Rafraîchir son chien en été

Rafraîchir son chien en été

Votre chien n’est doté de glandes sudoripares qu’aux pattes, entre les doigts, ce qui lui laisse peu de marge de transpiration et donc peu de possibilité de réguler sa température corporelle. S’il a chaud, il n’aura comme autre choix que d’haleter pour faire entrer de l’air plus frais et évacuer la chaleur par l’intermédiaire de sa langue. Mais en cas de forte chaleur, cela ne suffira pas et ce sera alors à vous de lui venir en aide. Voici quelques conseils…

Rafraîchir mon chien en été : les indispensables

Un accès permanent à l’eau

 

De l’eau fraîche, propre et en accès libre que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, chez vous, lors de vos déplacements en voiture ou durant la promenade. Pour encourager votre chien à s’hydrater et lui apporter plus de fraîcheur encore, vous pouvez également avoir recours au glaçon mais sous certaines conditions. Votre chien ne doit pas avoir une dentition fragile ou abîmée, et le risque d’étouffement doit être pris en compte. Ainsi, préférez de la glace pilée ou mieux encore, un gros bloc de glace.

 

Placez ce dernier dans une gamelle d’eau, votre chien pourra le lécher à la demande ; les plus joueurs apprécieront, les plus curieux seront intrigués, les plus paresseux se contenteront de laper l’eau ainsi rafraîchie. Et pour les plus peureux et les plus difficiles, prévoyez toujours une gamelle “normale” en parallèle.

Un lieu de vie adapté

 

Il doit être frais à toute heure. En cas de canicule, permettez à votre chien de rester à l’intérieur, dans une pièce où règne fraîcheur et pénombre, de préférence carrelée. Le lieu doit être régulièrement aéré. Il peut être rafraîchi avec un ventilateur que vous placerez à proximité de votre chien – s’il n’a pas peur – mais pas trop près non plus. Si la pièce est climatisée, la température sera idéalement de 25°C ; votre chien sera confortable et le choc avec l’extérieur lors des sorties sera réduit.

 

Si votre chien reste à l’extérieur, proposez-lui impérativement un espace à l’ombre, dans l’endroit le plus frais du jardin, sur un sol frais lui aussi. Assurez-vous qu’il ne s’expose par au soleil car si les chiens qui souffrent de la chaleur vont, pour la plupart, rechercher ombre et fraîcheur, certains aiment s’allonger en plein soleil et risquent de s’y endormir !

Dedans comme dehors, pour plus de confort encore, pensez au tapis rafraichissant. Bon nombre de modèles sont prêts à l’emploi, sans nécessiter de réfrigération au préalable et permettent à la température corporelle de s’abaisser d’une dizaine de degré.

 

Une hydratation corporelle régulière

 

Offrez-lui un plan d’eau, à l’ombre bien sûr. Qu’il s’agisse d’une grande bassine, d’une pataugeoire ou d’une petite piscine pour chien, votre compagnon s’y trempera ou s’y prélassera selon ses envies. Veillez à ce que l’eau soit renouvelée régulièrement, propre et pas trop froide.

Lors des promenades, vous pouvez l’amener vers un point d’eau. Attention toutefois à ce que la baignade ne tourne pas à la séance de jeu et n’aboutisse à trop de débauche d’énergie. Préférez les bains très matinaux ou en soirée. Si votre chien a chaud, humidifiez-le avant qu’il ne se jette à l’eau.

 

Si votre animal est vieillissant ou n’aime pas la baignade, humidifiez-le régulièrement mais pas n’importe comment. Au gant sur l’ensemble du corps pour une humidification légère. Vous pouvez également avoir recours à un brumisateur ou déposer une serviette humide sur lui périodiquement.

 

Pour un rafraîchissement un peu plus soutenu, mouillez-lui les pattes, les coussinets, le ventre et l’aine – globalement les endroits où il n’y a pas de poil – mais jamais le dos car les gouttes y provoqueraient un effet de réverbération. L’eau doit être fraîche mais jamais glacée.

Un toilettage et des soins estivaux

 

Enlevez de l’épaisseur sans toutefois raser ou même couper trop court car les poils protègent votre chien qui est, lui aussi, sujet aux coups de soleil surtout s’il est clair. Si cela vous est possible, confiez l’opération à un professionnel du toilettage.

 

Brossez votre animal régulièrement pour l’alléger des poils morts, fatigués et de la poussière.

 

Pensez également à la crème solaire. Loin d’être anecdotique, le coup de soleil peut être redoutable pour votre compagnon. Si vous n’avez pas d’autres choix, ponctuellement, que de l’exposer au soleil, il existe des crèmes solaires pour animaux que vous appliquerez sur ses oreilles, sa truffe, son ventre et à l’intérieur de ses cuisses.

Conseil Jardiland : Attention de ne pas substituer cette crème pour animaux par votre lotion solaire.

Sensibilité à la chaleur selon les races

Sachez que les races de chiens nus, tels que le xolo ou chien nu mexicain, le Chinois à crête… sont dotés de glandes sudoripares sur le corps. Ils peuvent donc mieux réguler leur température corporelle en suant, sans avoir besoin, comme les autres chiens, d’ouvrir la gueule et d’haleter. Par contre, un rinçage régulier de leur corps est le bienvenu, pour éviter toute odeur forte…

 

Votre chien fait partie de ces races à museau plat que sont les bouledogues français et anglais, les boxers… ? Ces chiens sont particulièrement sensibles à la chaleur car ils halètent de manière moins efficace, et ont de ce fait plus de mal à réguler leur température corporelle. Surveillez de près ces chiens qui ont tendance à la « surchauffe ».

Protéger mon chien de la chaleur : les bons réflexes

Soyez vigilant(e) pour lui. Selon son âge, son caractère, sa race, votre compagnon ne craindra pas la chaleur de la même manière et n’aura pas toujours conscience du danger. Votre vigilance sera alors précieuse.

 

Par exemple, si votre chien a l’habitude de vous suivre dans vos activités, soyez attentifs. Si vous réalisez des taches au jardin ou si vous profitez d’une séance de bronzage sur la terrasse ou sur la plage, assurez-vous qu’il ne s’est pas installé en plein soleil à vos côtés. Invitez-le à rejoindre rapidement un coin ombragé.

 

Si ce n’est pas un grand buveur ou s’il est vieillissant, aidez-le à s’hydrater en humidifiant sa langue régulièrement mais ne le forcez pas à ingurgiter de l’eau. Vous pouvez également introduire petit à petit des aliments humides comme la pâtée dans ses croquettes, ou mouiller légèrement celles-ci.

Pour stimuler votre compagnon si celui-ci ne se nourrit que très peu, tentez occasionnellement la tranche de pastèque ou un concombre pelé frais.

 

Organisez des activités adéquates. Prévoyez les promenades à des heures très matinales ou tard le soir, à la nuit tombante. Ne stimulez pas trop votre chien, une promenade au pas, sans jeu ni course est préférable. Assurez vous qu’il n’y ait pas de surface au sol trop chaude durant le parcours, de type bitume ou sable sec. Reportez les séances d’apprentissage. Laissez-le profiter de longues siestes à volonté.

 

Évitez les déplacements en voiture. Si vous n’avez pas le choix, faites en sorte que le véhicule soit frais et bien aéré avant que votre animal ne s’y installe et durant le trajet. Si vous avez recours à la climatisation, baissez-la progressivement avant l’arrivée pour que votre compagnon ne souffre pas d’un choc thermique trop sévère. Équipez les fenêtres de pare-soleils. Ayez également recours au tapis rafraichissant.

Prévoyez une longue pause toutes les deux heures environ. Promenez votre chien lentement, à l’ombre, laissez-lui faire une pause et donnez-lui à boire généreusement.

En promenade ou en voiture, assurez-vous d’avoir toujours sur vous, une gourde spéciale ou à défaut une bouteille d’eau fraîche avec une gamelle.

 

Ne laissez jamais votre animal dans une voiture à l’arrêt, même quelques minutes, même à l’ombre. La température d’un habitacle de voiture peut atteindre des températures mortelles pour votre chien très rapidement ; laisser les vitres entrouvertes ou les occulter n’y changera rien ! Concrètement, dès lors que la température extérieure dépasse les 20°C, votre chien ne doit en aucun cas être laissé sans surveillance dans un véhicule.

 

On ne le répètera jamais assez, ne laissez jamais votre chien enfermé dans un véhicule. Dans l’habitacle, les températures peuvent atteindre 70°C. En moins de 30 minutes, votre chien peut succomber, et ce dans d’horribles conditions !

Coup de chaleur : repérez les signes

En cas de fortes chaleurs, le chien n’a d’autres ressources que d’haleter pour tenter de faire descendre sa température corporelle. Normalement fixée à 38.5°C, celle-ci peut rapidement monter d’1 degré par temps chaud. La situation est très sérieuse si elle dépasse les 40.5°C ; une visite chez le vétérinaire s’impose alors sans attendre.

 

Outre la température corporelle, il existe d’autres signes annonciateurs d’un coup de chaleur : un halètement très excessif et prolongé, un regard vitreux, une salive très épaisse, de la bave en fort excès, des gencives très rouges, un rythme cardiaque élevé, des vomissements ou une diarrhée importante.

De même, vous repèrerez les signes d’une déshydratation par la tenue de la peau. Si, lorsque vous pincez le cou de votre chien, celle-ci ne revient pas en place mais reste dressée ou plissée, votre chien est totalement déshydraté. Tous ces symptômes impliquent également une visite immédiate chez le vétérinaire.

 

Enfin, en plus du coup de chaleur, votre compagnon peut également souffrir de coups de soleil. Une trop longue et trop fréquence exposition aux UV a, comme pour l’humain, des conséquences : brûlures, allergie, cancer de la peau. Seront particulièrement sensibles les chiens aux poils clairs, à la peau rose, avec un pelage très ras ou très clairsemé. Généralement, des rougeurs apparaissent ainsi que de vives démangeaisons. Le chien se gratte démesurément et perd ses poils par endroits. Sans traitement approprié, ces irritations provoqueront des inflammations voire une infection. Ici encore, ne laissez pas votre animal sans soin. Et veillez à ce qu’il ne s’expose pas trop au soleil !

 

Conseils Jardiland : Soyez plus vigilants encore avec les vieux chiens, les chiens en surpoids qui ont souvent des pathologies aggravantes mais également les chiens à museau plat qui halètent de manière moins efficace.

Comment bien brosser son chien ?

Lire la suite

Protéger son chien des dangers de l'été

Lire la suite