Sapin noble : variétés, plantation et entretien

Sapin noble : variétés, plantation et entretien

Pourquoi choisir le Sapin Noble parmi tous les représentants du genre Abies ? En ferez-vous votre prochain sapin de Noël ? Habillerez-vous votre jardin de sa belle silhouette bleutée ou opterez-vous une des variétés miniatures pour habiller vos rocailles et potées ? Nous vous disons tout sur la plantation, l’entretien et la taille de ce conifère majestueux…

Principales variétés de Sapin noble et caractéristiques

Originaire du nord-ouest des États-Unis, le Sapin NobleAbies nobilis ou procera – doit cette appellation à son élégance naturelle.

Une silhouette parfaite avec un port conique bien droit et une cime bien étroite. Des branches bien étagées parsemées de longs cônes, des cylindres réguliers d’une vingtaine de centimètres verts puis bruns. Ses aiguilles, douces et subtilement odorantes, régulièrement réparties, qui forment une multitude d’écouvillons glauques tout au long de rameaux bien dressés.

Ce glauque justement, cette nuance si particulière et élégante de gris mâtiné de vert pâle ou de bleu glacier lui confère une place à part, et en font un des prétendants au titre de sapin de Noël d’autant plus qu’il résistera assez bien à la chaleur sèche domestique.

 

Ce sapin bleu viendra orner avec majesté un grand jardin. De croissance lente, il pourra atteindre 50 m de haut pour une dizaine de mètres d’envergure.

Si c’est sa couleur qui vous séduit le plus, vous pourrez opter pour l’un de ses cultivars, Abies procera ‘Glauca’, dont le gris-bleuté est encore plus intense. Également de croissance lente, cette variante n’excèdera pas les 20 m. En plus de son beau port pyramidal étalé, caractéristique de la variété, il s’habillera en automne de gros cônes rouge-brun très décoratifs.

 

Pour les petits jardins, les rocailles et de belles potées persistantes, tournez-vous vers ‘Glauca Prostrata’, un superbe cultivar nain au port prostré. Bleu intense, il atteindra lentement au maximum 1.50 m pour une envergure identique.

 

Miniature également, Abies procera ‘Bizarro’ avec ses 1.50 m de haut et ses 70 cm d’envergure à maturité. Vous aimerez les reflets bleus argentés de son feuillage et sa silhouette un peu “bizarre”, dense et irrégulière qui lui confère un air rebelle.

Le Sapin noble offre d’autres alternatives esthétiques et quelques curiosités de taille intermédiaire.

 

‘Delbar Cascade’ vous surprendra avec ses rameaux retombants qui donnent à l’arbre une allure quelque peu pleureuse. Très étroit – pas plus d’un mètre d’envergure à maturité, il n’excèdera pas les 5 m de haut. On retrouva ce port pleureur chez Abies procera ‘La Graciosa’, un beau cultivar gris bleuté de 1.5 m de haut pour 1 m d’envergure.

 

Enfin, vous choisirez peut-être ‘Sherwoodii’ pour son originalité au sein de la grande famille du Sapin noble. Ce cultivar de croissance moyenne qui atteindra quelques 4 m de haut pour une envergure de 2.5 m propose un port conique assez étroit et des branches bien horizontales. Mais c’est la couleur de ses aiguilles qui en font une variété à part, le jaune vif de son feuillage qui apportera de la lumière au jardin tout au long de l’année.

Quand et comment planter le Sapin noble ?

Si la période idéale de plantation est l’automne, vous pourrez planter votre résineux en conteneur toute l’année, hors période de gel ou de sécheresse cependant.

 

Dans le cas d’un sapin acheté pour Noël et installé un temps à l’intérieur de votre habitation, il vous faudra écourter ce séjour dans une atmosphère sèche et souvent surchauffé le plus possible si vous voulez optimiser les chances de reprise de votre sapin.

Il vous faudra également lui accorder une période d’acclimatation : une semaine dans une pièce à 15°C puis une semaine de plus dans une pièce froide comme un garage ou dans un espace très abrité du jardin.

 

Passée cette période, vous pouvez procéder à la plantation en pleine terre.

Si le sapin a la réputation d’être vigoureux, rustique et résistant, il reste un arbre de montagne, d’air frais et de grands espaces.

Il redoutera la pollution urbaine, les embruns côtiers, les atmosphères sèches et très chaudes.

 

Si vous optez pour une culture en pot, celui-ci devra être bien profond, même pour les variétés les plus miniatures. Prévoyez un couche drainante au fond de ce contenant impérativement percé et optez pour un terreau de qualité que vous fertiliserez chaque année avec un engrais spécial conifères.

 

En pleine terre, installez-le au soleil ou à mi-ombre, dans un sol profond, une terre neutre ou mieux encore légèrement acide, riche en humus et bien drainée.

Prévoyez un espace suffisant à son développement – cinq à huit mètres en tous sens.

Anticipez le fait que pour l’espèce type, l’ombre sera dense et proportionnelle à son importante taille ; un facteur à prendre en compte lors de son intégration dans un jardin parmi d’autres cultures.

Creusez un trou d’environ 80 cm de profondeur et 60 cm de côté. Positionnez un tuteur. La terre extraite sera mélangée à un terreau universel ou un peu de compost. Ajoutez du sable si elle est lourde ou compacte. Au fond du trou, installez une épaisse couche de pierres ou de galets pour le drainage, recouvrez d’une quarantaine de centimètres de terre et placez la motte. Vous aurez fait tremper celle-ci au préalable et l’aurez laissée égoutter tout en la décompactant précautionneusement.  Comblez le trou, tassez, formez une cuvette et arrosez très généreusement.

Comment entretenir et tailler un Sapin noble ?

Une fois installé, le sapin Noble, comme tous ses pairs, demande peu d’entretien.

 

L’arrosage est maintenu à un rythme régulier les trois premières années. Les branches sont bassinées la première année dans les zones particulièrement chaudes et sèches.

 

La taille est une taille d’entretien qui consiste en la suppression des branches mortes, abîmées ou très disgracieuses. Elle se pratique à l’automne.

 

Un apport en engrais azoté sera le bienvenu la première année.

En matière de maladies, l’Armillaire – ou Pourridié – est un champignon à surveiller.

Lorsqu’il apparaîtra au pied de votre conifère, il sera malheureusement souvent trop tard. Ce sont donc les signes avant-coureurs de l’infestation qu’il faut déceler. Une fructification anormalement abondante, des rameaux secs dès le début de l’été, une forte odeur de moisissure au niveau du tronc et la présence d’un feutrage blanc sous l’écorce.

 

Pour prévenir les assauts de cette maladie cryptogamique, assurez-vous de la bonne vitalité de votre arbre – une cure annuelle légère d’engrais organique peut aider en cas d’environnement trop pauvre –, de la qualité du drainage et de l’absence de blessures trop importantes – souvent provoquées par une taille mal maîtrisée ou trop fréquente.

Si votre sapin est très atteint, vous n’aurez pas d’autre choix que de l’abattre, de vous débarrasser également de la souche mais également de la terre environnante pour stopper net le risque de propagation.

Autre champignon, la Rouille provoquera elle un jaunissement des aiguilles et l’apparition d’amas jaunâtre sur le tronc.

Les parties atteintes doivent être supprimées bien au large et votre conifère traité par un fongicide pour lequel vous suivrez les instructions d’utilisation fournies par le fabricant.

 

Quant aux ravageurs les plus actifs concernant les conifères, nous citerons les acariens rouges qu’un arrosage des feuilles en période sèche suffira presque toujours à éradiquer.

 

Vous traiterez les cochenilles farineuses par pulvérisation ou par introduction de coccinelles.

 

Quant aux gros nids ouateux des redoutables chenilles processionnaires, ils devront être systématiquement détruits par le feu ou mieux encore par immersion.

Conseil Jardiland : en ce qui concerne la récupération des cocons de chenilles processionnaires, ces insectes étant fortement urticants, il est nécessaire que vous vous protégiez méticuleusement avec gants, masque, visière ou lunettes, manches longues, etc. Si vous n’êtes pas sûr de vous ou si le cocon est hors d’atteinte, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Notre sélection

Sapin de Nordmann

À partir de 43,50 €

Sapin De Douglas

À partir de 4,50 €

Sapin Noble'Glauca'

À partir de 39,90 €

Sapin de Noël naturel Nordmann Coupé pied percé H.175/200 cm

54,95 €

Sapin de Noël naturel Nordmann Coupé pied-percé H.80/100 cm

19,95 €

Conifères nains : variétés, plantation, culture et entretien

Lire la suite

Épicéa : variétés, plantation et entretien

Lire la suite

Sapin de Nordmann : variétés, plantation et entretien

Lire la suite