Kalanchoé : variétés, plantation et entretien

Kalanchoé : variétés, plantation et entretien

Le kalanchoé est une plante succulente qui séduit par sa facilité de culture. Il se plaît en pot dans la maison ou la véranda et aussi à l’extérieur toute la belle saison. Les plus populaires offrent une floraison vivement colorée pendant 2 à 3 mois !

Présentation du kalanchoé

Le kalanchoé est une plante tropicale vivace succulente, arbustive ou grimpante selon l’espèce. Il est originaire principalement d’Afrique et de Madagascar. D’une espèce à l’autre, le kalanchoé offre des fleurs, des feuillages, des formes et des dimensions (de 15 à 350 cm !) très variés. Son caractère gélif fait qu’on le cultive comme plante d’intérieur ou de balcon à la belle saison.

On apprécie sa facilité d’entretien, sa résistance aux maladies et aux parasites et surtout sa résistance à la chaleur et à la sécheresse. En effet, le feuillage succulent, lisse ou velu est gorgé d’eau lui permettant de résister aux oublis d’arrosage.

Espèces et variétés de kalanchoé

Le genre Kalanchoe compte plus d’une centaine d’espèces. Si la plus connue offre une floraison abondante et longue durée, d’autres méritent de figurer en bonne place dans nos intérieurs et nos vérandas pour la beauté de leur feuillage.

– Kalanchoe blossfeldiana ou Kalanchoé de Blossfeld : c’est le kalanchoé le plus populaire. De 30 à 40 cm en tous sens, il porte des feuilles vert foncé brillant, arrondies et charnues à bords dentelés. Il fleurit pendant 2 à 3 mois offrant des bouquets serrés de fleurettes tubulaires rouges, oranges, jaunes, blanches ou roses. Si la floraison est généralement printanière, on trouve ce kalanchoé en fleurs à la vente toute l’année. Il se conserve après floraison, ne le jetez pas ! La nouvelle obtention « Queen » se compose de plusieurs coloris très vifs, voire bicolores pour certains cultivars.

– Le Kalanchoe calandiva est issu d’une mutation naturelle du kalanchoé de Blossfeld. Au lieu des fleurs simples à quatre pétales, ses fleurs sont bien doubles offrant une petite rosette à 32 pétales. Il existe différents coloris de ce kalanchoé double.

– Kalanchoe behariensis ou Kalanchoé à oreilles d’éléphant (ou de Behara) : s’il atteint plus de 3 m dans son milieu naturel malgache, ce petit arbre de croissance lente à port dressé culmine à 1 m en pot. Ses feuilles très décoratives sont longues et triangulaires. Grises ou brun clair, elles sont couvertes d’un fin duvet. La plante fleurit lorsqu’elle est adulte, mais rarement en intérieur.

Kalanchoe pumila : ce petit kalanchoé à port rampant de 20 à 30 cm de hauteur fait merveille dans les suspensions. Ses feuilles ovales et dentées sont vertes joliment teintées de pruine blanche. La plante fleurit en fin d’hiver sous forme de grappes lâches de fleurettes rose mauve.

 Kalanchoe tubiflora ou plante chandelier : cette plante à port dressé atteint 25 à 30 cm de hauteur. Elle possède des feuilles de 15 cm de long, cylindriques et gris vert marquées de brun-rouge. Les fleurettes tubulaires pendantes rouge orangé sont regroupées en panicules.

 Kalanchoe thyrsiflora : cette espèce sud-africaine est appréciée pour sa silhouette évasée formant une rosette aux larges feuilles arrondies vert pâle teinté de rouge sur les bords. Les jeunes pousses sont rouge vif. La plante fleurit au printemps offrant des bouquets de fleurettes tubulaires jaunes délicatement parfumées.

Semis et plantation du kalanchoé

La culture du kalanchoé se fait principalement en pot.

Le kalanchoé se plaît à situation lumineuse pour une floraison optimale et de belles colorations des feuillages, pour les espèces à feuillage décoratif. Il apprécie un substrat bien drainé.

Comme il craint le froid (et encore plus en pot), offrez-lui une température minimale de 10 °C. En climat doux, aux gelées inexistantes ou rares et de courte durée, il est possible de le planter en pleine terre.

Rempotez votre kalanchoé au printemps dans un pot légèrement plus grand que le pot d’origine. Utilisez un terreau spécial plantes méditerranéennes ou un terreau pour plantes fleuries mélangé avec ¼ de graviers ou de sable grossier. Placez une couche de drainage de 2 à 3 cm de billes d’argile au fond du pot. Installez le kalanchoé puis tassez légèrement avec le plat de la main. Terminez par un arrosage.

Le kalanchoé de Blossfeld peut se multiplier par semis. Semez les graines au printemps au chaud et à la lumière dans la maison (20 à 25 °C) à la surface d’un terreau spécial semis. Couvrez avec un peu de terreau tamisé et vaporisez. Repiquez en godet individuel lorsque les plantules sont manipulables.

Culture et entretien du kalanchoé

Le kalanchoé apprécie de passer l’été à l’extérieur et de bénéficier de la fraîcheur des nuits. Placez-le d’abord à exposition tamisée pour éviter les brûlures du soleil.

Le kalanchoé a des besoins modérés, voire faibles en eau. Il craint plus les excès d’humidité que le manque d’eau. Arrosez une à deux fois selon la taille du pot, tous les 15 jours à la belle saison. Doublez la cadence pendant la floraison. Évitez de mouiller les feuillages des espèces duveteux.

En hiver, pendant la période de repos végétatif, arrosez avec parcimonie, juste assez pour que le substrat ne dessèche pas complètement et que les feuilles ne flétrissent pas (une fois par mois). Si la température d’hivernage de la potée est inférieure à 10 °C, stoppez les arrosages.

Encouragez la floraison de votre potée de kalanchoé avec un apport d’engrais spécial plantes fleuries (ou plantes vertes pour les kalanchoés décoratifs pour leur feuillage), une fois par mois de juin à août. Rempotez tous les ans ou tous les deux ans au début du printemps.

Taille du kalanchoé

Aucune taille n’est nécessaire. Toutefois, si les pousses de certains kalanchoés s’allongent, vous pouvez les pincer pour renforcer leur végétation (vous pouvez alors bouturer les parties coupées).

Supprimez régulièrement les fleurs fanées et les feuilles mortes, sèches ou abîmées.

Maladies et parasites du kalanchoé

Un mauvais arrosage du kalanchoé peut provoquer l’apparition de maladies. Une humidité excessive favorise ainsi le mildiou et le noircissent des feuilles. A contrario, trop de sécheresse (ou une plante qui a froid) provoque le dessèchement du feuillage et sa chute.

Un kalanchoé de Blossfeld (Kalanchoe blossfeldiana) qui manque de lumière se remarque à son feuillage vert pâle et l’allongement des tiges.

Les cochenilles repérables à des petites plaques laineuses sur les feuilles ou les racines peuvent parasiter le kalanchoé. Tamponnez-les avec un coton imbibé d’alcool dénaturé ou d’un produit anti-cochenilles en vente dans votre jardinerie.

Notre sélection

Kalanchoe calandiva

À partir de 3,95 €

Kalanchoe 'Carnaval'

À partir de 5,11 €

Kalanchoe

À partir de 3,50 €

Hibiscus : plantation, entretien et taille

Lire la suite

Quelle variété de rosiers choisir ?

Lire la suite