Les semis d’hiver au potager

Les semis d’hiver au potager

En dépit de quelques cultures d’hiver, les mois allant de novembre à février-mars sont relativement calmes au potager. Cependant, les travaux ne sont pas complètement arrêtés ; entre les récoltes des légumes d’hiver (choux, poireaux, épinards…) et les semis à effectuer, vous aurez de quoi vous occuper raisonnablement. Les semis sont non seulement possibles à la mauvaise saison, mais indispensables pour préparer le printemps. Découvrez en détail ce qu’il est possible de semer en hiver… à adapter selon votre région et son climat !

Les différentes modalités de semis d’hiver

En hiver, selon la date exacte et selon les espèces potagères, différentes modalités de semis peuvent être utilisées : semis à l’extérieur, semis sous abri ou semis à l’intérieur.

Semis à l’extérieur

Les semis à l’extérieur peuvent se faire directement en place ou en pépinière.

Au potager en hiver, seuls quelques légumes, comme les pois, les fèves, les épinards et les panais, peuvent être semés en place, à l’endroit où ils seront cultivés jusqu’à leur récolte.

D’autres légumes, comme les choux, choux fleurs, brocolis et poireaux, peuvent être semés l’hiver en pépinière, ce qui leur offre de meilleures conditions climatiques. Ultérieurement, lorsque les plants auront atteint un développement suffisant, ils seront repiqués au potager.

Le saviez-vous ? La « pépinière » est un emplacement du jardin offrant des conditions privilégiées aux semis : terre riche, exposition ensoleillée et abritée du vent (par exemple au pied d’un mur exposé au sud).

Semis sous abri

Pour les protéger des gelées et du froid, il est possible d’effectuer des semis sous abri. Il existe pour cela différents types d’installations qui vont du châssis à la serre, en passant par le tunnel amovible et le simple voile d’hivernage. De cette façon, de nombreux légumes peuvent être semés en hiver : carottes, navets, radis, laitues…

– Semis sous châssis : un châssis est composé d’un coffre bas sans fond, posé à même la terre, avec un toit vitré. Les semis se font en terre, ou encore en terrine ou en godets. Une fois le printemps bien installé, on repique les plants au potager.

– Semis sous tunnel (ou serre-tunnel) : il s’agit d’un tunnel amovible, peu onéreux, protégeant des semis qui se font directement en place. Lorsque le temps le permettra, il suffira de retirer le tunnel, sans avoir à repiquer les plants ailleurs.

 

– Semis sous un voile d’hivernage ou voile de forçage : les semis se font directement en place, protégés sous un voile faisant gagner quelques degrés par rapport à la température extérieure. Économique et pratique, le voile d’hivernage offre cependant une protection thermique moindre que le châssis, le tunnel ou la serre.

– Semis sous serre froide : une serre permet de cultiver des légumes pendant une grande partie de l’année. Elle est propice également aux semis hivernaux.

 

Semis à l’intérieur, au chaud

Certaines graines potagères ont besoin de beaucoup de chaleur pour germer. C’est le cas des graines de tomates, aubergines, poivrons, piments… On réalise alors les semis à l’intérieur, en godets, terrines ou caissettes, dans une pièce chaude bien éclairée, ou encore dans une véranda chauffée. Lorsque tout risque de gelée est écarté, les jeunes plants sont repiqués au potager.

Calendrier des semis d’hiver au potager

Voici les principales espèces potagères qui peuvent être semées en hiver, ainsi que les dates et modalités de semis conseillées. Si vous habitez au sud de la France, vous pouvez avancer ces dates d’une quinzaine de jours.

– Aubergines : semis à l’intérieur en janvier-février-mars.

– Brocolis : semis en pépinière à partir de mars.

– Carottes : semis d’hiver sous abri à partir de février-mars ; semis d’automne en place en

– Choux, choux-fleurs, choux de Bruxelles : semis sous abri en janvier-février ; semis en pépinière à partir de mars.

– Ciboulette : semis en place à partir de mars.

– Concombres : semis à l’intérieur en février-mars.

– Épinards : semis en place à partir de février-mars.

– Fèves : semis d’hiver en place à partir de février-mars ; semis d’automne en place en octobre-

– Laitues : semis sous abri en janvier-février-mars.

– Melons : semis à l’intérieur en février-mars.

– Navets : semis sous abri en janvier-février ; semis en place à partir de mars.

– Panais : semis en place en février-mars.

– Persil : semis en place en février-mars.

– Pois : semis d’hiver en place à partir de février-mars ; semis d’automne en place en octobre-novembre.

– Poireaux : semis sous abri en janvier-février ; semis en pépinière à partir de mars.

– Poivrons, piments : semis à l’intérieur en février-mars.

– Radis roses : semis sous abri en février ; semis en place à partir de mars.

– Tomates: semis à l’intérieur en février-mars.

Comment préparer son potager pour l’hiver ?

Lire la suite

Comment préparer son potager au printemps ?

Lire la suite