Primevère : plantation, culture et entretien

Primevère : plantation, culture et entretien

Les primevères égaient, dès la fin de l’hiver, les balcons et les jardins, de leurs couleurs vives. Ces belles printanières n’ont besoin que de peu de soins pour vous enchanter par leur floraison.

Présentation de la primevère

En latin, primo signifie « premier » et veris « printemps », la primevère est donc une des premières fleurs du printemps.  

Les primevères sont rustiques. Selon leur variété, elles peuvent aussi fleurir en automne voire même en hiver, mais c’est la primevère du printemps (Primula veris) qui est la plus commune à l’état sauvage. Les fleurs de primevère peuvent être de couleurs très différentes : bleu, jaune, rouge, rose, blanc. On trouve aussi certaines espèces de deux, voire trois couleurs. 

Leurs formes aussi peuvent être étonnantes. Certaines mesurent entre 20 et 30 cm de hauteur. D’autres, comme la primevère candélabre, possèdent une tige allant jusqu’à 60 cm, alors que Primula acaulis en est pratiquement dépourvue.

 

Le plus souvent, le cœur est jaune. Le contraste avec la couleur des pétales leur donne un charme esthétique très particulier. Les fleurs poussent en bouquets. Elles ont toujours cinq pétales.

Les feuilles, duveteuses et épaisses, se présentent sous forme de rosette. Ce feuillage est, hormis quelques rares exceptions, semi-persistant ou persistant.

Le saviez-vous ? Certaines espèces (environ 50 %) sont originaires de l’Himalaya ! Mais celle que l’on trouve en Afrique du Sud sous le nom de primevère du Cap n’est absolument pas une primevère.

Espèces et variétés de primevère

Il existe plus de 400 espèces de plantes du genre Primula. Pour la grande majorité, ce sont des vivaces herbacées, parfois annuelles. Leur richesse réside dans leurs couleurs vives et leur rusticité. Parmi les plus connues, citons :

– La primevère des jardins ou Primula acaulis, aussi appelée Primula vulgaris, possède des feuilles qui poussent au plus bas, sur la rosette des feuilles. Ces primevères très parfumées sont généralement jaunes, violettes ou blanches et sont comestibles.

– La primevère du Japon ‘Mill Crimson’, ou Primula japonicaMiller’s Crimson’ présente des feuilles en forme de spatule. Elle est très esthétique, ses tiges dressées portant des fleurs en bouquet sur plusieurs niveaux avec de belles couleurs comme le rose, le carmin, le rouge ou le blanc. Elle peut atteindre une hauteur de 30 à 50 cm.

– La primevère officinale ou Primula veris, connue sous le nom de « Coucou », se présente en ombelles parfumées de fleurs jaunes sur des tiges vert pâle. C’est l’espèce la plus fréquemment rencontrée en milieu sauvage.

Le saviez-vous ? Primula auricula (primevère auricule), ou « Oreille d’ours » est l’une des toutes premières plantes à être « collectionnée » au XVIIe s. Dès lors, elle a fait l’objet de concours, avec des règles très précises. Les Britanniques en sont restés friands et continuent la tradition en les exposant dans des « théâtres d’auricules ».

Semis et plantation de la primevère

La plantation des primevères est conseillée au printemps ou en automne. En pleine terre, il est recommandé de préalablement aérer et décompacter le sol. Il doit être à la fois frais et drainé. Préférez plutôt la mi-ombre.

Le semis de la primevère est plus délicat que la multiplication par division de touffe. Si vous préférez semer, faites-le sous abri au printemps, toujours dans un sol bien drainé.

Pour planter la primevère en pot, utilisez des graviers, du sable ou encore des billes d’argile afin d’alléger votre mélange de terreau et de terre.

Culture et entretien de la primevère

La primevère est une plante rustique, poussant naturellement à l’état sauvage. Elle ne craint pas le gel et revient chaque année pour annoncer le printemps. Cependant, pour contrôler sa présence dans votre jardin, ou sur votre balcon, voici quelques gestes simples.

Assurez-vous que la terre soit toujours suffisamment humide, mais pas détrempée. Arrosez-les régulièrement lorsque les précipitations ne sont pas suffisantes, mais toujours dans un terrain bien drainé.

Vous pouvez aussi, pour les primevères en pot ou en jardinière, mettre un peu d’engrais à géraniums lors de la période de floraison.

En pleine terre, vous aurez souvent la bonne surprise qu’elles se ressèment toutes seules.

Bien préservées des maladies et des insectes, elles peuvent vivre jusqu’à 10 ans.

Taille de la primevère

La primevère ne nécessite aucune taille. Néanmoins, afin de stimuler la floraison, retirez les fleurs et feuilles fanées au fur et à mesure.

Maladies et parasites de la primevère

La rusticité de la primevère ne lui évite pas certains désagréments comme les invasions de limaces ou de pucerons. Si vous avez une cheminée, recueillez les cendres pour les déposer sur vos plants. Vous pouvez aussi pulvériser des préparations à base de prêle ou d’ortie.

Notre sélection

Primevère hybride

À partir de 2,50 €

Primevère Double 'Blue Sapphir'

À partir de 2,95 €

Primevère double

À partir de 2,50 €

Œillet : plantation, culture et entretien

Lire la suite

Renoncule : plantation, culture et entretien

Lire la suite

Cyclamen : plantation, culture et entretien

Lire la suite