Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. - En savoir plus et paramétrer les cookies - J'accepte

Comment s'apprêter à adopter un chat ?

Comment s'apprêter à adopter un chat ?

Vous rêvez d’accueillir un chat chez vous ? Vous avez bien raison ! Cependant, il faut avoir à l’esprit que l’arrivée d’un animal de compagnie peut changer beaucoup de choses dans votre vie quotidienne. Bien que le chat soit un animal indépendant, il demande des soins et de l’attention. La décision d’en adopter un doit donc être réfléchie et discutée avec toute votre famille. Il faudra prévoir du temps à partager avec lui, pour jouer ou faire son éducation. Dans les premiers mois, puis de manière régulière par la suite, il faudra l’emmener chez le vétérinaire. Enfin, pour vous préparer au mieux, vous pouvez calculer le budget qui lui sera consacré (croquettes, vaccins, soins, litière, etc.) et demander autour de vous afin de savoir qui pourra l’héberger durant vos absences et vacances.

Que faut-il prévoir avant d'adopter un chat ?

Vous rêvez d’accueillir un chat chez vous ? Vous avez bien raison ! Cependant, il faut avoir à l’esprit que l’arrivée d’un animal de compagnie peut changer beaucoup de choses dans votre vie quotidienne. Bien que le chat soit un animal indépendant, il demande des soins et de l’attention. La décision d’en adopter un doit donc être réfléchie et discutée avec toute votre famille. Il faudra prévoir du temps à partager avec lui, pour jouer ou faire son éducation. Dans les premiers mois, puis de manière régulière par la suite, il faudra l’emmener chez le vétérinaire. Enfin, pour vous préparer au mieux, vous pouvez calculer le budget qui lui sera consacré (croquettes, vaccins, soins, litière, etc.) et demander autour de vous afin de savoir qui pourra l’héberger durant vos absences et vacances.

Comment bien l'installer chez soi ?

Votre maison sera bientôt la sienne car les chats ont vite fait de s’approprier des endroits confortables et stratégiques pour satisfaire leurs seize heures de sommeil quotidien. Pensez à installer la corbeille de votre chat dans un endroit chaud et plutôt en hauteur, d’où il pourra observer son territoire d’un œil. Attention, de nombreuses races ont besoin de passer du temps à l’extérieur. Il faut alors leur prévoir un moyen de faire des allées et venues entre leurs deux domaines. L’idéal étant bien sûr une chatière. C’est dès son plus jeune âge qu’il faut apprendre au chaton à utiliser sa litière. Installez lui son petit coin dans un endroit isolé et renouvelez-la régulièrement. En effet, le chat est un animal propre qui peut refuser de faire ses besoins dans une litière trop souillée.

Quelle alimentation pour le nouveau membre de ma famille ?

Sachez qu’en moyenne, un chat mange quinze fois par jour ! Il s’agit bien entendu de petites portions. Il faut donc qu’il dispose d’aliments à volonté dans sa gamelle, tout comme de l’eau fraîche dans une écuelle. Les croquettes et pâtées en boîte sont faciles d’emploi et parfaitement équilibrées. Les besoins d’un chaton ne sont pas les mêmes que ceux d’un chat actif de 4 ans ou d’un chat senior castré, aussi veillez à prendre la nourriture adaptée à ses besoins spécifiques. Cela dit, lui donner occasionnellement une portion de viande ou de poisson ne lui fera aucun mal et lui prouvera votre affection !

Quel soin et quelle hygiène pour mon chat ?

Le chat est un animal qui prend soin de son hygiène corpo­relle, ce qui le dispense de prendre des bains (au grand regret de votre chien). Par contre, son pelage demande un brossage régulier qui permet d’éliminer les nœuds et les poils morts qu’il pourrait ingérer en trop grosse quantité lors de ses longues séances de toilette. Faire identifier son chat par puce est aujourd’hui obligatoire. Les chats issus d’élevages sont normalement pucés et vaccinés avant de rejoindre votre foyer. Mais si vous avez recueilli le votre grâce à la portée d’un voisin, n’oubliez pas de l’emmener chez le vétérinaire. Ce dernier en profitera pour vérifier son état de santé. Puces, acariens, aoûtats, tiques ou vers intesti­naux sont des parasites habituels du chat. Heureusement, des traitements efficaces sous forme de lotion, poudre, spray ou pipette permettent d’endiguer leur proli­fération.

Et pour le jeu, alors ?

S’il n’a pas accès à l’extérieur, le chat a besoin de jeux en intérieur pour garder ses instincts de félin. Le choix des accessoires est large : petites souris, balles avec grelot et plumets sont autant d’objets dont il va raffoler. L’idéal est cependant un arbre à chat qui cumule cachettes, échelles et plateformes. S’il n’y en a pas sur l’arbre, un griffoir permet au chat de faire ses griffes et évite qu’il ne s’en prenne à vos meubles ou tapisseries !