Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Les succulentes : variétés et entretien

Les succulentes : variétés et entretien

La grande tribu des succulentes nous offre une incroyable et étonnante diversité de ports, de feuillages, de floraisons et de rusticité. Faciles à cultiver, quasi sans entretien, elles résistent au soleil direct, à la sécheresse et à la chaleur.

Présentation des succulentes

Les succulentes, aussi appelées plantes grasses, regroupent plus d’une cinquantaine de familles botaniques dont les cactées font partie. Elles sont principalement originaires de régions sèches d’Afrique, d’Amérique, d’Australie et du littoral méditerranéen où l’ensoleillement est intense et les précipitations rares.

Le saviez-vous ? Les cactées se distinguent des autres succulentes par la présence d’épines sur les aréoles, petites protubérances réparties sur l’épiderme des parties aériennes. Il y a toutefois des exceptions : des succulentes à épines telles certaines euphorbes qui ne font pas partie des cactées et des cactées sans épines comme le cactus de Noël !

Pour s’adapter et survivre à ces conditions de vie difficiles, les succulentes ont développé des stratégies particulières :

– Des racines superficielles et très ramifiées pour profiter de la moindre goutte de pluie ou au contraire des racines très longues pour aller chercher l’eau en profondeur.

– Des tissus végétaux (feuilles, tiges ou racines) capables de se gonfler d’eau pour la stocker. Ils contiennent aussi des éléments nutritifs nommés sucs justifiant l’appellation de plantes « succulentes ».

– Des feuilles dont la morphologie réduit la transpiration et l’évaporation de l’eau : de petite taille, voire absentes chez les succulentes à tiges succulentes, épaisses, charnues ou coriaces, parfois imbriquées, à l’épiderme velu ou cireux…

Dotées de ces caractéristiques morphologiques communes, les succulentes offrent une grande diversité de dimensions, de silhouettes, de formes et de couleurs de feuilles et de fleurs.

De culture facile, les succulentes nécessitent un entretien très limité. Le seul impératif est de préserver certaines espèces du gel. Hors climat doux, aux gelées inexistantes, on cultive les plantes grasses en pot dans la maison, la véranda, la serre ou à l’extérieur pendant la belle saison.

Astuce Jardiland : les succulentes rustiques, plus nombreuses qu’on ne le croit, offrent un décor permanent en potée, auge et bac, mais aussi en pleine terre dans les rocailles sèches, les murets, les dallages et les toits végétalisés. Les plus populaires sont les joubarbes (Sempervivum) et les sédums. Un peu moins rustique, le Delosperma cooperi (-10 °C) se pare d’une belle floraison estivale rose violet.

Espèces et variétés de plantes grasses ou succulentes

On commence souvent avec une un petit cactus ou une plante grasse en pot qu’on arrive à garder même sans avoir la main verte… et on finit collectionneur ! Le choix est tellement vaste, il y en a vraiment pour tous les goûts. Voici une liste des succulentes « incontournables » !

Les Aeoniums sont des plantes succulentes prisées pour leurs tiges ramifiées portant des rosettes de feuilles très décoratives par leurs teintes variées selon l’espèce (jaune, vert pâle, vert sombre, brun chocolat, panaché…) Belle allure de petit arbre.

L’Aloe vera forme une rosette aux feuilles épaisses et dentées vert pâle à vert bleuté. Le suc comme le gel qu’elles contiennent ont des vertus thérapeutiques utilisées depuis l’Antiquité.

Le genre Crassula à port très variable est prisé des collectionneurs. Crassula ovata ou « arbre de Jade » peut dépasser le mètre et sa rusticité (-4 °C) permet de l’accueillir en pleine terre en climat doux. Moins rustique et plus petit, l’espèce Crassula perfoliata « Minor » compense par des feuilles imbriquées et recourbées gris vert et une belle floraison estivale en panicules rouge foncé.

Les cactus séduisent par leur silhouette graphique, la beauté de leurs épines et leurs floraisons estivales souvent vivement colorées. Si le rondouillard « Coussin de Belle-mère » fleurit en jaune vif, le cactus coussin ou Mammillaria offre une couronne de fleurs tubulaires souvent rose clair. Le figuier de Barbarie ou Opuntia ficus indica est une espèce mexicaine naturalisée sur le littoral méditerranéen qui fleurit en début d’été. Les fleurs jaune clair sont suivies de fruits ovales couverts d’aiguillons à chair rouge orangé comestible.

Les Echeverias ont beaucoup de charme avec leurs sages rosettes de feuilles épaisses, linéaires, cylindriques ou triangulaires vert foncé, vert pourpré, gris argent, gris bleu, gris rosé et même parfois pubescentes selon l’espèce. Les panicules de fleurettes orangées ou rouges sont portées par de longs pédoncules.

Le genre Euphorbia compte de nombreuses espèces succulentes évoquant des cactus, car elles portent des épines. Une des plus populaires est la Couronne d’Épines ou Euphorbia milii qui forme un arbrisseau très ramifié semi-persistant aux petites fleurettes décoratives par leurs bractées colorées rouge vif, jaunes, roses ou blanches.

Les lithops ou « plantes-cailloux » sont constitués de deux feuilles à ras de terre, soudées et fortement succulentes. Ils ont toujours un succès fou avec les enfants !

Plantation des succulentes

Les succulentes apprécient une situation très lumineuse ou le plein soleil tout au long de l’année pour une croissance harmonieuse, une coloration du feuillage et une floraison optimale. Attention toutefois aux brûlures du soleil si les succulentes sont derrière une fenêtre orientée plein sud en été.

Un substrat drainant type terreau pour cactées et un contenant impérativement percé au matériau également bien drainant sont préférables, car elles craignent l’humidité. À défaut d’un terreau spécifique, composez votre mélange maison avec 1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau pour géranium et 1/3 de sable grossier ou sable pour aquarium. Prévoyez une épaisse couche de drainage au fond du pot (billes d’argile, graviers, petits cailloux…)

Les succulentes se plaisent mieux à l’étroit. Si le volume de terreau est trop important, ce dernier met plus de temps à sécher après les arrosages ou les précipitations. Cela peut entraîner la pourriture des feuilles les plus basses et des racines. Selon leur type d’enracinement, les succulentes peuvent se plaire dans des récipients peu profonds et larges ou au contraire hauts, mais étroits.

Culture et entretien des succulentes

La croissance lente et la sobriété des plantes grasses permettent un entretien limité, mais adapté à leur environnement.

Dans la maison, arrosez une à deux fois par mois selon la température en laissant impérativement sécher le substrat entre deux arrosages. Dans une véranda ou une pièce claire non chauffée de la maison, arrosez une fois par mois d’avril à octobre et une seule fois pendant tout l’hiver. À l’extérieur, les précipitations suffisent a priori. Si l’été est vraiment sec, arrosez copieusement à intervalles très espacés (une fois par mois ou deux mois) pour favoriser les floraisons. Évitez les soucoupes ou veillez à ce qu’elles restent vides.

Il est inutile de fertiliser les succulentes.

Le rempotage se fait au début du printemps en fonction du développement de la plante. Rappelez-vous, les racines préfèrent être à l’étroit ! Après rempotage, arrosez très peu pendant un à deux mois le temps que les racines cicatrisent.

Les succulentes fleurissent mieux après un hivernage au sec et au frais (entre 2 et 12 °C). Nettoyez les plantes après la dormance hivernale (parties sèches, gelées, abîmées).

Astuce Jardiland : lorsque vous sortez les succulentes pour leurs quartiers d’été à l’extérieur, veillez à les placer quelques jours à situation tamisée. Leurs feuilles attendries par la vie dans la maison sont sensibles aux brûlures du soleil.

Taille des plantes succulentes

Les plantes grasses et succulentes n’ont généralement pas besoin de taille. Il est toutefois possible de supprimer une branche abîmée ou inesthétique à l’aide d’un petit sécateur bien aiguisé et désinfecté.

En revanche, pas de taille pour les cactus !

Maladies et parasites des succulentes

Un excès d’eau ou un substrat trop compact peut entraîner un pourrissement des racines puis la mort rapide de la plante grasse.

Dans les atmosphères confinées, inspectez régulièrement les parties aériennes pour vérifier l’absence de parasites comme les araignées rouges et les cochenilles. Nettoyez les feuillages lisses avec un coton imbibé d’alcool dénaturé. Utilisez un pinceau imbibé du même alcool pour les feuilles épineuses ou velues.

Notre sélection

Aloès

À partir de 8,95 €

Cactus, cactées

À partir de 1,98 €

Succulente, plante grasse

À partir de 1,95 €

Plante le décor avec des succulentes

Lire la suite

Kalanchoé : variétés, plantation et entretien

Lire la suite