Sapin de Nordmann : variétés, plantation et entretien

Sapin de Nordmann, Abies Nordmanniana : variétés, plantation et entretien

Pourquoi choisir le Sapin de Nordmann parmi tous les représentants du genre Abies ? En ferez-vous votre prochain sapin de Noël ? En ornerez-vous votre grand jardin ou choisirez-vous une des variétés miniatures pour habiller vos rocailles et potées ? Nous vous disons tout sur la plantation, l’entretien et la taille de ce conifère majestueux…

Principales variétés de Sapin de Nordmann et caractéristiques

Le sapin de Nordmann – découvert en Géorgie par le botaniste finlandais éponyme – habille depuis toujours les versants des basses et moyennes montagnes du Caucase puis, dès le 19e siècle, peuple les parcs et reboise les forêts de toute l’Europe occidentale.

 

Membre de la famille des Pinacées et du genre Abies qui regroupe une cinquantaine d’espèces de conifères, Abies nordmanniana est l’un des candidats idéaux pour décorer votre salon à Noël avec ses aiguilles qui ne piquent pas et qui tombent tardivement, mais également sa bonne résistance à la chaleur sèche domestique. Également appelé sapin du Caucase ou sapin de Crimée, il sera aussi du meilleur effet dans votre jardin. Un port pyramidal parfait, un vert profond et brillant, légèrement argenté au revers, des aiguilles souples subtilement odorantes, ce sujet très rustique atteindra au terme d’une lente croissance quelques 30 m pour une envergure d’environ 7 m.

Son tronc est court, bien droit, sa base est large, constituée de branches basses bien étalées. Ses rameaux, habillés très densément par des aiguilles plates, longues et disposées en brosse, offrent une apparence arrondie. Un beau nuancier de vert – du plus vif au plus profond – habille les rameaux au fur à mesure que le temps passe. Ses cônes, longs, cylindriques, verts, se teintent peu à peu d’un beau brun violacé ; très décoratifs, ils pourront atteindre 20 cm de long pour une largueur de 5 cm.

 

Vigoureux, résistant et bénéficiant d’une grande adaptabilité, le sapin de Nordmann est un sujet altier et imposant qui aura besoin d’espace. Il habitera à merveille de sa présence majestueuse un grand jardin.

Mais, si vous avez peu d’espace, vous pouvez opter pour de plus petites variétés.

Abies nordmanniana ‘Robusta’ atteindra 1,20 m en 10 ans et n’excédera pas les 3 m pour une envergure d’environ 1,5 m à maturité. Cet arbuste prostré possède de longues aiguilles bleu-vert parfois frisées, installées très densément.

Abies nordmanniana ‘Filip’s Perfect Column’ se distingue des autres sapins de Nordmann par un port colonnaire très érigé. En 10 ans, il atteindra 2.5 m de hauteur pour une petite largeur de 50 cm environ.

 

Son port très étalé n’est pas la seule spécificité de l’Abies nordmanniana ‘Golden Spreader’. C’est bien sa couleur qui en fait un sujet à part. Brillantes au printemps, foncées en été, se matifiant très intensément en hiver, les aiguilles de cette variété naine proposent une palette de jaune hors du commun. Elle n’excédera pas les 1.5 m de hauteur pour une largeur de 2 m.

 

Autre variété naine, Abies nordmanniana ‘Barabit’s Compacta’ est un sujet plutôt tapissant, vert très intense, à croissance lente. Sa silhouette boule atteindra 60 cm de haut en 10 ans et ne dépassera pas 1 m.

 

Enfin, laissez-vous séduire par le plus petit des Abies nordmanniana. Avec ses 30 cm pour une envergure de 50 cm,Munsterland’ habillera rocailles et potées d’un beau coussin vert léger, très dense.  

Quand et comment planter le Sapin de Nordmann ?

Comme la plupart des arbres et arbustes, le sapin se plante de préférence à l’automne. Mais un sujet en conteneur pourra s’installer à tout moment de l’année, hors période de gel cependant. Ainsi, il vous sera possible de planter votre sapin immédiatement après les fêtes de Noël.

 

Même s’il est vigoureux, résistant et adaptable, Abies nordmanniana se plaira plus en climat frais, humide – montagnard en quelque sorte – et n’affectionnera guère les vents soutenus et les embruns !

 

Il pourra s’installer au soleil mais préfèrera la mi-ombre. Placez-le dans un sol profond, dans une terre neutre ou acide, riche en humus et bien drainée.

Pour une exploitation en alignement, en haie, laissez au moins deux mètres entre chaque sujet. En isolé, le Sapin de Nordmann a besoin de cinq mètres en tous sens.

Faites tremper la motte puis laissez-la bien s’égoutter avant la plantation. Pendant ce temps, travaillez le sol. Le trou fera au moins 80 cm de profondeur par 60 cm de largeur et longueur.

Mélangez la terre à du compost bien mûr ou à un terreau universel. Si celle-ci est lourde, incorporez du sable. Amendez avec un engrais spécial conifère.

Après avoir installé une épaisse couche drainante au fond du trou, recouvrez avec un peu de terre et placez la motte – que vous aurez décompactée au préalable avec précaution – au centre du trou. Adjoignez-lui un tuteur si le sujet dépasse les 2 m. Comblez le trou, tassez, formez une cuvette et arrosez très généreusement.

Que ce soit votre grand Abies nordmanniana ou une variante miniature, il vous est possible d’opter pour une culture en pot, en faisant évoluer la taille de celui-ci au fur et à mesure de la pousse et en choisissant toujours des contenants profonds. Le substrat sera un terreau de qualité que vous fertiliserez chaque année avec un engrais spécial conifères.

 

Attention, si vous souhaitez procéder à la plantation de votre sapin au lendemain des fêtes, quelques mesures sont à prendre pour optimiser ses chances de reprise. En tout premier lieu, choisissez-lui lors de son séjour en intérieur un emplacement lumineux, loin de toute source de chaleur. Conservez-le dans la maison le moins longtemps possible mais laissez-lui un temps d’acclimatation avant de procéder à la plantation. Dès la fin des fêtes, placez-le quelques jours dans une véranda froide ou toute pièce lumineuse n’excédant pas les 15°C. Puis, accordez-lui une dizaine de jours de plus en pot, à l’extérieur, dans un coin abrité du jardin. Maintenez un arrosage régulier durant toute cette période, ne laissez pas la motte sécher.

Comment entretenir et tailler un Sapin de Nordmann ?

Une fois installé, le sapin de Nordmann demande peu d’entretien. Les premières années, maintenez un arrosage régulier pour favoriser l’enracinement.

 

La taille n’est pas obligatoire, elle n’a pour but que de former la silhouette et l’entretenir. Pour ce faire, à l’automne, supprimez les branches mortes, coupez les branches basses si celles-ci sont abîmées ou fatiguées et rabattez légèrement les rameaux pour rééquilibrer l’ensemble.

 

Résistant aux maladies, le Sapin de Nordmann pourra être toutefois sensible au pourridié, un champignon racinaire ou encore à la rouille qui se traitera à la bouillie bordelaise selon les indications et dosages conseillés par les fabricants.

Comme nombre de conifères, il redoute quelques ravageurs. Les acariens rouges provoquent un grisement des feuilles. Ils apparaissent en général lors de saison sèche, réintroduire une atmosphère humide en arrosant les aiguilles régulièrement suffira presque toujours à les voir disparaître.

Les Planococcus citri, plus connues sous le nom de cochenilles farineuses se repéreront par l’apparition de petits amas blancs cotonneux sur les rameaux. Elles se traitent par pulvérisation ou par introduction de coccinelles, fabuleuses auxiliaires dans la lutte écologique contre les ravageurs, qui seront également efficaces contre les pucerons verts ou les chermès, un puceron à galle.

Enfin, les redoutables chenilles processionnaires, leurs gros nids ouateux et leurs colonnes nomades sont à éradiquer avec énergie tant elles représentent un véritable danger pour les végétaux, les animaux domestiques en particulier et l’humain en raison de son caractère extrêmement urticant.

Conseil Jardiland : le cocon doit être détruit entièrement. Une longue immersion dans de l’eau sera préférable que le feu. Mais, quelle que soit la solution choisie, protégez-vous totalement avec gant, masque, visière ou lunettes, manches longues, etc. Si le cocon se trouve très en hauteur, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Bienfaits et utilisation du Sapin de Nordmann

Nombre de conifères sont utilisés sous forme d’huile essentielle et ont tous quelques spécificités.

 

L’huile essentielle d’Abies nordmanniana est obtenue par distillation de ses aiguilles.

On lui accorde des vertus antiseptique et assainissante.

 

Elle est souvent utilisée en diffusion ou en nébulisation pour purifier un intérieur.

 

Même dans ces cas d’usage externe, nous vous invitons à vous renseigner sur les éventuels effets secondaires auprès d’un professionnel d’autant plus que comme pour les autres variétés de sapin, le Nordmann présente des contre-indications pour les personnes ayant des troubles rénaux.

Mais c’est bien avant tout pour ses qualités d’arbre de reboisement et d’ornement que le Sapin de Nordmann est reconnu.

Il a également rejoint, depuis quelques années, le peloton de tête des sapins de Noël les plus prisés aux côtés du sapin Noble, de l’Épicéa ou encore du Douglas.

C’est principalement pour cette raison que sa culture s’est de plus en plus développée ces dernières années mais également pour la blancheur de son bois très prisée dans la construction et dans la fabrication de pâte à papier.

Notre sélection

Sapin de Nordmann

À partir de 43,50 €

Sapin de Noël naturel Nordmann Coupé pied-percé H.175/200 cm

54,95 €

Sapin de Noël naturel Nordmann Coupé pied-percé H.125/150 cm

19,95 €

Sapin de Noël naturel Nordmann Coupé pied-percé H.150/175 cm

25,95 €

Sapin de Noël naturel Nordmann Coupé pied-percé H.100/125 cm

15,95 €

Sapin de Noël naturel Nordmann Coupé pied-percé H.80/100 cm

19,95 €

Conifères nains : variétés, plantation, culture et entretien

Lire la suite

Épicéa : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Sapin noble : variétés, plantation et entretien

Lire la suite