Tout savoir sur l’entretien de la pelouse au printemps

Tout savoir sur l’entretien de la pelouse au printemps

Le printemps est la saison clé de la pelouse. On reprend les tontes régulières, on lui redonne un coup de neuf pour profiter toute la belle saison d’un gazon vert, dense et résistant aux piétinements et aux intempéries. À la faveur des journées printanières qui se font de plus en plus douces et des petites pluies de saison, l’herbe se met à pousser à toute vitesse. Il est temps de ressortir la tondeuse et de reprendre les gestes d’entretien pour conserver un beau gazon ou l’améliorer s’il n’est pas à la hauteur des attentes. Voici les gestes d’entretien du gazon à pratiquer dès mars.

Procéder aux premières tontes du gazon au printemps

L’entretien du gazon en mars débute par les premières tontes. Le principe : réglez la hauteur de coupe pour ne pas supprimer plus d’un tiers de la hauteur des brins d’herbe.

Pour les premières coupes, ramassez les déchets dans le panier. Ne les « mulchez » pas. Trop longs et trop épais après l’hiver, les brins participeraient à étouffer l’herbe en se dégradant lentement. À la fin du printemps, les brins d’herbe tondus sèchent beaucoup plus vite, vous pourrez à nouveau ôter le sac de votre tondeuse pour profiter de sa fonction « mulching ».

Aérer le sol pour redonner santé et vigueur au gazon

Si votre sol est de nature lourde et argileuse ou que votre pelouse est piétinée par des passages répétés, il faut impérativement l’aérer. En effet, les racines de l’herbe et la micro-faune du sol ont besoin d’oxygène pour bien se développer. Cette aération va également permettre à l’eau d’arrosage ou des précipitations de parvenir jusqu’aux racines.

Sur une petite surface engazonnée : ratissez vigoureusement pour enlever le chaume* ou feutrage en excès, puis piquez le sol avec une fourche-bêche. Basculez un peu le manche d’avant en arrière pour élargir les trous.

Sur une plus grande surface : passez un scarificateur manuel ou à moteur équipé de lames en acier montées sur un axe horizontal. Un ou deux passages de scarificateur permettent d’inciser la pelouse sur 6 à 7 cm de profondeur, d’aérer le sol et de le débarrasser de tous les déchets qui l’étouffent.

En région froide, attendez que la période neigeuse et/ou des fortes gelées soit terminée pour procéder au ratissage en profondeur du gazon.

 

Astuce Jardiland : passez la tondeuse pour ramasser le chaume issu de la scarification.

*Le chaume est constitué de débris d’herbes, de feuilles mortes, de morceaux de stolons ou de rhizomes des graminées composant le gazon.

Réparer la pelouse abîmée

Après un bon ratissage ou une scarification, étalez une petite couche de terreau à gazon sur les zones dégarnies. Faites-la pénétrer avec les dents du râteau à gazon. Selon votre patience et la zone à regarnir, réparez la pelouse avec des plaques de gazon achetées toutes prêtes à poser ou ressemez avec un gazon de regarnissage ou de réparation rapide.

Attention, si vous semez trop tôt au printemps pour regarnir les zones nues, les oiseaux encore affamés par la saison hivernale risquent de dévorer une partie des semences. Nourrissez-les à l’aide de boules de graisse ou différez votre semis de quelques semaines quand la nature pourvoira de nouveau à leurs besoins.

 

Astuce Jardiland : utilisez un rénovateur de pelouse 4 en 1 qui contient semences, engrais, support de culture et fixateur. En quelques jours, dans de bonnes conditions de température et d’humidité, le gazon lève et va se développer rapidement pour que votre pelouse offre un rendu bien homogène.

Apporter de l’engrais pour gazon au printemps

Attendez que le printemps soit bien installé pour apporter de l’engrais à votre pelouse. Par la suite, inutile de le faire si votre pelouse est tondue avec la tondeuse en position « mulching » sur l’essentiel des tontes de la belle saison. La dégradation de ce mulch suffit à apporter l’azote nécessaire au développement de l’herbe et à renforcer sa couleur verte.

Les engrais pour gazon apportés au printemps sont en général riches en azote pour favoriser la pousse des graminées. Point trop n’en faut sous peine de fragiliser le gazon qui se montrera plus sensible aux maladies et aux parasites. Favorisez plutôt les formules d’engrais à libération lente et prolongée. Il est possible de les utiliser dès le début du printemps. Ils sont souvent doublés d’un traitement anti-mousse qui permet de faire d’une pierre deux coups.

 

Astuce Jardiland : pour un gazon d’aspect homogène, utilisez un épandeur d’engrais sur roues que l’on pousse sur le sol comme une tondeuse.

Fignoler les bordures pour entretenir la pelouse

Découpez-les soigneusement avec un dresse-bordure ou une bêche bien aiguisée. Renouvelé régulièrement (1 fois par mois), ce geste d’entretien de la pelouse évite que les graminées s’invitent dans les massifs, mais également que les vivaces de ces derniers fassent de l’ombre à la bordure du gazon et provoquent son jaunissement.