Tout savoir sur l’arrosage en hiver

Tout savoir sur l’arrosage en hiver

À la belle saison, arroser fait partie des gestes quotidiens du jardinier, car l’eau est vitale pour le bon développement des plantes. En hiver, on pense que l’arrosage est superflu, car les végétaux se reposent. Mais est-ce bien le cas ?

L’arrosage des plantes du jardin en hiver

L’hiver est la période creuse de l’arrosage au jardin. Les précipitations fréquentes en cette saison suffisent en général au végétaux d’extérieur surtout si vous avez pris soin de pailler le pied des plantes pour limiter l’évaporation et l’entrée du gel dans la terre. Un surcroît d’humidité peut relancer la végétation endormie et favoriser les maladies cryptogamiques.

Si les pluies sont faibles, soyez toutefois attentif à arroser les plantations récentes d’arbres, d’arbustes et de vivaces réalisées en automne et même au printemps dernier si l’été a été sec et peu propice à l’enracinement. Abreuvez également les légumes d’hiver que vous continuez de récolter (choux, épinards, salades).

Évitez surtout d’arroser les plantes en repos végétatif ou craignant le gel comme les végétaux d’origine méditerranéenne ou exotique, les bulbes… En effet, le froid combiné à l’humidité peut leur être fatal contrairement à un froid sec.

Les bons gestes pour arroser le jardin en hiver : Arrosez hors période de gel, plutôt dans la matinée pour que l’eau en excès ait le temps de s’évacuer avant la nuit. Ne noyez pas les plantes, mais arrosez longtemps chaque sujet en pluie fine pour une bonne infiltration de l’eau en profondeur. Cela évite des

 

Conseil Jardiland : comme il est difficile de se rendre compte de la quantité de pluie réellement tombée, installez dans votre jardin  un pluviomètre. Ce dernier vous indiquera le nombre de litre d’eau de pluie qu’il est tombé au m². Il en existe des modèles très décoratifs qui participeront à la mise en scène de votre jardin !

L’arrosage des plantes en pot sur la terrasse et le balcon en hiver

Les sujets en pot sont plus sensibles à la sécheresse qu’en pleine terre à cause du faible volume de terreau à disposition. Arrosez régulièrement vos plantes en pot en hiver surtout si elles ne bénéficient pas de l’eau du ciel à cause d’un rebord de toit par exemple. Comme en pleine terre, ne noyez pas les plantes et attendez que le terreau sèche sur 2 à 3 cm en surface entre deux arrosages.

Les bons gestes pour l’arrosage des plantes en pot en hiver :

– Ôtez les soucoupes et posez les pots sur des cales pour améliorer le drainage de l’eau et éviter qu’ils ne soient en contact avec le sol. Vous pouvez également pailler la surface du terreau avec un paillage organique ou minéral pour protéger le système racinaire en évitant que le terreau gel en surface, mais aussi, pour les plantes les plus fragiles, protéger les pots avec du voile d’hivernage, film à bulles, etc…

– Adaptez l’arrosage aux besoins de chaque plante. Les arbustes et vivaces à feuillage persistant continuent à perdre de l’eau par les feuilles quand il fait doux. Un bémol toutefois pour les feuillages étroits, velus ou cireux qui perdent moins d’eau que ceux à limbes lisses. Cette perte doit être compensée par des apports d’eau plus fréquents que pour les plantes à feuillage caduc.

– Il arrive que des plantes en pot meurent en hiver, non pas de froid, mais de soif, certains substrats se réhydratant difficilement quand ils sont secs. Vérifiez en arrosant que l’eau ne file pas rapidement sur le pourtour d’une motte trop sèche.

L’arrosage des plantes d’intérieur en hiver

La majorité des plantes d’appartement connaît une période de repos végétatif pendant la saison hivernale. Il est d’usage alors de modérer la fréquence des arrosages des plantes d’intérieur à partir de l’automne jusqu’en fin d’hiver.

Les apports d’eau sont toutefois nuancés en fonction de la plante (les plantes fleuries en hiver ou à feuillage luxuriant ont des besoins supérieurs aux cactées !), du volume de la potée, du type de terreau et surtout du chauffage de la pièce. En effet, celui-ci a tendance à dessécher l’air. Cette perte d’humidité atmosphérique varie en fonction des pièces d’une même maison. Vous pouvez la contrôler avec un hygromètre et l’augmenter par des brumisations régulières et en posant les pots sur des soucoupes ou des plateaux de billes d’argile mouillées.

 

Les bons gestes pour l’arrosage des plantes d’intérieur en hiver :

– Attendez que le terreau soit sec en surface : testez avec le doigt en grattant un peu le substrat.

– Arrosez alors lentement et en profondeur de manière à hydrater complètement la motte.

– Jetez au bout d’une vingtaine de minutes le surplus écoulé dans la soucoupe.

– Veillez à apporter une eau à température ambiante pour éviter un stress thermique aux racines.

10 plantes d’intérieur faciles à vivre

Lire la suite

L’hivernage du bassin de jardin

Lire la suite