantes et rustiques, qui se naturalisent souvent et se multiplient seules. 

Le saviez-vous ? La tulipe est en vogue depuis son introduction en Hollande au XVIe siècle, puis en France. Elle venait de Turquie, et s’échangeait déjà sur les routes commerciales allant d’Asie jusqu’en Europe. Elle fut à l’origine de la « tulipomania » en Hollande au début du XVIIe siècle et qui provoqua une spéculation financière entraînant de nombreuses faillites à l’époque, car ce bulbe très recherché était devenu plus cher que les métaux précieux.

Espèces et variétés de tulipe

La tulipe horticole, Tulipa gesneriana, comprend des milliers de variétés, et d’autres obtentions arrivent chaque année. Elle est disponible dans un grand nombre de hauteurs, de couleurs et de formes de fleurs. Elle est divisée en catégories : simples ou doubles hâtives, simples ou doubles tardives, frangées, à fleurs de lys (à pétales recourbés et pointus), perroquet (à pétales frangés), à fleurs de pivoine (très doubles) Darwin, Triomphe (grandes fleurs globuleuses), Rembrandt… 

Ce vaste choix donne de multiples possibilités d’associations au jardin comme en pot et jardinières. 

Les tulipes botaniques proposées pour la culture d’ornement sont moins nombreuses, mais assez diversifiées également au niveau des coloris et des formes de fleurs. Elles sont souvent de plus petites hauteurs que les variétés horticoles. Parmi les plus répandues on trouve Tulipa greigii, T. fosteriana, T. sylvestris poussant dans une mi-ombre partielle, Tulipa tukestanica dont les tiges portent plusieurs fleurs en mars-avril, T. clusiana, T. kaufmanniana.

Conseil Jardiland : pour repérer l’emplacement des tulipes qui restent en terre une fois le feuillage coupé, afin de ne pas blesser les bulbes lors de plantations ultérieures, placez un petit tuteur près de chaque bulbe, en le faisant ressortir de 15 cm.

Plantation de la tulipe

La tulipe pousse dans tous les sols bien drainés, mais elle apprécie davantage les sols légers. L’exposition ensoleillée lui permet de mieux fleurir. 

La plantation de la tulipe se fait en automne, d’octobre à la mi-novembre, avant que la baisse des températures ne refroidisse trop le sol. Creusez un trou d’une profondeur équivalente à deux fois la hauteur du bulbe. Placez le bulbe au fond, pointe vers le haut, et recouvrez avec la terre sortie du trou. En sol lourd, calez le bulbe sur une épaisseur de sable grossier ou de fins gravillons pour faciliter le drainage. Pour planter des tulipes en groupes ou en bordure, espacez chaque bulbe de 10 à 15 cm environ selon l’envergure adulte de la plante.

Le trou peut se creuser à l’aide d’un plantoir à bulbes creux, qui enlève une carotte de terre que l’on replace ainsi directement au-dessus du bulbe. Ce système est pratique sur les bords d’une pelouse, ou quand on a un grand nombre de bulbes à planter. 

Sur une grande surface, lancez les bulbes de tulipes à la volée et plantez-les où ils sont tombés pour avoir une répartition plus naturelle. Sinon, concentrez les bulbes par taches.

Pour planter la tulipe en pot, optez pour un terreau de plantation additionné de sable et pensez à bien drainé le fond du contenant.

Astuce Jardiland : il est possible de faire fleurir une tulipe dans un vase à bulbes, ou de forcer sa floraison à contretemps, par exemple en hiver afin d’obtenir des fleurs en intérieur au mois de janvier. Par contre, la plante n’arrivera pas, ou de façon dégénérée, à refleurir l’année suivante.

Entretien de la tulipe

Arrosez les tulipes régulièrement pendant la saison de végétation. Pour la tulipe en pot, attendez que le substrat soit sec pour arroser à nouveau (le bulbe est plus sensible à la pourriture cultivé en pot).

Une fois fanées, on peut laisser les tulipes en terre, ou arracher les bulbes une fois les feuillages flétris, pour les garder au sec et dans la pénombre tout l’été, jusqu’en automne où ils seront replantés. 

Les bulbes de tulipes restés en terre se multiplient seuls. Tous les 2 ou 3 ans, ils doivent être divisés, sinon ils restent trop serrés et petits, ce qui donne une floraison moins importante et une croissance plus réduite. Cette division s’effectue après la fanaison des feuilles, en déterrant tous les bulbes et en éliminant ceux qui sont trop chétifs ou pourris.

Taille de la tulipe

L’entretien de la tulipe passe avant tout par la taille. 

Une fois la floraison de la tulipe fanée, coupez la tige florale, mais sans toucher aux feuilles. Celles-ci doivent en effet continuer à effectuer la photosynthèse qui permettra au bulbe de se régénérer. 

Quand le feuillage est sec, coupez-le au ras du sol.

Maladies et parasites de la tulipe

Limaces et hannetons peuvent attaquer la plante au début de sa croissance. En terrain trop humide, des maladies cryptogamiques se développent également. Drainez et paillez le sol dans les massifs avec un paillage organique très fin.

Notre sélection

Tulipe Fire Wings x8 12/+

Kapiteyn

4,95 €

Jardiland - Tulipe double hâtive en mélange x12

Jardiland

4,95 €

Jardiland - Tulipe perroquet en mélange x12

Jardiland

4,95 €

Coquelicot : semis, culture et entretien

Lire la suite

Jacinthe : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Millepertuis : plantation, culture et entretien

Lire la suite