Épicéa : variétés, plantation et entretien

Épicéa : variétés, plantation et entretien

Longtemps considéré comme LE sapin de Noël par excellence, l’Épicéa est aujourd’hui supplanté par des espèces qui ne perdent pas leur aiguilles. Mais le Picea abies reste un arbre de choix pour habiller votre jardin. Choisissez parmi ses nombreuses variétés, suivez nos conseils de plantation et cultivez aisément ce conifère somme toute facile d’entretien.

Principales variétés d’Épicéa et caractéristiques

Souvent qualifié à tort de sapin en raison d’une forte ressemblance, l’Épicéa appartient en fait au genre Picea – et non au genre Abies comme les sapins.

Contrairement à ces derniers, les épicéas possèdent des aiguilles plutôt petites et piquantes. Et ce n’est pas leur seul signe distinctif puisque on notera également que les cônes sont pendants et non érigés comme sur les sapins.

 

Il reste que ces similarités esthétiques ont permis à l’Épicéa communPicea abies également appelé Sapin de Norvège ou Sapin rouge – d’être longtemps considéré comme LE sapin de Noël. Aujourd’hui encore, il orne souvent nos intérieurs en période de fêtes même s’il est peu à peu supplanté par des espèces aux aiguilles moins piquantes et surtout plus persistantes.

Originaire du nord de l’Europe, son port conique et pyramidal séduit par sa régularité. Son feuillage dense est composé d’aiguilles disposées en spirale, vert clair et brillantes sur les rameaux et qui prennent peu à peu une teinte plus sombre, un beau vert profond. Le conifère se pare de cônes longs et étroits, cylindriques, verts puis brun roux. Installé au jardin, il atteindra plus ou moins rapidement selon les conditions climatiques quelques 40 m – et plus de 60 m parfois pour de très vieux sujets.

 

Si ce sont les conifères nains que vous affectionnez, vous aimerez Picea abies ‘Pygmaea’, une variété à croissance très lente qui formera au bout de 10 ans un beau tapis d’environ 75 cm de haut pour 1.3 m d’envergure.

 

Plus original encore, Picea abies ‘Nidiformis’ – qui comme son nom l’indique prend à maturité la forme d’un nid, d’un beau coussin sphérique creusé au centre – atteindra lui 1.50 m pour 3 m de circonférence.

Pour ajouter de la féerie à Noël et de la couleur au jardin, peut-être vous laisserez-vous tenter par l’une des variantes bleutées de Picea pungens.

 

L’espèce type d’Épicéa bleu – également connue sous le nom d’Épicéa du Colorado, Épinette bleue ou même de sapin bleu – est originaire d’Amérique du Nord.

S’il atteint quelques 40 m dans les Montagnes Rocheuses, ses dimensions seront plus modestes dans nos jardins, sous notre climat (de 10 à 20 m généralement).

Vous adorerez sa belle silhouette pyramidale d’un élégant vert très bleuté. Ses cônes – pendants toujours – bien décoratifs, pourpre puis bruns.

 

Pour des jardins plus petits, vous choisirez le cultivar ‘Koster’ avec une silhouette semblable, toujours aussi séduisante mais bien plus modeste dans les dimensions avec ses 8 à 10 m de haut au maximum.

Pour des rocailles à couper le souffle et des massifs pleins de surprises, optez pour la variété naine de l’Épicéa du Colorado, Picea pungens ‘Glauca Globosa’. Vous ne vous lasserez pas de son étonnante silhouette conique, légèrement aplati, délicieusement rebelle, de son extraordinaire palette de bleus.

De croissance très lente, il habillera également à merveille d’originales potées que vous prévoirez larges et profondes.

Au terme de sa croissance, au bout d’une vingtaine d’année, il atteindra 1.50 m de haut pour 1.25 m d’envergure.

 

Également intéressants, les Picea glauca – parfois nommé Sapinette blanche, Épicéa blanc ou glauque ou encore Épinette du Canada – sont effectivement originaires de ce vaste pays nord-américain.

Son port est élancé, conique et pyramidal.

Sa base est généralement large mais sa silhouette varie selon la zone climatique.

Vous pourrez choisir la variété type d’Épicéa glauque, sa trentaine de mètres de haut à maturité, son feuillage vert bleuté qui se couvre de petits cônes étroits, brillants, cylindriques, brun roux.

 

Vous pourrez opter pour un cultivar plus petit comme Picea glauca ‘Conica’, sa silhouette parfaite – une pyramide de 2 m de haut par 1 m d’envergure. Ses aiguilles, vert tendre à la pousse, prennent une belle couleur grise mâtinée de vert et de bleu. Sa forme régulière, son port sans défaut en feront un sujet idéal pour un alignement, une structuration géométrique.

 

Pour une version naine de l’Épinette blanche, sélectionnez Picea glauca ‘Alberta Globe’, une forme conique très compacte, un port globuleux pour un cultivar qui n’excèdera pas les 1 m x 1 m. Son feuillage prendra au fil des saisons diverses nuances de vert, du plus tendre ou plus sombre, et se teintera de nuances bleutées l’hiver venu.

Vous aimez les grands conifères et les silhouettes originales. L’Épicéa de SerbiePicea omorika – est fait pour votre jardin. Si son port conique, pyramidal et élancé est assez caractéristique du genre, son allure présente une originalité : des branches pendantes se relevant à leurs extrémités. L’ensemble est d’un grand dynamisme, renforcé encore par les beaux reflets argentés au revers de ses aiguilles vert sombre et le pourpre violacé de sa multitude de cônes.

 

Si cette espèce culmine à plus de 30 m dans les vallées et basses montagnes de Serbie, Bosnie et Bosnie-Herzégovine, elle fera environ 20 m pour une envergure étroite de 3 m à l’âge adulte sous nos climats.

 

La version mini de l’Épicéa de Serbie, le cultivar ‘Nana’ présente une silhouette très compacte, globuleuse dans les premières années puis nettement conique. Elle atteindra une hauteur de 2 à 3 m au terme d’une lente croissance. Ses aiguilles, très courtes, revêtiront de beaux reflets glauques.

Sur ses terres d’origine, Caucase, Turquie et rivage de la Mer Noire, Picea orientalis – aussi appelé Épicéa du Caucase ou sapinette d’Orient – est un résineux monumental qui dépasse les 50 m de haut dans son pays d’origine, atteint 6 à 7 m d’envergure et possède un tronc imposant de plus de 2 m de diamètre.

Des aiguilles plus courtes que la moyenne du genre, denses, vert foncé, très brillantes. De petits cônes pointus, étroits, pourpres puis brun rougeâtre. Une silhouette pyramidale très étroite, démarrant tout près du sol, qui apportera, c’est certain, beaucoup de majesté à votre grand jardin.

 

On notera ces divers cultivars, du plus grand, Picea orientalis ‘Aureospicata’, remarquable par le doré de ses nouvelles pousses à des variétés naines comme ‘Losely’ qui ne dépassera pas 1 m de haut pour 80 cm d’envergure et qui proposera une jolie silhouette conique parée, au fil du temps, d’une palette de vert allant du plus tendre au plus profond.

Quand et comment planter l’Épicéa ?

Toutes les variétés d’Épicéas ont en commun une grande rusticité, une affection pour les environnements frais et humides et une aversion pour la pollution atmosphérique.

Ils apprécieront un emplacement ensoleillé ou la mi-ombre.

Ils préfèrent tous un sol neutre ou acide mais certains comme Picea rubens ou Picea pungens tolèreront la présence de calcaire.

 

Octobre et novembre restent les mois idéaux pour la plantation et une bonne installation de votre conifère avant les chaleurs estivales.

Dans le cas d’un sujet en conteneur, vous pourrez éventuellement aussi procéder au tout début du printemps.

Choisissez avec application l’emplacement de votre Picea car celui-ci redoute les transplantations en raison d’un système racinaire à fleur de surface extrêmement étendu. Pensez aussi à anticiper sa taille finale, de l’espace pour ses racines donc et prenez en compte la future densité de son ombre, souvent conséquente pour les grands cultivars.

 

Le moment de la plantation venu, trempez la motte dans un seau puis laissez bien égoutter.

Creusez un trou d’au moins trois fois la largeur de la motte. Placez une couche drainante au fond du trou. Allégez la terre si nécessaire avec du sable. Déposez la motte en ayant pris soin de libérer les racines sur tout le pourtour pour éviter le chignonage, sans praliner et installez un tuteur. Rebouchez avec le reste de la terre du jardin enrichie d’un peu de compost ou d’un terreau universel. Tassez, formez une cuvette et arrosez très généreusement.

Si vous optez pour une culture en pot, celui-ci devra être bien profond, même pour les variétés les plus miniatures. Prévoyez un couche drainante au fond de ce contenant impérativement percé et optez pour un terreau de qualité que vous fertiliserez chaque année avec un engrais spécial conifères.

Comment entretenir et tailler un Épicéa ?

Les épicéas nécessitent peu d’entretien. Offrez un arrosage régulier les premières années et, au-delà, en période de forte sécheresse. De même, apportez un engrais durant le printemps – un compost bien décomposé ou un engrais spécial conifères. Procédez ainsi les trois premières années.

 

La taille reste facultative, peu recommandée même, à réserver plutôt pour les variétés naines et est dans tous les cas à exécuter avec parcimonie. Lorsque votre arbre est jeune, vous pouvez effectuer en hiver une légère taille de formation afin d’équilibrer sa silhouette. Sur des sujets plus vieux, une taille de restauration sera parfois nécessaire. Éliminez alors les branches abîmées.

 

Conseil Jardiland : en matière de taille, surtout lorsqu’il s’agit de conifères, le geste doit être sûr et net. Si vous devez opérer à grande hauteur, nous ne pouvons que vous recommandez de faire appel à des professionnels.

En matière de maladies et parasites, l’Épicéa, et plus particulièrement ses variétés naines, est sensible aux araignées rouges ; en cas d’infestation, un arrosage abondant de façon régulière des aiguilles suffira presque toujours.

 

Veillez également à l’apparition d’un jaunissement des aiguilles et d’amas jaunâtre sur le tronc. Ils sont caractéristiques de la présence de la Rouille, un champignon traitable par pulvérisation de bouillie bordelaise selon les instructions d’utilisation fournies par le fabricant.

 

Enfin, le chermès vert de l’épicéa, puceron galligène, est responsable de la formation de galles sur les rameaux. Sur des sujets jeunes, vous vous débarrasserez de ce parasite en appliquant une huile minérale sur le tronc. Les rameaux trop atteints devront être supprimés et détruits.

Bienfaits et utilisation de l’Épicéa

Picea abies, l’Épicéa commun, est très largement utilisés en phytothérapie. Ses aiguilles, les jeunes pousses mais également l’écorce entrent dans la composition d’infusion ou de décoction pour le bain. On leur accorde des vertus bactéricide, veinotonique, fortifiante, antispasmodique et antiseptique.

Des bourgeons sont extraits une huile essentielle – très utilisée pour les massages et en diffusion en raison de ses qualités relaxantes et assainissantes – mais également les composants de sirops et gélules. Et pour ne rien gâcher, l’odeur est subtile et délicieuse !

 

L’Épicéa à l’instar d’autres conifères entre aussi dans la composition de quelques mets. Ses décoctions de jeunes pousses parfument sorbets et mignardises. En sirop, il relève les poissons et crustacés. Ses bourgeons peuvent se déguster frais, en salade. Quant à ses cônes, placés dans les braises, ils parfument à souhait les gibiers.

Le bois d’Épicéa bénéficie quant à lui d’une belle réputation. D’un beau blanc, d’une nature résistante et facile à travailler, il est utilisé comme bois de charpente mais également dans la construction navale, pour les mâts principalement. Les plus beaux spécimens sont utilisé en lutherie et entrent dans la fabrication des caisses de résonance de certains instruments de musique.

Notre sélection

Épicéa Nain 'Nidiformis'

À partir de 19,32 €

Épicéa Glauca 'Alberta Globe'

À partir de 18,95 €

Épicéa Glauca 'Conica'

À partir de 10,50 €

Épicéa Bleu Du Colorado 'Glauca Globosa'

À partir de 28,59 €

Épicéa 'Pygmaea'

À partir de 17,32 €

Épicéa Bleu Du Colorado 'Koster'

À partir de 49,95 €

Épicéa bleu

À partir de 13,45 €

Épicéa glauca

À partir de 11,95 €

Épicéa Commun

À partir de 34,90 €

Conifères nains : variétés, plantation, culture et entretien

Lire la suite

Sapin de Nordmann : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Sapin noble : variétés, plantation et entretien

Lire la suite