Cultiver un érable en pot sur son balcon

Cultiver un érable en pot sur son balcon

Si un arbre doit figurer dans le décor d’un petit jardin, de la terrasse ou du balcon, c’est bien l’érable du Japon avec sa beauté vénérable, son port élégant et son feuillage magnifiquement coloré en automne. Ses dimensions modestes et sa croissance modérée permettent de le cultiver en pot. Pour le conserver des années, voire des décennies, offrez-lui les soins adaptés à ses besoins. Il le mérite !

L’érable : un arbuste idéal pour le balcon ou la terrasse

Avec sa silhouette élégante, touffue et à la fois légère, l’érable du Japon (ou Acer palmatum) s’intègre idéalement dans les décors urbains. Il devient vite le point focal parmi toutes les plantes sur le balcon ou la terrasse. Il participe à une ambiance zen, en particulier si on l’associe à d’autres plantes japonaises (camélia, cognassier, rhododendrons, ilex, bambous, coniferes).

Considéré comme un arbre nain ou parfois un arbuste, l’érable du Japon offre une grande diversité de taille, variant de 1,50 à 10 m selon la variété choisie permettant de l’accueillir aussi bien sur une grande terrasse que sur un petit balcon. Son port s’étale au fil du temps.

Les dimensions raisonnables et la croissance lente à modérée de l’érable japonais en font le candidat idéal pour la culture en pot. Il fait également partie des plantes utilisées comme bonsaï d’extérieur. Pour cette dernière utilisation, choisissez un érable du Japon nain qui a une allure naturelle de bonsaï.

Son feuillage caduc présente des feuilles en forme de palme finement découpées. Elles sont vertes, pourpres, bronze, dorées, orangées, panachées de crème ou de rose selon la variété. Ayant tendance à verdir en été, elles prennent des colorations flamboyantes en automne. Ses rameaux très fins sont parfois également joliment colorés. Sa floraison est insignifiante, mais elle est suivie de fruits décoratifs, les samares.

L’érable du Japon est bien rustique supportant jusqu’à -20 °C en pleine terre. En pot, il se montre plus frileux et nécessite d’être préservé des fortes gelées au moins les premières années.

Plantation de l’érable du Japon en pot

Sa présentation en conteneur permet de planter l’érable toute l’année, mais préférez toutefois le début de l’automne ou le printemps pour le rempoter dans son contenant. Celui-ci doit être profond (au moins 50/60 cm), percé de trous de drainage et de belle facture pour mettre en valeur l’érable japonais, par exemple un bac émaillé de couleur anthracite, bleu vert, rouge foncé…

Même si l’érable du Japon est une espèce acidophile qui craint le calcaire, ne le plantez pas dans de la terre de bruyère pure. Préférez un bon terreau de plantation ou de rempotage enrichi en engrais.

Offrez-lui une situation lumineuse, mais tamisée, car le soleil direct peut griller le bout de ses feuilles. Elle doit être également préservée des courants d’air froids et desséchants.

Entretien de l’érable en pot

Arrosage de l’érable du Japon en pot

La réussite de la culture de l’érable japonais tient dans le maintien d’un substrat frais. Il faut donc l’arroser régulièrement, car il est très sensible au manque d’eau. Ses feuilles se recroquevillent alors et sèchent. Paillez la surface du terreau pour limiter l’évaporation de l’eau. Un paillis minéral est du plus bel effet : paillettes d’ardoise, galets, petits cailloux

Attention aux excès d’eau. L’érable du Japon ne doit pas baigner dans un terreau gorgé d’eau, car cela favorise les maladies cryptogamiques comme la verticilliose et les taches noires. Un excès d’humidité hivernale peut diminuer la rusticité de l’érable en pot et même faire pourrir ses racines.

 

Conseil Jardiland : lorsqu’il fait très chaud et sec en été, augmentez l’hygrométrie en mouillant le sol de la terrasse ou du balcon et douchez le feuillage de l’érable le soir tombé.

Rempotage et engrais

Le rempotage de l’érable du japon s’effectue tous les 2 à 3 ans. Si le sujet est trop gros et le rempotage compliqué, surfacez quelques centimètres de terreau au début de chaque printemps en prenant garde à l’enracinement du petit arbre plutôt superficiel.

Fertilisez avec un engrais spécial arbustes de terre de bruyère au printemps et en fin d’été. Attendez un mois après un rempotage pour apporter de l’engrais.

 

Taille de l’érable du Japon en pot

Prenant naturellement un beau port, l’érable du Japon en pot ne requiert pas de taille particulière. Contentez-vous de supprimer le bois mort ou abîmé. Vous pouvez aussi couper quelques rameaux mal placés pour aérer le centre de la ramure. Intervenez en fin d’hiver avant l’apparition du feuillage.

Culture et entretien d’un bananier en pot

Lire la suite

Culture et entretien d’un citronnier en pot

Lire la suite

Quand et comment arroser les plantes en pot ?

Lire la suite