Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Entretenir vos rosiers en novembre

Entretenir vos rosiers en novembre

L’hiver approche et il va être temps de préparer vos rosiers à passer cette saison difficile. En effet, quelques gestes sont à réaliser courant novembre, afin d’avoir des rosiers resplendissants dès le printemps, et de profiter de floraisons généreuses.

Les types de rosiers

Il faut faire la différence entre plusieurs types de rosiers : buissons, grimpants, anglais, arbustifs, tiges et pleureurs, miniatures ou encore couvre sols et s’ils sont remontants ou pas. Les gestes à réaliser diffèrent parfois.

Plusieurs opérations sont à effectuer.

Le nettoyage

Tout au long de la saison, le rosier va pousser, fleurir, résister contre le vent, supporter la pluie, le soleil, etc…Certaines branches affaiblies, vont mourir ou casser sous le poids des fleurs ou à cause du vent… Cette taille consiste donc à supprimer les branches mortes et cassées, afin d’aérer la plante et de lui donner de la vigueur, et favorisera aussi la pousse au printemps de nouvelles branches. Cette taille consiste aussi à supprimer les fleurs fanées, si ce n’est pas déjà fait,  afin d’éviter la formation de fruits (cynorrhodons) qui épuiseraient le rosier.

Il est aussi important de ramasser les feuilles et de les évacuer en déchetterie, surtout si elles présentent des signes de maladies.

Le nettoyage est valable pour tous types de rosiers.

Le palissage

Après le nettoyage, il est important pour les rosiers grimpants et pleureurs, d’attacher les rameaux, afin de les guider et donner une structure à la plante.

Le raccourcissement des rameaux

Cette taille est surtout utilisée pour les rosiers buissons, anglais et tiges.

Elle consiste à réduire une partie des rameaux en hauteur, a peu près un tiers, afin d’enlever les fruits qui épuisent le rosier, de limiter la prise au vent pouvant abimer le système racinaire et faciliter la taille de printemps.

La protection contre le gel

Le froid commence à faire son apparition, il est donc nécessaire de protéger ses rosiers en les buttant. Cette action consiste à ramener de la terre au collet de la plante, sur une quinzaine de centimètres, afin de protéger le point de greffe (on peut aussi utiliser de la paille ou des feuilles mortes à condition que celles-ci soient en épaisseur suffisante et bien maintenues au sol).

Pour les rosiers tiges et pleureurs, le point de greffe étant en hauteur, il sera obligatoire d’entourer celui-ci avec du voile d’hivernage en couche épaisse. Il sera aussi préférable d’envelopper les branches des rosiers tiges avec une housse de protection que vous trouverez en jardinerie. Celle-ci protégera la plante du froid tout en laissant passer l’air, l’eau et la lumière.

Attention toutefois aux rosiers en pot, car il faudra impérativement emballer ce dernier afin d’empêcher le gel du système racinaire. Pour ce faire, de la bâche à bulle, paillons, etc… seront utilisés.

Les traitements

Pour limiter la prolifération des champignons responsables de plusieurs maladies foliaires, pulvériser une solution à base de cuivre comme la bouillie bordelaise.

Bon à savoir

C’est un des meilleurs mois pour planter les rosiers. La terre est encore chaude, les journées plus douces et la terre souvent plus humide : des conditions idéales.