Sortir ses plantes d'intérieur en été

Sortir ses plantes d'intérieur en été

Elles apportent de la vie, de la couleur et un tas de bonnes choses à votre intérieur tout au long de l’année. Il semble bien logique qu’à la belle saison, vos plantes en pot puissent s’épanouir au grand air, au cœur de votre jardin, sur une terrasse ou un balcon. Toutes ne vivront pas l’expérience de la même manière et ne demanderont pas la même attention. Petit guide pour sortir vos plantes d’intérieur dans les règles de l’art…

Sortir les plantes d'intérieur : les bons réflexes

La plupart d’entre elles étant originaires des tropiques, nombre de plantes vertes apprécieront un séjour à l’extérieur en été. Mais cette nouvelle situation engendrera de nouveaux besoins. La sortie se fera donc sous conditions de saisonnalité, d’emplacement et d’entretien.

 

Le bon timing. Globalement, les plantes d’intérieur sont plutôt frileuses. Attendez donc que le temps soit stabilisé et les nuits assurément douces pour les sortir. Les premiers jours d’été semblent indiqués ! Dans tous les cas, les températures doivent être supérieures à 10°C la nuit et 18-20°C la journée. Ainsi, dès la fin de l’été, soyez vigilants et rentrer vos plantes dès les premiers signes de fraîcheur.

Le bon tempo. Agissez sans hâte et en suivant quelques étapes. La première semaine, placez vos plantes à la mi-ombre, dans une situation bien aérée mais à l’abri des vents, et offrez-leur ainsi une transition tout en douceur. Commencez par une excursion sur le balcon ou dans un recoin de la terrasse, choisissez le pied d’un arbre, la fraîcheur d’une haie, l’ombre d’un mur et si vous n’avez rien de tout cela, installez une protection provisoire : un voilage, un parasol, etc.

 

Le bon emplacement. Selon la nature de vos végétaux, modulez l’exposition au soleil. Tous apprécieront cette belle luminosité extérieure, cet air sans cesse renouvelé et une certaine humidité ambiante mais, à terme, seules les cactées apprécieront une exposition très chaude et ensoleillée.

Pour les autres, il vous faudra impérativement les protéger des rayons ardents et changer leur emplacement immédiatement en cas de brûlures.

Les bons soins. Installée à l’extérieur, votre plante d’intérieur profitera naturellement de l’humidité ambiante et des pluies occasionnelles. Mais, plus sollicitée, plus stimulée, son besoin en eau sera généralement supérieur. Assurez-vous que la motte ne reste pas sèche trop longtemps. Arrosez le soir et douchez le feuillage des plantes qui le requièrent en prenant garde que celui-ci ait eu le temps de bien refroidir, que l’eau soit à température ambiante et dépourvue de calcaire (l’eau de pluie est idéale). Retirez les soucoupes, l’eau stagnante est l’ennemie des plantes à bien des titres (maladies, parasites, etc.).

 

Portez également une attention particulière aux apports d’engrais. À cette époque de l’année et dans ce contexte extérieur, la plupart de vos plantes en pot nécessiteront d’être nourries plus généreusement, toutes les semaines pour certaines d’entre elles, deux fois par mois le plus souvent. Optez pour l’engrais liquide ou encore les bâtonnets à diffusion lente. Et, en cas de doute, n’hésitez pas à vous renseigner sur les besoins particuliers de chacune de vos espèces.

Enfin, pensez à nettoyer les fleurs et feuilles fanées régulièrement et à tuteurer votre plante en cas de pousse importante.

 

Conseils Jardiland : Il n’est pas toujours possible de sortir les plantes d’intérieur l’été. Si tel est votre cas, aérez votre maison plusieurs heures par jour, votre plante profitera de cet air renouvelé et estival. Prenez garde cependant de ne pas les placer dans un courant d’air !

Quelles plantes d'intérieur sortir l'été ?

Placées en extérieur à la belle saison, toutes vos plantes en pot n’auront pas les mêmes exigences. Petite revue des plantes les plus adaptées et de leurs besoins particuliers :

 

Certains palmiers d’intérieur à condition de les placer à la mi-ombre, à l’abri du soleil brûlant mais également du vent. Optez pour l’Archontophoenix que vous arroserez généreusement en cas de fortes chaleurs et pour le Rhapis excelsa ou Palmier Bambou qui appréciera plus particulièrement l’ombre. N’oubliez pas d’arroser dès que la motte est sèche sans laisser d’eau stagnante au pied et d’apporter de l’engrais environ deux fois par mois.

 

Les cactées et autres succulentes. Les cactus supporteront à terme beaucoup de soleil et une chaleur écrasante mais l’acclimatation devra se faire progressivement, sur deux ou trois semaines. Arrosez un peu plus souvent qu’en intérieur tout en laissant la motte s’assécher un peu entre deux arrosages. Fertilisez une fois par mois à cette période.

Dans la grande famille des crassulacées, l’Echeveria, bel “artichaut” venu du Mexique, appréciera tout particulièrement un séjour en extérieur et très peu d’arrosage.

L’Haworthia, très décorative avec ses feuilles triangulaires, résistera à la chaleur sans toutefois aimer le soleil direct. Enfin, les Euphorbes arborescentes feront honneur à leurs origines souvent africaines en supportant le plein soleil après 3 ou 4 jours d’acclimatation.

Les aracées. Cette famille de plantes tropicales donnent de nombreux sujets appréciant d’être sortis en été. Parmi les plus résistants, on citera l’Anthurium qui gratifiera votre extérieur de sa belle floraison en forme de cœur, le Monstera deliciosa et son généreux feuillage ultra-graphique et l’élégant Arum qui réclamera un arrosage fréquent et un apport en engrais liquide chaque semaine durant la floraison – de mai à juillet – puis toutes les deux semaines.

 

Le Yucca elephantipes appréciera tout particulièrement son séjour en extérieur. Après quelques jours d’acclimatation, placez-le au soleil, apportez-lui un engrais spécial plantes vertes et douchez-le au jet léger assez régulièrement, très tôt le matin ou à la nuit tombante lorsque le feuillage a bien refroidi.

Plante herbacée au feuillage spectaculaire, le bananier en pot rejoindra l’extérieur avec plaisir en été pour peu que vous lui choisissiez un emplacement exempt de soleil direct. Il aimera lui aussi une brumisation périodique et un arrosage régulier.

 

Dans la grande famille des bégonias, le Tamaya ou bégonia bambou est un bégonia d’intérieur qui se satisfera pleinement d’une sortie estivale. La température ne doit cependant pas descendre sous les 18°C et il a besoin de beaucoup de lumière sans soleil direct.

 

Le ficus a la réputation de ne pas aimer être déplacé trop souvent, c’est vrai ! Mais ceci ne vous empêchera pas de le sortir, une fois l’année, à partir de mai juin et jusqu’en octobre septembre selon votre région de résidence. Il doit être placé à la lumière, sans soleil direct et à l’abri des vents. Laissez la motte sécher entre deux arrosages et, de temps à autre, brumisez son feuillage la nuit venue.

Attention aux situations à risques

Certaines situations peuvent être rédhibitoires pour certains types de plantes d’intérieur. En cas de doute, renseignez-vous auprès de votre jardinerie préférée mais voici quelques points à prendre particulièrement en considération.

 

Ainsi, ce qui fait la force esthétique de votre plante verte, son feuillage, fait parfois sa faiblesse en termes de résistance.

Les feuillages duveteux doivent être protégés de la pluie ; attention donc au gloxinia, élégante plante à fleurs ou aux Streptocarpus et plus particulièrement au plus célèbre d’entre eux, le saintpaulia aussi connu sous le nom de Violette du Cap ou Oreille d’éléphant.

Les feuillages fins de certaines fougères leur interdiront une exposition au vent. Les fougères, toujours, exigeront de l’ombrage et pour certaines d’entre elles une ombre très dense.

Si le vent et les courants d’air même légers sont les ennemis de bien des plantes d’intérieur tout comme le soleil direct (à l’exception des cactées), le froid et, au-delà les amplitudes de température restent l’arme fatale !

 

Globalement, les plantes tropicales et semi-tropicales sont les plus frileuses. Ainsi, palmier, orchidée, bananier, hibiscus, gardenia… en pot seront les derniers à sortir et les premiers à rentrer. Les Méditerranéennes tolèreront, elles, des températures un peu plus basses et des froids passagers. Les cactus supporteront même, très occasionnellement, une petite gelée matinale.

10 plantes d’intérieur faciles à vivre

Lire la suite

Prendre soin de ses plantes d'intérieur

Lire la suite

Comment aménager un balcon zen ?

Lire la suite