Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Quand et comment planter les grands iris de jardin ?

Quand et comment planter les grands iris de jardin ?

Les grands iris de jardin, que l’on appelle aussi iris barbus ou Iris germanica, se plantent de l’été au début de l’automne. Cela leur permet d’installer leurs racines avant l’arrivée de l’hiver et donc de vous assurer une belle floraison dès le printemps suivant. Mieux encore, en les plantant en août plutôt qu’en juillet, les plants ont davantage de chances de profiter des pluies de l’automne, ce qui dispense de quelques arrosages !

Ensoleillement maximal pour les iris

Les grands iris sont généralement vendus « à racines nues », c’est-à-dire le tubercule seul, sans terreau ni pot en plastique. Ne les laissez pas sécher après achat, plantez-les dans les quatre ou cinq jours qui suivent. Offrez-leur un endroit très ensoleillé, même en plein cagnard. On dit qu’ils doivent pouvoir profiter du soleil pendant au moins les trois-quarts de la journée. Il faut d’ailleurs leur éviter la proximité d’arbres ou d’arbustes qui pourraient les priver de ce fameux ensoleillement qui permet leur floraison.

Faut-il vraiment planter les iris sur une butte ?

Ce n’est pas une obligation mais il y a du vrai dans ce proverbe. Un sol impérativement bien drainé est en effet indispensable, car les rhizomes d’iris redoutent l’humidité stagnante. Ils risquent en effet le pourrissement. C’est la raison pour laquelle il faut éviter de planter leurs rhizomes au fond d’une cuvette ou dans tout contrebas où l’eau pourrait s’accumuler après la pluie. Et dans ce cas justement, si on n’est pas sûr des qualités drainantes de son sol, il est conseillé de planter ses iris au sommet d’un monticule de terre de cinq à dix centimètres de hauteur. D’où cette idée de planter les iris sur une butte…

Comment bien planter un rhizome d'iris ?

Ameublissez la terre sur une vingtaine de centimètres de profondeur. En effet, une fois les iris installés, on ne peut plus travailler la terre à cause de la présence des rhizomes enchevêtrés ; il est donc essentiel de faciliter la progression rapide des radicelles, en remuant bien la terre. On en profite pour retirer toutes les mauvaises herbes et leurs racines. Le désherbage est en effet lui aussi très difficile par la suite. Rebouchez le trou en tassant un peu et creusez un petit trou à la main de manière à y poser le rhizome. Il se pose horizontalement, les radicelles dirigées vers le bas, et les bourgeons ou les restes des feuilles de l’année dirigés vers le haut. La moitié du rhizome couché doit être enterrée, l’autre doit dépasser hors du sol. C’est primordial ! Répartissez les racines de part et d’autre du rhizome. Recouvrez-les de terre et arrosez immédiatement pour bien mettre cette terre en contact avec les racines. Respectez un écartement de vingt-cinq à quarante centimètres entre deux rhizomes. Cet espace sera rapidement colonisé par de nouveaux rhizomes qui se développeront chaque année.

Pour les novices

On trouve aussi les iris en plants et en godets, généralement dans les rayons « plantes vivaces ». La plantation est alors plus simple, comme n’importe quelle plante, avec le sommet de la motte qui doit affleurer le niveau du sol environnant.

 

Pour les experts

Ce n’est pas nécessaire au moment de la plantation, mais dès l’année suivante, il faudra apporter un engrais spécial bulbes après la floraison, afin que les tubercules fassent le plein d’énergie pour refleurir l’année d’après.